Accueil > Dossiers

Semiconducteurs et microélectronique


Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques


- Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques
Rapport sur l'évolution du secteur des semiconducteurs et de la microelectrique n° 1783 déposé le 8 décembre 1994 par M. Charles Descours

Lire le texte intégral du rapport (au format PDF)


En savoir plus
Summary
Résumé

Summary



Developments in the semiconductor and microelectronics industry
Mr. Charles Descours, Senator (1994)
Semiconductors are an essential part of the microelectronics industry: these components are needed to produce computers, telecommunications systems, and motor vehicles. In 1993 the semiconductor market was worth about 86 billion dollars.
At present Europe's share of world output is declining. What is worse, the rate of cover of the European market is also down. The United States and Asia on the other hand are reinforcing their positions. In view of the capital costs involved (1 plant costs a billion dollars) it is necessary to find substantial sources of finance.
The question is whether Europe will be able, drawing on the experience of its competitors, to continue its research, to invest and produce key components that are essential for industrial competitivity.

Résumé



L'évolution du secteur des semi-conducteurs et de la micro-électronique.
M. Charles DESCOURS, sénateur (1994)
Les semi-conducteurs représentent un enjeu essentiel pour l'industrie micro-électronique : ces composants sont nécessaires pour réaliser des ordinateurs, des appareils de télécommunications, des automobiles. Leur marché représente environ 86 milliards de dollars en 1993.
Or la part relative de la production européenne décroît par rapport à la production mondiale. Pire, le taux de couverture du marché européen se dégrade. En revanche les États-Unis et l'Asie renforcent leurs positions. Compte tenu du coût des investissements (1 milliard de dollars pour une usine) il est donc nécessaire de trouver des moyens de financement importants.
Les Européens sauront-ils, en tirant parti de l'expérience de leurs concurrents poursuivre leurs recherches, investir et produire des composants clés pour la compétitivité industrielle ?


© Assemblée nationale