Accueil > Connaissance de l'Assemblée nationale

Les Parlements dans le monde


La Chambre des Communes

La Chambre des Communes constitue, avec la Chambre des Lords, l'une des deux Chambres du Parlement du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord. Elle se compose,  de 650 membres élus au suffrage universel direct, selon le scrutin uninominal majoritaire à un tour (est élu le candidat qui a obtenu le plus grand nombre de voix).

La durée du mandat est en principe de cinq ans, mais la Chambre est assez souvent dissoute par le monarque, à la demande du Premier ministre, avant la fin de la législature.

Les dernières élections se sont déroulées le 6 mai 2010. Les résultats ont créé une situation inédite depuis 1974 : aucune majorité absolue. Le Parti conservateur est arrivé en tête, avec 306 sièges, suivi du Parti Travailliste avec 258 sièges et des Démocrates-libéraux, avec 57 sièges. Après cinq jours de négociations entre Conservateurs et Démocrates-libéraux, puis entre Travaillistes et Démocrate-libéraux, les conservateurs et les Démocrates-libéraux sont parvenus à un accord. Le 11 mai 2010, M. Gordon Brown a démissionné de son poste de Premier ministre et M. David Cameron lui succède.

La Chambre des Communes est présidée par le « Speaker » qui, une fois désigné par la Chambre, fait figure de personnalité impartiale, située au-dessus des partis. Il est d'ailleurs réélu dans ses fonctions aussi longtemps qu'il le désire. Son rôle est de représenter la Chambre auprès des autres institutions et de diriger en toute neutralité les débats parlementaires.

La Chambre des Communes dispose de l'essentiel des pouvoirs reconnus au Parlement. Ces derniers sont de trois ordres :

Fonction législative : Chaque membre de la Chambre des Communes et de la Chambre des Lords dispose, concurremment avec le Gouvernement, de l'initiative des lois. Le projet de loi est examiné, éventuellement amendé et voté par les deux Chambres mais, en cas de désaccord, c'est la Chambre des Communes qui statue définitivement.

Pouvoirs financiers : Aucune dépense ne peut être engagée ni aucun impôt prélevé sans autorisation du Parlement. Le droit reconnu à la Chambre des Communes d'amender les textes financiers présentés par le Gouvernement est toutefois très limité.

Pouvoirs de contrôle : Le Gouvernement est responsable devant la Chambre des Communes qui peut théoriquement le renverser en votant une motion de censure. Mais en raison de l'existence d'une majorité parlementaire stable, le contrôle de l'action gouvernementale s'exerce surtout par le moyen des commissions parlementaires, des questions écrites ou orales et notamment au cours des échanges qui ont lieu quatre fois par semaine en début de séance.

La Chambre des Communes sur Internet : http://www.parliament.uk