Accueil > Les députés > M. Guillaume Larrivé

M. Guillaume Larrivé

Yonne (1re circonscription)

Mandat en cours

Commission
Biographie
  • Né le 24 janvier 1977 à Mulhouse (Haut-Rhin)
  • Avocat
Suppléant
  • Mme Michèle Bourhis
Contact
Déclaration d’intérêts et d’activités

Guillaume Larrivé

Union pour un Mouvement Populaire

Navigation

Actualité

  • DERNIÈRES VIDÉOS

  • Séance publique

    1ère séance : Accord association entre l'Union Européenne et l'Amérique centrale ; Lutte contre le terrorisme (suite) (art 9 suite) ; Adaptation au droit de l’Union Européenne en matière économique et financièreVoir la vidéo

    1ère séance : Accord association entre l'Union Européenne et l'Amérique centrale ; Lutte contre le terrorisme (suite) (art 9 suite) ; Adaptation au droit de l’Union Européenne en matière économique et financière

  • Séance publique

    1ère séance : Accord association entre l'Union Européenne et l'Amérique centrale ; Lutte contre le terrorisme (suite) (art 9 suite) ; Adaptation au droit de l’Union Européenne en matière économique et financièreVoir la vidéo

    1ère séance : Accord association entre l'Union Européenne et l'Amérique centrale ; Lutte contre le terrorisme (suite) (art 9 suite) ; Adaptation au droit de l’Union Européenne en matière économique et financière

  • Séance publique

    2ème séance : Lutte contre le terrorisme (suite)Voir la vidéo

    2ème séance : Lutte contre le terrorisme (suite)

  • Commission

    Commission des lois : Statut des groupes parlementairesVoir la vidéo

    Commission des lois : Statut des groupes parlementaires

  • Commission

    Commission des lois : lutte contre le terrorisme (audition de M. Bernard Cazeneuve, ministre, et examen du projet)Voir la vidéo

    Commission des lois : lutte contre le terrorisme (audition de M. Bernard Cazeneuve, ministre, et examen du projet)

  • Toutes les vidéos de Guillaume Larrivé
  • Travaux récents

  • Question écrite n° 65285 publiée le 30 septembre 2014
    pharmacie et médicaments - pharmaciens - exercice de la profession. perspectives

    M. Guillaume Larrivé appelle l'attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur l'impact de la réforme des professions réglementées envisagée par le Gouvernement, sur la profession de pharmacien. Sur la base d'un rapport de l'inspection générale des finances (IGF) faisant reposer son analyse sur des arguments incertains et essentiellement financiers, le Gouvernement envisage, notamment, la vente de médicaments à prescription facultative en grandes surfaces. Le Gouvernement envisage ainsi de s'attaquer à une profession de proximité, qui compte environ 22 000 pharmacies réparties équitablement sur le territoire. Or les médicaments même sans ordonnance restent des médicaments et ne sont pas des biens de consommation courante. Par ailleurs, les officines jouent un véritable rôle de conseil et assurent la sécurité de délivrance du médicament ainsi que sa traçabilité. À l'heure où l'on cherche à maitriser les dépenses de santé en encourageant les médecins dans l'efficience des prescriptions, il ne serait pas opportun de pousser les patients vers l'automédication. Par ailleurs, l'ouverture du capital des officines à des investisseurs privés mettrait en péril d'une part, l'indépendance des pharmaciens vis-à-vis des grands laboratoires et conduirait, d'autre part, à accentuer les déserts médicaux en raison de la recherche du seul profit. Les officines jouent un rôle essentiel dans l'accès au soin en zone rurale et contribuent à préserver le lien social dans de très nombreux villages. Une telle réforme, sans concertation avec les professions concernées, mettrait en danger de nombreux emplois et conduirait <em>in fine</em>, à un affaiblissement de l'accès à la santé pour l'ensemble des Français. Aussi il l'appelle à ne pas poursuivre dans cette voie et à écouter, enfin, les acteurs concernés.

    Voir la question
  • Réponse à la question écrite n° 47613 publiée le 30 septembre 2014
    ordre public - manifestations - groupes féministes. provocations. lutte et prévention

    M. Guillaume Larrivé appelle l'attention de M. le ministre de l'intérieur sur deux agressions dont l'église de France vient d'être victime. Le 20 décembre 2013, une activiste se revendiquant du groupe féministe « Femen » a mimé un avortement avant d'uriner, devant l'autel de l'église de la Madeleine à Paris. Cette personne s'est dirigée peu avant dix heures vers l'autel pour y déposer un morceau de foie de veau censé représenter un fœtus avant d'uriner sur les marches de l'autel face à une dizaine de personnes, membres d'une chorale venus répéter. Quinze jours plus tard, l'église Sainte-Odile, dans le XVIIe arrondissement de Paris, a subi de multiples dégradations. Des paroissiens ont surpris, en pleine célébration, un homme se livrant à du vandalisme, cassant des chandeliers et endommageant l'autel ainsi qu'une statue. Ces actes ne sauraient être tolérés au sein de la République. C'est pourquoi il l'alerte sur ces évènements inacceptables, contraires au respect dû aux cultes. Il lui demande de s'exprimer publiquement, en tant que ministre chargé des cultes, pour condamner ces agressions et lui demande quelles actions il entend mener pour éviter que de tels actes ne se reproduisent.

    Voir la réponse publiée le 30 septembre 2014
  • Question écrite n° 64391 publiée le 23 septembre 2014
    consommation - information des consommateurs - produits alimentaires. équilibre nutritionnel

    M. Guillaume Larrivé appelle l'attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur l'hypothèse de l'apposition de pastilles de couleurs en fonction d'une échelle nutritionnelle sur les étiquettes de produits agro-alimentaires. Certains producteurs s'inquiètent de cette proposition qui repose sur une volonté de vouloir considérer uniquement la valeur nutritionnelle des aliments au détriment des usages que peuvent en avoir les consommateurs. Elle risquerait, en outre, de détériorer l'image de certains aliments comme le fromage, la crème ou le beurre qui porteraient une pastille rouge, dissuadant ainsi le consommateur. Aussi il l'appelle à ne pas poursuivre dans cette voie.

    Voir la question
  • Compte rendu intégral de la première séance du jeudi 18 septembre 2014

    • 1. Accord établissant une association entre l’Union européenne et l’Amérique centrale
    • 2. Lutte contre le terrorisme
    • 3. Adaptation au droit de l’Union européenne en matière économique et financière
    • 4. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu intégral de la deuxième séance du mercredi 17 septembre 2014

    • 1. Lutte contre le terrorisme
    • 2. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu intégral de la première séance du mercredi 17 septembre 2014

    • 1. Questions au Gouvernement
    • 2. Adaptation de la société au vieillissement
    • 3. Règlement du statut des groupes parlementaires
    • 4. Lutte contre le terrorisme
    • 5. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu intégral de la deuxième séance du mardi 16 septembre 2014

    • 1. Lutte contre le terrorisme
    • 2. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Réponse à la question écrite n° 18242 publiée le 16 septembre 2014
    retraites : fonctionnaires civils et militaires - annuités liquidables - police. anciens combattants d'Afrique du nord. revendications

    M. Guillaume Larrivé appelle l'attention de M. le ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants, sur le souhait des policiers titulaires de la carte du combattant ayant servi en Algérie durant la guerre de bénéficier de la campagne simple. En effet, les compagnies républicaines de sécurité furent, à l'instar des gendarmes, envoyées en Algérie où elles ont été intégrées dans le dispositif de l'armée eu égard à l'état d'urgence imposé par la situation. Dans l'accomplissement de ces missions, ces fonctionnaires ont payé un lourd tribut à la Nation, comptant parmi eux 3 000 tués. Alors que, dans ce contexte, nombreux furent les policiers de tous grades décorés ou cités par l'autorité militaire, il apparaît tout à fait légitime et équitable que ces derniers puissent bénéficier de la campagne simple. Il souhaite connaître sa position sur cette mesure.

    Voir la réponse publiée le 16 septembre 2014
  • Compte rendu intégral de la deuxième séance du lundi 15 septembre 2014

    • 1. Lutte contre le terrorisme
    • 2. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu de réunion n° 76 - Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale

    Mercredi 10 septembre 2014 - Séance de 11 heures

    • - Examen de la proposition de résolution tendant à modifier le Règlement de l'Assemblée nationale afin de doter les groupes parlementaires d'un statut d'association présentée par MM. Claude Bartolone, Bernard Roman, Mme Marie-Françoise Clergeau, MM. Philippe Briand, Bruno Le Roux, Christian Jacob, Philippe Vigier, François de Rugy, Roger-Gérard Schwartzenberg et André Chassaigne (n° 2190) (M. Bernard Roman, rapporteur)
    • - Informations relatives à la Commission

    Voir le compte rendu

  • Question écrite n° 63398 publiée le 2 septembre 2014
    consommation - sécurité des produits - produits cosmétiques. composition

    M. Guillaume Larrivé alerte Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur la présence d'aluminium dans certains produits cosmétiques comme les déodorants. Il lui demande de préciser quelle appréciation portent les autorités sanitaires sur une telle utilisation de ce métal, au regard de la santé publique.

    Voir la question
  • Réponse à la question écrite n° 42502 publiée le 2 septembre 2014
    travail - contrats de travail - rupture conventionnelle. statistiques

    M. Guillaume Larrivé appelle l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social sur certaines dérives du recours à la rupture conventionnelle du contrat de travail. C'est le cas notamment de certains salariés qui, semble-t-il, privilégient le recours à la rupture conventionnelle en l'imposant aux employeurs, plutôt que de démissionner. Il lui demande donc de bien vouloir dresser le bilan de la rupture conventionnelle depuis sa mise en place en 2008.

    Voir la réponse publiée le 2 septembre 2014
  • Réponse à la question écrite n° 3206 publiée le 2 septembre 2014
    État - Président de la République - responsabilité pénale. réforme

    M. Guillaume Larrivé interroge Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur l'examen, par le Parlement, du projet de loi organique n° 3071 portant application de l'article 68 de la Constitution, adopté en 1ère lecture par l'Assemblée nationale le 24 janvier 2012. Lors des explications de vote effectuées au nom du groupe SRC, lequel s'était abstenu, M. Jean-Jacques Urvoas, député, avait déclaré : "nous voulons réaffirmer que le Président de la République doit répondre pénalement des actes détachables de sa fonction devant les juridictions de droit commun. Naturellement, demain, comme il l'a annoncé, François Hollande proposera de modifier la Constitution en ce sens". Il lui serait reconnaissant de bien vouloir préciser les intentions du Gouvernement : il lui demande s'il souhaite que le Sénat débatte du projet de loi organique n° 3071 afin d'appliquer l'actuel article 68 de la Constitution ou s'il envisage, au contraire, de soumettre au Parlement un projet de loi constitutionnelle rendant le chef de l'État pénalement responsable, durant son mandat, des actes détachables de sa fonction devant les juridictions de droit commun.

    Voir la réponse publiée le 2 septembre 2014
  • Réponse à la question écrite n° 58890 publiée le 26 août 2014
    retraites : généralités - réforme - compte pénibilité. modalités. réglementation

    M. Guillaume Larrivé appelle l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, sur les coûts liés à la création d'un compte personnel de prévention de la pénibilité pour les entreprises, notamment du secteur agricole. La loi du 20 janvier 2014, devant être appliquée au 1er janvier 2015, impose que les employeurs financent celui-ci par une hausse des cotisations, pouvant aller jusqu'à 1,8 %. En sus du coût financier, le secteur agricole déplore le surpoids des charges administratives représenté par cette nouvelle mesure, alors même que les compétences techniques font défaut à ses travailleurs pour les assurer. Par ailleurs, le pacte de responsabilité devait tendre vers la création d'emplois, la baisse des cotisations pesant sur les entreprises et la limitation des charges administratives qui leur incombent : la création du compte de prévention de la pénibilité va à l'encontre de ces objectifs. En effet, le secteur agricole, au vu de ces handicaps et de la pénibilité physique intrinsèque à son activité, perd à la fois de son attractivité et de sa compétitivité, ce qui risque d'entraîner une baisse de l'emploi. Il demande donc ce que le Gouvernement compte faire pour remédier à cette situation préoccupante.

    Voir la réponse publiée le 26 août 2014
  • Question écrite n° 55814 publiée le 20 mai 2014
    renouvelée le 26 août 2014
    professions de santé - ordre professionnel - cotisations. caractère facultatif. perspectives

    M. Guillaume Larrivé appelle l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur l'obligation d'adhésion à l'ordre des infirmiers pour ces professionnels de la santé. Le 13 avril 2014, six infirmières du Haut-Rhin ont été convoquées à la gendarmerie où leur a été reprochée leur non-adhésion à l'ordre. Toutes ont eu l'obligation de le faire sous 60 jours, sous peine d'encourir une peine d'un an de prison et 15 000 euros d'amende pour exercice illégal de la profession. Or elle a affirmé à plusieurs reprises que « l'adhésion à l'ordre des infirmiers devait être rendue facultative ». Aussi il lui demande quelle décision elle compte prendre à ce propos.

    Voir la question
  • Réponse à la question écrite n° 14939 publiée le 26 août 2014
    retraites : généralités - réforme - modalités. calendrier

    M. Guillaume Larrivé appelle l'attention de M. le ministre de l'économie et des finances sur l'équilibre financier des régimes de retraite et sur l'hypothèse d'une nouvelle réforme des retraites. Il lui rappelle ses déclarations du 19 décembre dernier à l'antenne de RTL. En effet, à la question du journaliste ("il y aura bien une nouvelle réforme des retraites dans le quinquennat, c'est obligatoire ?"), il a répondu : "il me semble qu'il faudra en effet revenir sur le sujet." Aussi, il lui demande de bien vouloir préciser les principes, les modalités et le calendrier de la réforme des retraites qu'il préconise.

    Voir la réponse publiée le 26 août 2014
  • Question écrite n° 63145 publiée le 19 août 2014
    transports ferroviaires - lignes - passages à niveau. suppression. modalités

    M. Guillaume Larrivé demande à M. le secrétaire d'État, auprès de la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche, de préciser le calendrier, les modalités techniques et le plan de financement de la suppression du passage à niveau de Jonches, hameau d'Auxerre.

    Voir la question
  • Question écrite n° 63144 publiée le 19 août 2014
    transports ferroviaires - gare de Paris-Bercy - desserte. accès au métro. améliorations

    M. Guillaume Larrivé attire l'attention de M. le secrétaire d'État, auprès de la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche, sur la nécessité de mieux relier la gare de Paris-Bercy au réseau de métro. Les usagers de cette gare - notamment les personnes qui l'utilisent chaque jour pour aller travailler à Paris alors qu'elles résident dans le département de l'Yonne - aimeraient pouvoir rejoindre le métro directement, par un sous-sol, à l'abri des intempéries. La poursuite de la modernisation de cette gare apparaît nécessaire alors qu'elle accueille un trafic ferroviaire toujours croissant.

    Voir la question
  • Question écrite n° 63103 publiée le 19 août 2014
    étrangers - immigration - contrat d'accueil et d'intégration. bilan

    M. Guillaume Larrivé appelle l'attention de M. le ministre de l'intérieur sur le dispositif du contrat d'accueil et d'intégration (CAI). Il le prie de bien vouloir présenter le bilan de ce dispositif, comprenant les statistiques les plus récentes mais aussi une appréciation qualitative.

    Voir la question
  • Question écrite n° 55246 publiée le 6 mai 2014
    renouvelée le 19 août 2014
    Union européenne - règlements - statistiques

    M. Guillaume Larrivé prie M. le Premier ministre de bien vouloir lui indiquer le nombre de règlements européens qui sont actuellement en vigueur dans notre pays.

    Voir la question

Fonctions

  • Organismes extra-parlementaires

    • Membre suppléant du conseil d'administration de l'Ecole nationale d'administration
  • Mandats locaux en cours

    • Membre du Conseil municipal d'Auxerre, Yonne

Contact

Historique

  • Anciens mandats et fonctions à l'Assemblée nationale

    • Commission permanente
      • Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire
        • du 27/12/2012 au 21/01/2013 (Membre)
      • Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République
        • du 22/09/2012 au 26/12/2012 (Membre)
      • Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire
        • du 28/06/2012 au 21/09/2012 (Membre)
    • Commission d'enquête
      • Commission d'enquête relative aux éventuels dysfonctionnements dans l'action du Gouvernement et des services de l'État, entre le 4 décembre 2012 et le 2 avril 2013, dans la gestion d'une affaire qui a conduit à la démission d'un membre du Gouvernement
        • du 14/05/2013 au 08/10/2013 (Membre)

Retour haut de pageImprimer