Accueil > Les députés > M. Éric Straumann

M. Éric Straumann

Haut-Rhin (1re circonscription)

Mandat en cours

Commission
Biographie
  • Né le 17 août 1964 à Colmar (Haut-Rhin)
  • Professeur agrégé
Suppléant
  • Mme Brigitte Klinkert
Contact

Éric Straumann

Union pour un Mouvement Populaire

Navigation

Actualité

  • DERNIÈRES VIDÉOS

  • Séance publique

    2ème séance : Délimitation des régions et modification du calendrier électoral (suite)Voir la vidéo

    2ème séance : Délimitation des régions et modification du calendrier électoral (suite)

  • Commission

    Commission des affaires économiques : Table ronde sur la guerre des prix entre la grande distribution, l'agriculture et l'industrieVoir la vidéo

    Commission des affaires économiques : Table ronde sur la guerre des prix entre la grande distribution, l'agriculture et l'industrie

  • Commission

    Commission des lois : M. Bernard Cazeneuve, ministre, sur le projet de loi relatif à la délimitation des régionsVoir la vidéo

    Commission des lois : M. Bernard Cazeneuve, ministre, sur le projet de loi relatif à la délimitation des régions

  • Commission

    Commission des affaires économiques : Mme Fleur Pellerin, secrétaire d'EtatVoir la vidéo

    Commission des affaires économiques : Mme Fleur Pellerin, secrétaire d'Etat

  • Commission

    Commission des affaires économiques : M. Arnaud Montebourg, ministre, sur l'avenir d'AlstomVoir la vidéo

    Commission des affaires économiques : M. Arnaud Montebourg, ministre, sur l'avenir d'Alstom

  • Toutes les vidéos de Éric Straumann
  • Travaux récents

  • Réponse à la question écrite n° 35483 publiée le 22 juillet 2014
    logement - politique du logement - ANRU. Colmar

    M. Éric Straumann interroge M. le ministre délégué auprès de la ministre de l'égalité des territoires et du logement, chargé de la ville, sur l'évolution des projets ANRU sur la ville de Colmar (Haut-Rhin).

    Voir la réponse publiée le 22 juillet 2014
  • Compte rendu intégral de la deuxième séance du vendredi 18 juillet 2014

    • 1. Délimitation des régions et modification du calendrier électoral
    • 2. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu intégral de la première séance du vendredi 18 juillet 2014

    • 1. Délimitation des régions et modification du calendrier électoral
    • 2. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu intégral de la troisième séance du jeudi 17 juillet 2014

    • 1. Hommage aux victimes du vol MH17 reliant Amsterdam à Kuala Lumpur
    • 2. Délimitation des régions et modification du calendrier électoral
    • 3. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu intégral de la deuxième séance du jeudi 17 juillet 2014

    • 1. Délimitation des régions et modification du calendrier électoral
    • 2. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu de réunion n° 9 - Commission des affaires économiques

    Mercredi 16 juillet 2014 - Séance de 09 heures 30

    • - Table ronde, ouverte à la presse, sur la « guerre des prix » grande distribution/agriculture/industrie agroalimentaire avec MM. Jean-Philippe Girard, président de l'Association nationale des industries alimentaires (ANIA), Yves Le Morvan, directeur général de Coop de France, Henri Brichart, vice-président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), Jacques Creyssel, président de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD), Michel-Édouard Leclerc, président des centres Leclerc, Olivier Andrault, chargé de mission agriculture-alimentation à l'UFC-Que Choisir

    Voir le compte rendu

  • Rapport d'information n° 2108 déposé le 9 juillet 2014, mis en ligne le 10 juillet 2014

    Mission d'évaluation et de contrôle

    Voir le document - Voir le dossier législatif

  • Compte rendu de réunion n° 95 - Commission des finances, de l'économie générale et du plan

    Mercredi 9 juillet 2014 - Séance de 10 heures 30

    • - Examen du rapport d'information de la mission d'évaluation et de contrôle (MEC) sur la fiscalité des hébergements touristiques (Mme Monique Rabin, MM. Éric Woerth et Éric Straumann, rapporteurs)
    • - Présences en réunion

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu de réunion n° 70 - Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale

    Mardi 8 juillet 2014 - Séance de 17 heures

    • - Audition de M. Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, sur le projet de loi relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral (M. Carlos da Silva, rapporteur) (n° 2100)

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu de réunion n° 3 - Commission des affaires économiques

    Mercredi 2 juillet 2014 - Séance de 09 heures 30

    • - Audition, ouverte à la presse, de Mme Fleur Pellerin, secrétaire d'État chargée du Commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l'étranger, auprès du ministre des Affaires étrangères et du développement international.
    • - Informations relatives à la commission

    Voir le compte rendu

  • Réponse à la question écrite n° 52884 publiée le 1 juillet 2014
    tourisme et loisirs - habitations légères et de loisirs - emplacement. location. réglementation

    M. Éric Straumann attire l'attention de Mme la ministre de l'artisanat, du commerce et du tourisme sur les contrats de location d'emplacements pour les résidences mobiles de loisirs. Malgré, en effet, le dépôt d'un rapport d'information et l'adoption d'une proposition de loi par les députés sous la précédente législature, et alors qu'une nouvelle proposition de loi a été déposée en 2013, la législation n'a toujours pas changé. Pourtant, sur le terrain, les abus se poursuivent de façon massive, continuant d'émailler l'actualité judiciaire. Ainsi, certains propriétaires de campings réclament une commission de 1 500 ou 2 000 euros sur chaque revente de résidence mobile, ou de 30 % à 35 % sur les loyers de sous-location. Les propriétaires de <em>mobile homes</em> se voient parfois contraints de remplacer leur bien tous les dix ans, et leurs familles doivent s'acquitter d'un forfait pour venir leur rendre visite. Il arrive également que les campings imposent une fermeture hivernale de plusieurs mois, durant laquelle les propriétaires de <em>mobile homes</em> ne peuvent évidemment pas profiter de leur résidence secondaire. Le tribunal des Sables-d'Olonne a récemment interdit la pratique d'un camping qui obligeait ses résidents à porter un bracelet au poignet afin d'identifier rapidement les personnes étrangères au camping. Il convient de mettre fin au plus tôt à ces abus en fixant un cadre juridique cohérent et contraignant pour les contrats de location d'emplacements de <em>mobile homes</em>. Il lui demande donc de bien vouloir lui indiquer les intentions du Gouvernement sur ce sujet sensible.

    Voir la réponse publiée le 1 juillet 2014
  • Réponse à la question écrite n° 45845 publiée le 1 juillet 2014
    sécurité sociale - cotisations - contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie. fonds. affectation

    M. Éric Straumann attire l'attention de M. le ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, chargé du budget, sur la contribution additionnelle pour la solidarité et l'autonomie (CASA). En 2013, cette contribution a finalement été affectée au fonds solidarité vieillesse. Le projet de loi pour 2014 prévoit la même destination, détournant une fois encore le produit de cette contribution de son objet initial. L'utilisation des recettes de la CASA pour la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) dès 2014, et donc pour le financement des aides que les associations de soins et d'aides à domicile assurent chaque jour auprès des personnes fragiles, est plus que nécessaire. Pour le secteur du Domicile, elle doit permettre l'augmentation de la part de financement de la CNSA au titre de l'aide aux personnes âgées (APA) à domicile, le financement de l'augmentation de la valeur du point de la convention collective de la branche de l'aide, de l'accompagnement, des soins et des services à domicile et de la prise en charge des frais professionnels de ses salariés, le financement des missions de prévention (chutes à domicile, aide au retour rapide d'hospitalisation,...) des services d'aide et d'accompagnement à domicile, enfin le financement de l'augmentation des plafonds d'APA à domicile afin de pallier partiellement le phénomène de saturation des plans d'aide et de baisse régulière du pouvoir d'aide de cette allocation depuis sa création. Aussi, il souhaiterait que cette taxe soit utilisée dès 2014 pour le financement de mesures améliorant la prise en charge des personnes âgées en perte d'autonomie, comme le Gouvernement et la représentation nationale s'y étaient engagés lors du précédent débat budgétaire.

    Voir la réponse publiée le 1 juillet 2014
  • Réponse à la question écrite n° 45820 publiée le 1 juillet 2014
    sécurité publique - sécurité des biens et des personnes - auteurs d'agression. poursuites

    M. Éric Straumann attire l'attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur la situation d'une victime habitante du quartier de la Redoute à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne) violemment agressée le 31 octobre 2013 par trois individus. Les auteurs présumés des faits, confondus par leur ADN ont été appréhendés, mis en examen et remis en liberté. Traumatisée par le retour dans son quartier des suspects, la victime a tenté de mettre fin à ses jours le 02 décembre 2013.

    Voir la réponse publiée le 1 juillet 2014
  • Réponse à la question écrite n° 33052 publiée le 1 juillet 2014
    automobiles et cycles - industrie - Mahle pistons. perspectives

    M. Éric Straumann alerte M. le ministre du redressement productif sur l'annonce de la fermeture du site de Mahle pistons à Ingersheim dans le Haut-Rhin. Dans un contexte de surcapacité dans l'industrie automobile en Europe, l'équipementier allemand Mahle a annoncé, pour la fin du mois de mars 2014, l'arrêt de cette usine de pistons qui emploie 270 personnes. Il s'agit de l'un de ses quatre sites de production de pistons du groupe en Europe. C'est l'usine française qui est condamnée, les sites implantés en Italie, en Espagne et en Pologne poursuivant leur activité. Le groupe Mahle compte parmi les 30 plus grands équipementiers de l'automobile au monde avec un chiffre d'affaires de 6,2 milliards d'euros avec un résultat net de 149 millions d'euros. Il lui demande ainsi quelles sont les possibilités de reconversion du site d'Ingersheim et quelles sont les perspectives de reconversion pour les 270 salariés concernés par cette fermeture.

    Voir la réponse publiée le 1 juillet 2014
  • Compte rendu de réunion n° 1 - Commission des affaires économiques

    Jeudi 26 juin 2014 - Séance de 09 heures 30

    • - Suite de l'examen, en deuxième lecture, du projet de loi, modifié par le Sénat, d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt, (n° 1892 rectifié) (M. Germinal Peiro, rapporteur)

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu intégral de la deuxième séance du jeudi 26 juin 2014

    • 1. Projet de loi de finances rectificative pour 2014 (suite)
    • 2. Égalité entre les femmes et les hommes
    • 3. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu de réunion n° 96 - Commission des affaires économiques

    Mardi 24 juin 2014 - Séance de 17 heures 15

    • - Audition, ouverte à la presse, de M. Arnaud Montebourg, ministre de l'Économie, du redressement productif et du numérique, sur l'avenir d'Alstom

    Voir le compte rendu

  • Réponse à la question écrite n° 55154 publiée le 24 juin 2014
    retraites : généralités - réforme - compte pénibilité. modalités. réglementation

    M. Éric Straumann attire l'attention de Mme la secrétaire d'État, auprès du ministre de l'économie, du redressement productif et du numérique, chargée du commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'économie sociale et solidaire, sur l'instauration de fiches individuelles de prévention de la "pénibilité" pour l'ensemble des salariés des PME du bâtiment et des travaux publics. Ces fiches, qui nécessitent un suivi permanent pour nombre de ces salariés, posent de réels problèmes juridiques ainsi que d'organisation pour les dirigeants d'entreprises. Ces derniers, ainsi que les artisans, sont ainsi dans l'obligation, depuis l'instauration de ces fiches, de se livrer au remplissage de celles-ci, poste par poste, sur tous les chantiers. Des éléments complexes, s'imbriquant les uns dans les autres rendent cette mission trop complexe et posent, encore une fois, d'immanquables problèmes juridiques sur la définition de la responsabilité de chacun dans une situation donnée. Aussi lui demande-t-il si elle compte simplifier ou revenir sur cette disposition qui pénalise incontestablement les entrepreneurs du bâtiment.

    Voir la réponse publiée le 24 juin 2014
  • Réponse à la question écrite n° 39787 publiée le 24 juin 2014
    transports par eau - voies navigables de France - biens immobiliers. cession

    M. Éric Straumann interroge M. le ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur la cession de parcelles gérées par le Service de la navigation. Suite à l'adoption de la loi n° 2012-77 du 24 janvier 2012 et du décret n° 2012-722 du 9 mai 2012, les services de la navigation ont été transférés à Voies navigables de France (VNF) au 1er janvier 2013. Dans l'attente d'arbitrages précisant le statut des biens immobiliers confiés ou non à VNF, la cession des biens relevant des anciens services de la navigation a été suspendue. Aussi lui demande-t-il quand ces arbitrages pourront être rendus afin de clarifier rapidement la propriété des biens détenus par le Service de la navigation.

    Voir la réponse publiée le 24 juin 2014
  • Réponse à la question écrite n° 25715 publiée le 24 juin 2014
    presse et livres - auteurs - incitation à la violence et à la haine. poursuites judiciaires

    M. Éric Straumann interroge Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur un ouvrage intitulé "Nique la France", écrit par M. Saïd Bouamama et sur la couverture duquel une femme à-demi voilée tend un majeur vers le lecteur. Véhiculé tant de haine contre notre pays dans un ouvrage qui revendique clairement la violence contre notre pays et tous ceux qui le représentent est totalement effarant. On imagine, surtout, l'influence d'un tel ouvrage sur des personnes qui n'attendent qu'un signe pour passer à l'action contre notre pays et qui, bien souvent, vivent dans celui-ci. Il existe des lois pour incitation à la haine et cet ouvrage entre exactement dans ce cadre. L'auteur a manifestement été mis en examen suite à une plainte de l'Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l'identité française et chrétienne (AGRIF). Mais d'autres personnes ont également hurlé leur haine contre notre pays (certains groupes de rap, des collectifs de jeunes...) en appelant à des actions violentes contre celui-ci. Environ deux ans après, il souhaiterait savoir où en est cette affaire et si M. Bouamama a été condamné ou si son livre a été retiré.

    Voir la réponse publiée le 24 juin 2014

Fonctions

    • Mandats locaux en cours

      • Membre du conseil général (Haut-Rhin)

    Contact

    Historique

    • Anciens mandats et fonctions à l'Assemblée nationale

      • Mandat de député
          • 13e législature : Élu le 17/06/2007 - Mandat du 20/06/2007 (élections générales) au 19/06/2012 (Fin de législature)
      • Commission permanente
        • Commission de la défense nationale et des forces armées
          • du 25/04/2009 au 28/04/2009 (Membre)
        • Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République
          • du 27/06/2007 au 24/04/2009 (Membre)
          • du 29/04/2009 au 19/06/2012 (Membre)
      • Commission d'enquête
        • Commission d'enquête sur la situation de la sidérurgie et de la métallurgie françaises et européennes dans la crise économique et financière et sur les conditions de leur sauvegarde et de leur développement
          • du 30/01/2013 au 10/07/2013 (Membre)

    Retour haut de pageImprimer