Accueil > Les députés > Mme Véronique Louwagie

Mme Véronique Louwagie

Orne (2e circonscription)

Mandat en cours

Commission
Biographie
  • Née le 20 mars 1961 à Buis Sur Damville (Eure)
  • Expert-comptable
Suppléant
  • M. Vincent Segouin
Contact
Déclaration d’intérêts et d’activités

Véronique Louwagie

Union pour un Mouvement Populaire

Navigation

Actualité

  • DERNIÈRES VIDÉOS

  • Séance publique

    1ère séance : Questions au Gouvernement ; Délimitation des régions et modification du calendrier électoral (vote solennel) ; quatre accords internationaux ; PLFR pour 2014 (lecture définitive) ; Règlement du budget et approbation des comptes de l'année 2013 (lecture définitive) ; PLFRSS pour 2014 (lecture définitive)Voir la vidéo

    1ère séance : Questions au Gouvernement ; Délimitation des régions et modification du calendrier électoral (vote solennel) ; quatre accords internationaux ; PLFR pour 2014 (lecture définitive) ; Règlement du budget et approbation des comptes de l'année 2013 (lecture définitive) ; PLFRSS pour 2014 (lecture définitive)

  • Séance publique

    1ère séance : Questions au Gouvernement ; Délimitation des régions et modification du calendrier électoral (vote solennel) ; quatre accords internationaux ; PLFR pour 2014 (lecture définitive) ; Règlement du budget et approbation des comptes de l'année 2013 (lecture définitive) ; PLFRSS pour 2014 (lecture définitive)Voir la vidéo

    1ère séance : Questions au Gouvernement ; Délimitation des régions et modification du calendrier électoral (vote solennel) ; quatre accords internationaux ; PLFR pour 2014 (lecture définitive) ; Règlement du budget et approbation des comptes de l'année 2013 (lecture définitive) ; PLFRSS pour 2014 (lecture définitive)

  • Commission

    Commission des affaires sociales : M. Thierry Breton, dont la nomination à la direction générale de l’Institut national du cancer est envisagée ; M. Dominique Martin, dont la nomination à la direction générale de l’Agence nationale de sécurité du médicament est envisagée ; Projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014Voir la vidéo

    Commission des affaires sociales : M. Thierry Breton, dont la nomination à la direction générale de l’Institut national du cancer est envisagée ; M. Dominique Martin, dont la nomination à la direction générale de l’Agence nationale de sécurité du médicament est envisagée ; Projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014

  • Commission

    Commission des affaires sociales : M. Thierry Breton, dont la nomination à la direction générale de l’Institut national du cancer est envisagée ; M. Dominique Martin, dont la nomination à la direction générale de l’Agence nationale de sécurité du médicament est envisagée ; Projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014Voir la vidéo

    Commission des affaires sociales : M. Thierry Breton, dont la nomination à la direction générale de l’Institut national du cancer est envisagée ; M. Dominique Martin, dont la nomination à la direction générale de l’Agence nationale de sécurité du médicament est envisagée ; Projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014

  • Séance publique

    1ère séance : Simplification de la vie des entreprises (Début à Article 6)Voir la vidéo

    1ère séance : Simplification de la vie des entreprises (Début à Article 6)

  • Toutes les vidéos de Véronique Louwagie
  • Travaux récents

  • Compte rendu intégral de la première séance du mercredi 23 juillet 2014

    • 1. Questions au Gouvernement
    • 2. Délimitation des régions et modification du calendrier électoral
    • 3. Approbation d’accords internationaux
    • 4. Projet de loi de finances rectificative pour 2014
    • 5. Règlement du budget et approbation des comptes de l’année 2013
    • 6. Projet de loi de financement rectificative de la Sécurité sociale pour 2014
    • 7. Égalité entre les femmes et les hommes
    • 8. Clôture de la session extraordinaire

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu intégral de la deuxième séance du mardi 22 juillet 2014

    • 1. Simplification de la vie des entreprises
    • 2. Infrastructures de recharge de véhicules électriques
    • 3. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu intégral de la première séance du mardi 22 juillet 2014

    • 1. Simplification de la vie des entreprises
    • 2. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Réponse à la question écrite n° 43924 publiée le 22 juillet 2014
    transports urbains - politique des transports urbains - livraison de marchandises. rapport. préconisations

    Mme Véronique Louwagie attire l'attention de M. le ministre délégué auprès du ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche, sur la logistique urbaine. Le transport de marchandises, élément d'une chaîne logistique complexe, s'inscrit dans un contexte marqué par deux facteurs de déstabilisation : le changement climatique et la hausse des prix de l'énergie. Ainsi, ces réalités imposent au secteur d'engager des actions concrètes pour rendre compétitive la filière dans son ensemble, mais aussi de conduire des recherches afin de diminuer les impacts associés. La logistique urbaine doit prendre en compte des composantes multiples et diverses telles que les contraintes foncières, d'espace, de congestion sur voirie, économiques, environnementales... Elle peut représenter jusqu'à 20 % du prix de transport global. Elle génère également de nombreuses émissions polluantes. Selon le Laboratoire d'économie des transports, le transport de marchandises en ville représente 9 % à 15 % des déplacements de véhicules. Le Centre d'analyse stratégique propose alors de « lancer un et 'appel à manifestation d'intérêt' portant sur des pratiques innovantes dans la livraison de marchandises en ville et s'appuyant notamment sur le transport par voies ferrée ou fluviale, sur la mutualisation des plateformes logistiques ou sur la combinaison de solutions mixtes voyageurs et marchandises ». Aussi, souhaite-t-elle connaître quelles sont les intentions du Gouvernement suite à cette proposition.

    Voir la réponse publiée le 22 juillet 2014
  • Réponse à la question écrite n° 43922 publiée le 22 juillet 2014
    transports urbains - politique des transports urbains - livraison de marchandises. rapport. préconisations

    Mme Véronique Louwagie attire l'attention de M. le ministre délégué auprès du ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche, sur la logistique urbaine. Le transport de marchandises, élément d'une chaîne logistique complexe, s'inscrit dans un contexte marqué par deux facteurs de déstabilisation : le changement climatique et la hausse des prix de l'énergie. Ainsi, ces réalités imposent au secteur d'engager des actions concrètes pour rendre compétitive la filière dans son ensemble, mais aussi de conduire des recherches afin de diminuer les impacts associés. La logistique urbaine doit prendre en compte des composantes multiples et diverses telles que les contraintes foncières, d'espace, de congestion sur voirie, économiques, environnementales... Elle peut représenter jusqu'à 20 % du prix de transport global. Elle génère également de nombreuses émissions polluantes. Selon le Laboratoire d'économie des transports, le transport de marchandises en ville représente 9 % à 15 % des déplacements de véhicules. Le Centre d'analyse stratégique propose alors de « créer une concertation entre tous les acteurs concernés par le transport durable des marchandises en ville, dégager des pistes d'action s'appuyant sur les expériences en France et à l'étranger et renforcer les méthodes d'analyse. Ces actions se concrétiseront par un guide national sur la logistique urbaine, à destination des élus locaux, des services techniques des collectivités, mais également des entreprises ». Aussi, souhaite-t-elle connaître quelles sont les intentions du Gouvernement suite à cette proposition.

    Voir la réponse publiée le 22 juillet 2014
  • Réponse à la question écrite n° 43453 publiée le 22 juillet 2014
    fonctionnaires et agents publics - statut - évolutions. rapport. propositions

    Mme Véronique Louwagie interroge Mme la ministre de la réforme de l'État, de la décentralisation et de la fonction publique sur la pertinence du rapport qui lui a été remis le 29 octobre 2013 par un président de section au Conseil d'État. Dans ce rapport sont évoqués la situation des agents de l'État, leur statut et ses évolutions au regard notamment d'une contrainte budgétaire plus accrue. Ainsi, il est recommandé de mieux prévoir et accompagner les restructurations des services. Aussi, souhaite-t-elle connaître les intentions du Gouvernement à cette recommandation.

    Voir la réponse publiée le 22 juillet 2014
  • Réponse à la question écrite n° 43450 publiée le 22 juillet 2014
    fonctionnaires et agents publics - statut - évolutions. rapport. propositions

    Mme Véronique Louwagie interroge Mme la ministre de la réforme de l'État, de la décentralisation et de la fonction publique sur la pertinence du rapport qui lui a été remis le 29 octobre 2013 par un président de section au Conseil d'État. Dans ce rapport sont évoqués la situation des agents de l'État, leur statut et ses évolutions au regard notamment d'une contrainte budgétaire plus accrue. Ainsi, il est recommandé de développer les responsabilités et déconcentrer la gestion des ressources humaines dans la fonction publique de l'État, notamment dans les grandes administrations, érigées en centres de responsabilité et de gestion. Aussi, souhaite-t-elle connaître les intentions du Gouvernement à cette recommandation.

    Voir la réponse publiée le 22 juillet 2014
  • Réponse à la question écrite n° 43449 publiée le 22 juillet 2014
    fonctionnaires et agents publics - statut - évolutions. rapport. propositions

    Mme Véronique Louwagie interroge Mme la ministre de la réforme de l'État, de la décentralisation et de la fonction publique sur la pertinence du rapport qui lui a été remis le 29 octobre 2013 par un président de section au Conseil d'État. Dans ce rapport sont évoqués la situation des agents de l'État, leur statut et ses évolutions au regard notamment d'une contrainte budgétaire plus accrue. Ainsi, il est recommandé d'ouvrir la voie à de véritables politiques de personnels grâce à des directives de gestion permettant d'encadrer la déconcentration et de développer les affectations sur profil. Aussi, souhaite-t-elle connaître les intentions du Gouvernement à cette recommandation.

    Voir la réponse publiée le 22 juillet 2014
  • Réponse à la question écrite n° 43435 publiée le 22 juillet 2014
    fonctionnaires et agents publics - statut - évolutions. rapport. propositions

    Mme Véronique Louwagie interroge Mme la ministre de la réforme de l'État, de la décentralisation et de la fonction publique sur la pertinence du rapport qui lui a été remis le 29 octobre 2013 par un président de section au Conseil d'État. Dans ce rapport sont évoqués la situation des agents de l'État, leur statut et ses évolutions au regard notamment d'une contrainte budgétaire plus accrue. Ainsi, il est recommandé de mettre en place une prospective de l'emploi public à moyen terme. Aussi, souhaite-t-elle connaître les intentions du Gouvernement à cette recommandation.

    Voir la réponse publiée le 22 juillet 2014
  • Question écrite n° 42890 publiée le 19 novembre 2013
    renouvelée le 22 juillet 2014
    pharmacie et médicaments - médicaments - rapport. recommandations

    Mme Véronique Louwagie interroge Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le rapport rendu le 16 septembre 2013 par les Professeurs Bernard Begaud et Dominique Costagliola relatif à la surveillance et la promotion du bon usage du médicament. Ce rapport recommande notamment de connaître instantanément «ce qui est prescrit, à qui, comment et pourquoi». Afin de protéger davantage la prise de médicament et lutter ainsi contre les décès liés à cette absence de contrôle préalable, elle souhaite connaître les intentions du Gouvernement sur ce point.

    Voir la question
  • Compte rendu intégral de la première séance du lundi 21 juillet 2014

    • 1. Règlement du budget et approbation des comptes de l’année 2013
    • 2. PLFRSS pour 2014
    • 3. Réforme ferroviaire-Nomination des dirigeants de la SNCF
    • 4. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu de réunion n° 59 - Commission des affaires sociales

    Mercredi 16 juillet 2014 - Séance de 15 heures

    • - Examen, ouvert à la presse, des articles du projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement (n° 1994) (Mme Martine Pinville, rapporteure)
    • - Présences en réunion

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu de réunion n° 3 - Commission spéciale pour l'examen du projet de loi relatif à la simplification de la vie des entreprises

    Mercredi 16 juillet 2014 - Séance de 09 heures 30

    • - Examen du projet de loi relatif à la simplification de la vie des entreprises (Mme Sophie Errante, rapporteure) (n° 2060).

    Voir le compte rendu

  • Question écrite n° 60535 publiée le 15 juillet 2014
    politique sociale - lutte contre l'exclusion - insertion par l'activité économique. structures. financement

    Mme Véronique Louwagie appelle l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi et du dialogue social sur le programme opérationnel du fonds social européen (FSE) pour la période 2014-2020, et notamment sur le financement de la compétence insertion par l'activité économique (IAE). De nombreuses associations s'alarment de ne pas être fixées sur les modalités du nouveau calcul de répartition des financements. Face à l'enjeu que représente leur financement en matière d'emploi, elle souhaiterait connaître, dans les meilleurs délais, la nature de ces ressources et le mode de calcul prévu afin d'assurer la pérennité des structures IAE.

    Voir la question
  • Question écrite n° 60519 publiée le 15 juillet 2014
    pharmacie et médicaments - médicaments - prix. régulation

    Mme Véronique Louwagie attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le prix des médicaments. Plus de 27 milliards d'euros ont été consacrés aux dépenses publiques de médicament en France en 2012. La question du prix du médicament est déterminante car porteuse d'enjeux multiples, à la fois économiques, sanitaires et sociaux. Alors que certains pays voisins combinent libre fixation des prix et régulation indirecte, la France a une tradition d'administration des prix du médicament. Même si quelques évolutions récentes sont identifiées dans le domaine de la régulation du prix des médicaments dans le secteur ambulatoire en France, le Commissariat général à la stratégie et à la prospective propose de « comparer les prix des médicaments d'un pays à l'autre ». Aussi, souhaite-t-elle savoir quelles sont les intentions du ministère au regard de cette proposition.

    Voir la question
  • Question écrite n° 60341 publiée le 15 juillet 2014
    enseignement maternel et primaire - pédagogie - connaissances de base. acquisition

    Mme Véronique Louwagie attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur la note d'analyse du Commissariat général à la stratégie et à la prospective sur l'augmentation du nombre de bons élèves en France. Une enquête menée en 2012 par le programme international de suivi des acquis des élèves (PISA) révèle que la France compte moins de bons élèves que nombre d'autres pays, et ce, notamment en sciences et en mathématiques. La France doit veiller à élargir la base de ses bons élèves et à en remonter le niveau dès la scolarité obligatoire, en visant par exemple une augmentation du nombre de bons ou très bons élèves. Le Commissariat général à la stratégie et à la prospective propose dans le cadre du relèvement général des niveaux et de l'introduction d'approfondissements modulaires optionnels, d' « examiner comment inclure explicitement la question des niveaux d'exigence dans diverses disciplines ». Aussi, souhaite-t-elle savoir quelles sont ses intentions au regard de cette proposition.

    Voir la question
  • Question écrite n° 60340 publiée le 15 juillet 2014
    enseignement maternel et primaire - pédagogie - connaissances de base. acquisition

    Mme Véronique Louwagie attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur la note d'analyse du Commissariat général à la stratégie et à la prospective sur l'augmentation du nombre de bons élèves en France. Une enquête menée en 2012 par le programme international de suivi des acquis des élèves (PISA) révèle que la France compte moins de bons élèves que nombre d'autres pays, et ce, notamment en sciences et en mathématiques. La France doit veiller à élargir la base de ses bons élèves et à en remonter le niveau dès la scolarité obligatoire, en visant par exemple une augmentation du nombre de bons ou très bons élèves. Le Commissariat général à la stratégie et à la prospective propose dans le cadre du relèvement général des niveaux et de l'introduction d'approfondissements modulaires optionnels, de « remonter le niveau d'exigence en imaginant des programmes plus courts laissant davantage de place à des approfondissements ». En Allemagne, les très bons élèves peuvent dans certaines disciplines suivre des options d'approfondissement ou rejoindre pour certains modules d'autres classes de niveaux supérieurs, tout en restant dans leurs classes d'origine pour les autres matières. Aussi, souhaite-t-elle savoir quelles sont ses intentions au regard de cette proposition.

    Voir la question
  • Question écrite n° 60267 publiée le 15 juillet 2014
    consommation - information des consommateurs - produits alimentaires. équilibre nutritionnel

    Mme Véronique Louwagie attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la nécessité de définir un modèle national d'étiquetage nutritionnel simplifié afin de lutter contre les maladies chroniques liées à une mauvaise alimentation. En France, 49 % des adultes et 18 % des enfants sont obèses ou en surpoids, 3 millions de personnes sont diabétiques, quant aux maladies cardiovasculaires elles représentent la deuxième cause de mortalité avec 147 000 décès annuels. Alors que les produits transformés constituent désormais la grande majorité des aliments consommés, l'observatoire de la qualité de l'alimentation (OQALI) a démontré que sur les dix dernières années, l'industrie alimentaire n'a pas été en mesure de diminuer les taux de matières grasses saturées, de sucre ou de sel dans les aliments. C'est donc intégralement sur les consommateurs que repose la responsabilité de construire une alimentation équilibrée dans la durée, mais de nombreuses études montrent leur incapacité à identifier la qualité nutritionnelle de ces aliments industriels. En effet, qu'il s'agisse de l'étiquetage défini par la réglementation européenne ou des étiquetages volontaires mis en œuvre par les professionnels, leurs formats restent tous particulièrement complexes et donc inutilisables en pratique. C'est dans cette optique, qu'un rapport remis en janvier 2014 à la ministre de la santé propose une échelle nutritionnelle simple et compréhensible par tous, classant les aliments en 5 classes sous la forme d'une échelle colorielle afin de lui assurer une grande lisibilité. Alors que les divers formats nutritionnels existant, nuisent par leur diversité à la compréhension et à la comparaison entre produits, cette proposition a pour ambition de fournir un modèle national unique pour les étiquetages que les professionnels pourront mettre en place à titre volontaire. Cette mesure présente aussi un intérêt incitatif pour les industriels, car elle incitera à l'amélioration de la composition des produits en valorisant leurs efforts au travers d'un positionnement plus favorable sur l'échelle nutritionnelle visible par les consommateurs. Alors que l'obésité et le surpoids continuent à augmenter chez les adultes et les enfants des classes défavorisées et que les chiffres du diabète augmentent de 6 % chaque année, il est essentiel que la loi de santé publique qui donnera les grandes orientations de santé pour les 10 ans à venir comporte un volet nutritionnel à la hauteur des enjeux que représente l'alimentation. Compte tenu de ces éléments, elle souhaiterait connaître les intentions du Gouvernement afin d'encadrer les modalités de mise en œuvre de cet étiquetage nutritionnel nécessaire à la prévention de l'obésité et à l'information du consommateur.

    Voir la question
  • Compte rendu de réunion n° 58 - Commission des affaires sociales

    Mercredi 9 juillet 2014 - Séance de 11 heures 45

    • - Audition, ouverte à la presse, de M. François Rebsamen, ministre du travail, de l'emploi et du dialogue social, sur la conférence sociale 2014
    • - 18

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu de réunion n° 57 - Commission des affaires sociales

    Mercredi 9 juillet 2014 - Séance de 09 heures 30

    • - Audition, ouverte à la presse, de M. François Bourdillon, dont la nomination à la direction générale de l'Institut national de veille sanitaire (InVS) est envisagée par le Gouvernement (application de l'article L. 1451-1 du code de la santé publique)
    • - 12
    • - Présences en réunion

    Voir le compte rendu

Contact

Historique

  • Anciens mandats et fonctions à l'Assemblée nationale

    • Commission d'enquête
      • Commission d'enquête relative aux causes du projet de fermeture de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord, et à ses conséquences économiques, sociales et environnementales et aux enseignements liés au caractère représentatif qu'on peut tirer de ce cas
        • du 02/07/2013 au 11/12/2013 (Membre)

Retour haut de pageImprimer