Accueil > Les députés > M. François Cornut-Gentille

M. François Cornut-Gentille

Haute-Marne (2e circonscription)

Mandat en cours

Commission
Biographie
  • Né le 22 mai 1958 à Saint-Mandé (Val-de-Marne)
  • Cadre d'entreprise
Suppléant
  • M. Etienne Marasi
Contact
Déclaration d’intérêts et d’activités

François Cornut-Gentille

Union pour un Mouvement Populaire

Navigation

Actualité

  • DERNIÈRES VIDÉOS

  • Commission

    Budget (commission élargie) : Crédits 2015 : DéfenseVoir la vidéo

    Budget (commission élargie) : Crédits 2015 : Défense

  • Commission

    Commission des finances : Coût de la fermeture anticipée de la centrale nucléaire de Fessenheim ; Ecole polytechniqueVoir la vidéo

    Commission des finances : Coût de la fermeture anticipée de la centrale nucléaire de Fessenheim ; Ecole polytechnique

  • Commission

    Commission des finances : Coût de la fermeture anticipée de la centrale nucléaire de Fessenheim ; Ecole polytechniqueVoir la vidéo

    Commission des finances : Coût de la fermeture anticipée de la centrale nucléaire de Fessenheim ; Ecole polytechnique

  • Toutes les vidéos de François Cornut-Gentille
  • Travaux récents

  • Compte rendu intégral de la première séance du mercredi 29 octobre 2014

    • 1. Questions au Gouvernement
    • 2. Projet de loi de finances pour 2015
    • 3. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Réponse à la question écrite n° 48544 publiée le 28 octobre 2014
    déchets, pollution et nuisances - déchets - produits graphiques. collecte. recyclage. bulletin de salaire. réglementation

    M. François Cornut-Gentille interroge M. le ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social sur les bulletins de salaire. Tout employeur est tenu de transmettre à ses salariés un bulletin de salaire sous forme papier. Or ce document dont la conservation est recommandée jusqu'à valorisation des droits à la retraite, est soumis à une contribution visant à la collecte, à la valorisation et à l'élimination des déchets issus des produits imprimés. Ne pouvant avoir recours à d'autres supports tel que le bulletin numérisé, les employeurs se trouvent <em>de facto</em> doublement pénalisés. Aussi, il lui demande d'indiquer si les employeurs pourront à l'avenir avoir recours à des supports autres que papier pour produire des bulletins de salaires.

    Voir la réponse publiée le 28 octobre 2014
  • Question écrite n° 47395 publiée le 7 janvier 2014
    renouvelée le 28 octobre 2014
    sécurité publique - secours - sécurité civile. moyens. équipements. bilan

    M. François Cornut-Gentille interroge M. le ministre de l'intérieur sur les équipements des forces militaires de la sécurité civile. Afin d'évaluer l'état du parc des équipements de la sécurité civile, il lui demande de préciser le nombre et le taux de disponibilité au 31 décembre 2012 et au 31 décembre 2013, le coût du MCO pour l'année 2013 et l'âge moyen de chacun des équipements en service au sein des forces militaires de la sécurité civile.

    Voir la question
  • Réponse à la question écrite n° 45200 publiée le 28 octobre 2014
    défense - armée - militaires. soldes. versement. dysfonctionnements

    M. François Cornut-Gentille interroge M. le ministre de la défense sur Louvois. Lors des débats relatifs à la loi de programmation militaire 2014-2019, il a été annoncé la suspension définitive de Louvois, système informatique de gestion de la solde des militaires des trois armes, sous la responsabilité du SGA. Un nouveau système sera mis en place dans les prochains mois. Ce retentissant échec n'est pas sans rappeler celui, moins médiatisé mais tout aussi coûteux, du programme SIC terre sous la responsabilité de la DGA. D'autres services, DGSIC et DIRISI, sont également en charge des systèmes informatiques. Face à cette multitude de services plus ou moins compétents, il lui demande de préciser quelle autorité aura la charge du successeur de Louvois.

    Voir la réponse publiée le 28 octobre 2014
  • Question écrite n° 37720 publiée le 24 septembre 2013
    renouvelée le 28 octobre 2014
    anciens combattants et victimes de guerre - Afrique du Nord - anciens supplétifs de l'armée française. revendications

    M. François Cornut-Gentille interroge M. le ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants, sur les aides à la formation professionnelle au profit des enfants de membres des formations supplétives et assimilées ou victimes de la captivité en Algérie. Le décret n° 2013-834 du 17 septembre 2013 institue des mesures en faveur des membres des formations supplétives et assimilées ou victimes de la captivité en Algérie et de leurs familles. Parmi ces mesures figure la prise en charge partielle, à hauteur de 90 % maximum, « des frais de stages destinés à obtenir un permis poids lourd, super lourd, transport en commun, transport de produits dangereux ou licence de cariste ». Aucune autre formation professionnelle n'est envisagée. Aussi, il lui demande de motiver ce manque de diversité dans les formations professionnelles proposées aux membres des formations supplétives et assimilées ou victimes de la captivité en Algérie et de leurs familles.

    Voir la question
  • Question écrite n° 20528 publiée le 5 mars 2013
    renouvelée le 28 octobre 2014
    système pénitentiaire - établissements - brouilleurs d'ondes téléphoniques. déploiement

    M. François Cornut-Gentille alerte Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur la présence de téléphones portables dans les établissements pénitentiaires. Grâce à l'usage de téléphones portables, des détenus ont pu tourner et mettre en ligne des vidéos particulièrement agressives. La présence de téléphones portables dans un centre pénitentiaire constitue une faille majeure de sécurité. Les détenus peuvent ainsi avoir accès à internet, joindre des personnes extérieures... L'installation de brouilleurs d'ondes efficaces serait une première réponse à cette faille. Aussi, il lui demande d'indiquer les intentions du Gouvernement quant à l'installation de brouilleurs d'ondes pour endiguer l'introduction illégale de téléphones portables dans les établissements pénitentiaires.

    Voir la question
  • Question écrite n° 20052 publiée le 5 mars 2013
    renouvelée le 28 octobre 2014
    défense - médecine militaire - laboratoires de recherche. réorganisation

    M. François Cornut-Gentille interroge M. le ministre de la défense sur les termes de sa réponse à la question écrite n° 7631 relative à l'équipe résidente de recherche en infectiologie tropicale (ERRIT) du service de santé des armées. À plusieurs reprises, la réponse ministérielle précise que l'ERRIT doit mener ses missions spécifiques de recherche dans une structure opérationnelle « en attendant que la nouvelle infrastructure de Brétigny-sur-Orge soit entièrement fonctionnelle ». Il est indiqué que les installations de l'IRBA de Brétigny-sur-Orge seront pleinement opérationnelles au début de l'année 2015. Aussi, il lui demande de préciser si la recherche en infectiologie tropicale intègrera les installations de l'IRBA une fois celles-ci pleinement opérationnelles.

    Voir la question
  • Question écrite n° 19573 publiée le 26 février 2013
    renouvelée le 28 octobre 2014
    industrie - politique industrielle - État actionnaire. rôle

    M. François Cornut-Gentille interroge M. le ministre de l'économie et des finances sur l'État actionnaire. Les grands groupes présentent actuellement leurs comptes pour l'année 2012. Actionnaire de plusieurs sociétés, notamment dans le secteur de la défense, l'État a eu un rôle actif au sein de ces sociétés au cours de l'année. Aussi, il lui demande de présenter les principales décisions prises par l'État (acquisition ou cession de parts ; nomination d'administrateur ; principaux votes en conseil d'administration...) en tant qu'actionnaire de sociétés intervenant dans le secteur de la défense au cours de l'année 2012.

    Voir la question
  • Question écrite n° 19356 publiée le 26 février 2013
    renouvelée le 28 octobre 2014
    défense - écoles - école militaire de Paris. section équestre. bilan

    M. François Cornut-Gentille attire l'attention de M. le ministre de la défense sur la section équestre militaire de l'école militaire de Paris. Situé au coeur de Paris, la section équestre militaire de l'école militaire bénéficie d'un cadre et d'infrastructures exceptionnels. Son accès est cependant réservé à un petit nombre de cavaliers. Aussi, il lui demande de préciser le budget de fonctionnement et d'investissement réservé à la section équestre militaire de l'école militaire de Paris et de dresser un bilan de son activité depuis 2010.

    Voir la question
  • Question écrite n° 19266 publiée le 26 février 2013
    renouvelée le 28 octobre 2014
    assurance maladie maternité : prestations - remboursement - dispositif tiers payant contre génériques. coût

    M. François Cornut-Gentille attire l'attention de M. le ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, chargé du budget, sur les termes de sa réponse à la question écrite n° 6007 portant sur les coûts de gestion du dispositif « tiers payant contre génériques ». Alors que la question écrite porte sur le coût budgétaire du dispositif, la réponse publiée au Journal officiel du 19 février 2013 ne fait que rappeler le principe du dispositif « tiers payant contre génériques » et les gains apportés depuis dix ans par la délivrance de médicaments génériques. En conséquence, tout en lui rappelant que la procédure des questions écrites fait partie des pouvoirs constitutionnels de contrôle dévolus au Parlement, il lui demande de préciser le coût de gestion du dispositif « tiers payant contre génériques » et les mesures prises par le Gouvernement pour éviter que le dispositif « tiers payant contre génériques » n'aggrave le déficit des comptes sociaux.

    Voir la question
  • Question écrite n° 18629 publiée le 19 février 2013
    renouvelée le 28 octobre 2014
    défense - marine - matériels et équipements. disponibilité opérationnelle

    M. François Cornut-Gentille attire l'attention de M. le ministre de la défense sur la disponibilité des bâtiments de souveraineté et de présence. Selon les indicateurs fournis par la Marine nationale, les bâtiments de souveraineté et de présence affichent une disponibilité inférieure à 50 %. L'âge élevé de ces bâtiments en phase de retrait et de remplacement par des équipements plus modernes explique pour une large part ce chiffre inquiétant. Cette faible disponibilité constitue une faille dans la capacité de la France à assurer sa souveraineté sur son espace maritime, notamment dans les zones économiques exclusives rattachées à nos territoires d'outre-mer. Dans l'attente de l'entrée en service de nouveaux bâtiments de souveraineté, il lui demande de préciser les mesures prises par le Gouvernement pour garantir la souveraineté de la France sur son espace maritime.

    Voir la question
  • Question écrite n° 18627 publiée le 19 février 2013
    renouvelée le 28 octobre 2014
    défense - armement - exportations. bilan

    M. François Cornut-Gentille attire l'attention de M. le ministre de la défense sur les programmes d'armement en coopération. En raison de tensions pesant sur leur budget national, de nombreux pays européens ont réduit leur budget de défense, notamment pour l'équipement de leurs forces armées. Cette réduction significative n'est pas sans conséquence sur la poursuite des programmes menés en coopération, notamment avec la France. Aussi, il lui demande de préciser l'impact de la crise économique sur les programmes d'armement menés en coopération entre la France et ses partenaires européens.

    Voir la question
  • Question écrite n° 18623 publiée le 19 février 2013
    renouvelée le 28 octobre 2014
    défense - armée de l'air - matériels et équipements. disponibilité opérationnelle

    M. François Cornut-Gentille interroge M. le ministre de la défense sur la disponibilité des hélicoptères de l'armée de terre. L'entretien des hélicoptères de l'armée de terre s'appuie sur des personnels civils et militaires spécialisés. Ces maintenanciers constituent une ressource humaine précieuse, dont la formation est longue et coûteuse. L'armée de terre enregistre un déficit de ces personnels. Ce déficit altère la disponibilité des hélicoptères de l'armée de terre. En conséquence, il lui demande de préciser les mesures prises par le ministère de la défense pour corriger l'impact négatif de la pénurie des personnels spécialisés dans la maintenance des hélicoptères de l'armée de terre sur la disponibilité de ces matériels.

    Voir la question
  • Question écrite n° 18620 publiée le 19 février 2013
    renouvelée le 28 octobre 2014
    défense - armée - externalisation. bilan et perspectives

    M. François Cornut-Gentille interroge M. le ministre de la défense sur les externalisations. L'externalisation consiste à confier à un opérateur privé en partie ou en totalité une fonction, une activité ou un service assuré jusqu'alors en interne au ministère de la défense. La décision de recourir à l'externalisation doit respecter une procédure d'évaluation opérationnelle et financière rigoureuse. En conséquence, il lui demande de préciser les projets d'externalisation en cours d'évaluation au sein du ministère de la défense.

    Voir la question
  • Question écrite n° 18221 publiée le 12 février 2013
    renouvelée le 28 octobre 2014
    professions de santé - médecins - académie de médecine. missions

    M. François Cornut-Gentille interroge Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur l'académie de médecine. En donnant son accord à la ville de Paris pour l'ouverture à titre expérimental d'une salle de consommation de drogues, le Gouvernement est allé à l'encontre de l'avis constant de l'académie de médecine. Aussi, il lui demande de préciser la place et le rôle qu'accorde le Gouvernement à l'académie de médecine.

    Voir la question
  • Question écrite n° 17968 publiée le 12 février 2013
    renouvelée le 28 octobre 2014
    entreprises - délais de paiement - réduction. conséquences

    M. François Cornut-Gentille interroge M. le ministre de l'économie et des finances sur les difficultés de trésorerie des PME. Face notamment à des délais de paiement excessifs, des PME rencontrent des difficultés de trésorerie susceptibles de menacer leur pérennité. Ces délais de paiement sont le fait soit de clients privés mais aussi de clients publics dont l'État. De nombreuses PME déplorent l'absence de compréhension des services de l'État et leur peu d'empressement à réduire les délais de paiement. En conséquence, il lui demande de préciser les mesures prises par le Gouvernement pour contraindre tous les services de l'État centraux et déconcentrés à respecter des délais de paiement supportables et à offrir des solutions d'assistance en cas de dépassement excessif.

    Voir la question
  • Question écrite n° 17884 publiée le 12 février 2013
    renouvelée le 28 octobre 2014
    drogue - toxicomanie - salles d'injection de drogue. mise en place

    M. François Cornut-Gentille interroge Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur l'expérimentation d'une salle de consommation de drogues. En donnant son accord à la ville de Paris pour l'ouverture à titre expérimental d'une salle de consommation de drogues, le Gouvernement a créé une situation originale. Une expérimentation n'est effective que si, au départ, des critères d'évaluation sont établis. Aussi, il lui demande de préciser les objectifs, les indicateurs et le calendrier d'évaluation retenus pour l'expérimentation d'une salle de consommation de drogues à Paris.

    Voir la question
  • Question écrite n° 17883 publiée le 12 février 2013
    renouvelée le 28 octobre 2014
    drogue - toxicomanie - salles d'injection de drogue. mise en place

    M. François Cornut-Gentille interroge Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur l'expérimentation d'une salle de consommation de drogues. En donnant son accord à la ville de Paris pour l'ouverture à titre expérimental d'une salle de consommation de drogues, le Gouvernement a créé une situation juridique complexe. Ainsi, si un consommateur sortant d'une telle salle sous l'emprise de drogues venait à commettre un délit ou un crime sur des personnes, les gérants publics ou privés de la salle de consommation de drogues sont susceptibles de voir leur responsabilité être engagée. En conséquence, il lui demande de préciser le statut pénal des gérants de la salle de consommation de drogues.

    Voir la question
  • Question écrite n° 17882 publiée le 12 février 2013
    renouvelée le 28 octobre 2014
    drogue - toxicomanie - salles d'injection de drogue. mise en place

    M. François Cornut-Gentille interroge Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur l'expérimentation d'une salle de consommation de drogues. En donnant son accord à la ville de Paris pour l'ouverture à titre expérimental d'une salle de consommation de drogues, le Gouvernement a créé une situation juridique complexe. Ainsi, si un consommateur venait à décéder à la suite d'une <em>overdose,</em> la responsabilité des personnels affectés à la salle de consommation de drogues pourrait être engagée. En conséquence, il lui demande de préciser le statut pénal des personnels affectés à la salle de consommation de drogues.

    Voir la question
  • Question écrite n° 17879 publiée le 12 février 2013
    renouvelée le 28 octobre 2014
    défense - armée - systèmes d'information et de communication. effectifs de personnel. spécialités déficitaires

    M. François Cornut-Gentille attire l'attention de M. le ministre de la défense sur l'attractivité de certains emplois au sein des armées. Concurrencées par le secteur civil, les armées rencontrent des difficultés à recruter et fidéliser des personnels qualifiés dans certaines spécialités. Il en va ainsi de tous les métiers liés aux systèmes d'information et de communication. Aussi, il lui demande de préciser les pénuries constatées par armée au 31 décembre 2012 des spécialistes des systèmes d'information et de communication et les mesures prises pour combler les déficits.

    Voir la question

Fonctions

  • Organismes extra-parlementaires

    • Membre titulaire du Conseil d'orientation de la participation, de l'intéressement, de l'épargne salariale et de l'actionnariat salarié
    • Membre titulaire du Comité local d'information et de suivi du laboratoire souterrain de Bure
  • Mandats locaux en cours

    • Maire de Saint-Dizier, Haute-Marne
  • Mandats intercommunaux

    • Président de la Communauté de communes de Saint-Dizier - Der et Perthois

Contact

Historique

  • Anciens mandats et fonctions à l'Assemblée nationale

    • Mandat de député
        • 10e législature : Élu le 28/03/1993 - Mandat du 02/04/1993 (élections générales) au 21/04/1997 (Fin de législature)
        • 11e législature : Réélu le 01/06/1997 - Mandat du 01/06/1997 (élections générales) au 18/06/2002 (Fin de législature)
        • 12e législature : Réélu le 16/06/2002 - Mandat du 19/06/2002 (élections générales) au 19/06/2007 (Fin de législature)
        • 13e législature : Réélu le 10/06/2007 - Mandat du 20/06/2007 (élections générales) au 19/06/2012 (Fin de législature)
    • Commission permanente
      • Commission de la défense nationale et des forces armées
        • du 30/09/2000 au 18/06/2002 (Membre)
        • du 26/06/2002 au 04/05/2004 (Membre)
        • du 30/04/2003 au 04/05/2004 (Rapporteur pour avis au nom de la commission de la défense sur le budget de la défense (crédits d'équipement))
        • du 27/06/2007 au 19/06/2012 (Membre)
      • Commission de la production et des échanges
        • du 04/06/1993 au 21/04/1997 (Membre)
      • Commission des affaires culturelles, familiales et sociales
        • du 08/04/1993 au 03/06/1993 (Membre)
        • du 13/06/1997 au 29/09/2000 (Membre)
      • Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire
        • du 05/05/2004 au 19/06/2007 (Membre)
    • Commission spéciale et commission ad hoc
      • Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi d'orientation pour le développement du territoire
        • du 18/06/1994 au 21/04/1997 (Membre)
      • Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi organique (n°1833) modifiant la loi organique n° 2001-692 du 1er août 2001 relative aux lois de finances
        • du 15/10/2004 au 12/07/2005 (Membre)

Retour haut de pageImprimer