Accueil > Les députés > Mme Véronique Louwagie

Mme Véronique Louwagie

Orne (2e circonscription)

Mandat en cours

Commission
Biographie
  • Née le 20 mars 1961 à Buis Sur Damville (Eure)
  • Expert-comptable
Suppléant
  • M. Vincent Segouin
Contact
Déclaration d’intérêts et d’activités

Véronique Louwagie

Union pour un Mouvement Populaire

Navigation

Actualité

  • DERNIÈRES VIDÉOS

  • Séance publique

    1ère séance : Questions au Gouvernement ; Délimitation des régions et modification du calendrier électoral (vote solennel) ; quatre accords internationaux ; PLFR pour 2014 (lecture définitive) ; Règlement du budget et approbation des comptes de l'année 2013 (lecture définitive) ; PLFRSS pour 2014 (lecture définitive) ; Egalité réelle entre les femmes et les hommes (C.M.P.)Voir la vidéo

    1ère séance : Questions au Gouvernement ; Délimitation des régions et modification du calendrier électoral (vote solennel) ; quatre accords internationaux ; PLFR pour 2014 (lecture définitive) ; Règlement du budget et approbation des comptes de l'année 2013 (lecture définitive) ; PLFRSS pour 2014 (lecture définitive) ; Egalité réelle entre les femmes et les hommes (C.M.P.)

  • Séance publique

    1ère séance : Questions au Gouvernement ; Délimitation des régions et modification du calendrier électoral (vote solennel) ; quatre accords internationaux ; PLFR pour 2014 (lecture définitive) ; Règlement du budget et approbation des comptes de l'année 2013 (lecture définitive) ; PLFRSS pour 2014 (lecture définitive) ; Egalité réelle entre les femmes et les hommes (C.M.P.)Voir la vidéo

    1ère séance : Questions au Gouvernement ; Délimitation des régions et modification du calendrier électoral (vote solennel) ; quatre accords internationaux ; PLFR pour 2014 (lecture définitive) ; Règlement du budget et approbation des comptes de l'année 2013 (lecture définitive) ; PLFRSS pour 2014 (lecture définitive) ; Egalité réelle entre les femmes et les hommes (C.M.P.)

  • Commission

    Commission des affaires sociales : M. Thierry Breton, dont la nomination à la direction générale de l’Institut national du cancer est envisagée ; M. Dominique Martin, dont la nomination à la direction générale de l’Agence nationale de sécurité du médicament est envisagée ; Projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014Voir la vidéo

    Commission des affaires sociales : M. Thierry Breton, dont la nomination à la direction générale de l’Institut national du cancer est envisagée ; M. Dominique Martin, dont la nomination à la direction générale de l’Agence nationale de sécurité du médicament est envisagée ; Projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014

  • Commission

    Commission des affaires sociales : M. Thierry Breton, dont la nomination à la direction générale de l’Institut national du cancer est envisagée ; M. Dominique Martin, dont la nomination à la direction générale de l’Agence nationale de sécurité du médicament est envisagée ; Projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014Voir la vidéo

    Commission des affaires sociales : M. Thierry Breton, dont la nomination à la direction générale de l’Institut national du cancer est envisagée ; M. Dominique Martin, dont la nomination à la direction générale de l’Agence nationale de sécurité du médicament est envisagée ; Projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014

  • Séance publique

    1ère séance : Simplification de la vie des entreprises (Début à Article 6)Voir la vidéo

    1ère séance : Simplification de la vie des entreprises (Début à Article 6)

  • Toutes les vidéos de Véronique Louwagie
  • Travaux récents

  • Question écrite n° 63512 publiée le 2 septembre 2014
    santé - dossier médical personnel - accès

    Mme Véronique Louwagie interroge Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur les difficultés persistantes pour les personnes en situation de pré-handicap à obtenir les éléments relatifs à leurs dossiers médicaux lorsqu'elles en font la demande auprès des organismes de santé. En effet, la durée dans notre pays pour obtenir les éléments du dossier peut être de 18 mois. Cette situation provoque la perte de droits ou d'usage et complexifie pour des personnes fragilisées l'accès un système de soins adapté. Face à cette situation, elle souhaite connaître les intentions du Gouvernement.

    Voir la question
  • Réponse à la question écrite n° 42954 publiée le 26 août 2014
    politique économique - politique industrielle - compétitivité. rapport. recommandations

    Mme Véronique Louwagie attire l'attention de M. le ministre du redressement productif sur la proposition figurant dans le rapport du 5 novembre 2012 intitulé « Pacte pour la compétitivité de l'industrie française » de Louis Gallois visant à demander aux partenaires sociaux de négocier les modalités de mise en œuvre d'un compte individuel de formation, "crédité" soit au début de la vie active, soit chaque année, et attaché non au statut, mais à la personne. Elle lui demande s'il envisage de donner une suite concrète à ladite proposition, un an après la publication dudit rapport.

    Voir la réponse publiée le 26 août 2014
  • Réponse à la question écrite n° 42681 publiée le 26 août 2014
    eau - politique de l'eau - ressources. rapport. propositions

    Mme Véronique Louwagie attire l'attention de M. le ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur les risques stratégiques de la gestion quantitative de l'eau en France et les perspectives d'adaptation à l'horizon 2030, pour une gestion durable de l'eau en France. Les régions de France, connaissant déjà un déficit chronique sur la ressource en eau, pourraient subir des tensions plus prononcées dans les décennies à venir. Le bassin Seine-Normandie pourrait par exemple être plus affecté du fait d'une baisse attendue des ressources en eau conjuguée aux besoins considérables en eau potable de l'Île-de-France et aux besoins agricoles de la Beauce. Le sud-ouest quant à lui pourrait connaître d'importants déficits en eau alors qu'une forte hausse de la population est attendue et que l'agriculture a nettement augmenté ses prélèvements depuis quarante ans. C'est pourquoi des mesures structurelles doivent être engagées dès aujourd'hui afin de répondre à la double évolution d'une baisse des ressources et de hausses possibles des demandes. Dans sa note d'analyse d'avril 2013, le Centre d'analyse stratégique propose « d'étudier dès à présent des solutions de sécurisation de l'approvisionnement en eau (barrages, réutilisation des eaux usées, etc.) pour les zones présentant des risques de pénurie d'eau ». Aussi, souhaite-t-elle l'interroger sur ses intentions suite à cette proposition.

    Voir la réponse publiée le 26 août 2014
  • Réponse à la question écrite n° 42680 publiée le 26 août 2014
    eau - politique de l'eau - ressources. rapport. propositions

    Mme Véronique Louwagie attire l'attention de M. le ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur les risques stratégiques de la gestion quantitative de l'eau en France et les perspectives d'adaptation à l'horizon 2030, pour une gestion durable de l'eau en France. Les régions de France connaissant déjà un déficit chronique sur la ressource en eau, pourraient subir des tensions plus prononcées dans les décennies à venir. Le bassin Seine-Normandie pourrait par exemple être plus affecté du fait d'une baisse attendue des ressources en eau conjuguée aux besoins considérables en eau potable de l'Île-de-France et aux besoins agricoles de la Beauce. Le sud-ouest quant à lui pourrait connaître d'importants déficits en eau alors qu'une forte hausse de la population est attendue et que l'agriculture a nettement augmenté ses prélèvements depuis quarante ans. C'est pourquoi des mesures structurelles doivent être engagées dès aujourd'hui afin de répondre à la double évolution d'une baisse des ressources et de hausses possibles des demandes. Dans sa note d'analyse d'avril 2013, le Centre d'analyse stratégique propose « d'encourager plus avant les collectivités locales à réduire les fuites dans les réseaux et le gaspillage d'eau potable en s'emparant des outils techniques et réglementaires existants (outils de télégestion des réseaux, clauses innovantes dans les contrats de délégation de service public [...] ». Aussi, souhaite-t-elle l'interroger sur ses intentions suite à cette proposition.

    Voir la réponse publiée le 26 août 2014
  • Réponse à la question écrite n° 42679 publiée le 26 août 2014
    eau - politique de l'eau - ressources. rapport. propositions

    Mme Véronique Louwagie attire l'attention de M. le ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur les risques stratégiques de la gestion quantitative de l'eau en France et les perspectives d'adaptation à l'horizon 2030, pour une gestion durable de l'eau en France. Les régions de France connaissant déjà un déficit chronique sur la ressource en eau, pourraient subir des tensions plus prononcées dans les décennies à venir. Le bassin Seine-Normandie pourrait par exemple être plus affecté du fait d'une baisse attendue des ressources en eau conjuguée aux besoins considérables en eau potable de l'Île-de-France et aux besoins agricoles de la Beauce. Le sud-ouest quant à lui pourrait connaître d'importants déficits en eau alors qu'une forte hausse de la population est attendue et que l'agriculture a nettement augmenté ses prélèvements depuis quarante ans. C'est pourquoi des mesures structurelles doivent être engagées dès aujourd'hui afin de répondre à la double évolution d'une baisse des ressources et de hausses possibles des demandes. Dans sa note d'analyse d'avril 2013, le Centre d'analyse stratégique propose « d'améliorer le conseil et l'accompagnement des agriculteurs afin de favoriser le développement de systèmes de cultures plus résistants à la sécheresse s'appuyant sur des techniques agricoles (choix de variétés et d'assolements, modalités d'irrigation) économes en eau ». Aussi, souhaite-t-elle l'interroger sur ses intentions suite à cette proposition.

    Voir la réponse publiée le 26 août 2014
  • Réponse à la question écrite n° 32941 publiée le 26 août 2014
    travail - réglementation - poste de travail. inaptitude. procédure

    Mme Véronique Louwagie interroge Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les modalités d'application de la loi n° 2011-867 du 20 juillet 2011. En effet, avec l'entrée en vigueur de cette loi le 1er juillet 2012, des employeurs ont été surpris de la méthode employée pour déceler l'inaptitude au poste de travail. En effet, de nombreux employeurs souhaitent pouvoir réaliser des aménagements et établir une concertation avec la médecine du travail et les salariés concernés afin de permettre le plus possible le maintien dans leurs postes de travail des salariés concernés. Aussi, souhaite-t-elle connaître les intentions du Gouvernement sur ce point.

    Voir la réponse publiée le 26 août 2014
  • Réponse à la question écrite n° 44073 publiée le 19 août 2014
    commerce extérieur - exportations - développement. rapport. préconisations

    Mme Véronique Louwagie attire l'attention de Mme la ministre déléguée auprès du ministre du redressement productif, chargée des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique, sur les ressources humaines, clé de l'internationalisation des entreprises françaises. Depuis plusieurs années, on sait qu'améliorer les capacités des petites et moyennes entreprises françaises à croître et à s'insérer sur les marchés mondiaux constitue l'un des principaux leviers pour renforcer le tissu industriel français. Parmi les nombreux facteurs à l'origine de certaines difficultés rencontrées par nos PME, l'accent est plus fréquemment mis sur le niveau élevé des coûts de production et l'insuffisance des efforts consentis en termes d'innovation. L'internationalisation (qu'elle prenne la forme d'importations, d'exportations ou d'implantations à l'étranger) nécessite de développer les fonctions commerciales et de gestion, lesquelles sont relativement plus intensives en travail qualifié. La montée en qualification des emplois apparaît comme un préalable pour exporter et réaliser un investissement direct à l'étranger. Le recours à des fournisseurs étrangers permet aux entreprises d'améliorer leur connaissance des marchés étrangers et l'efficacité de leur processus de production, et favorise ainsi le passage au statut d'exportateur. Le Centre d'analyse stratégique propose de « développer, au sein des organismes paritaires collecteurs agréés, des actions collectives orientées vers l'accompagnement du changement organisationnel dans les PME en phase de développement à l'international ». Aussi, souhaite-t-elle connaître quelles sont les intentions du Gouvernement suite à cette proposition.

    Voir la réponse publiée le 19 août 2014
  • Réponse à la question écrite n° 44072 publiée le 19 août 2014
    commerce extérieur - exportations - développement. rapport. préconisations

    Mme Véronique Louwagie attire l'attention de Mme la ministre déléguée auprès du ministre du redressement productif, chargée des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique, sur les ressources humaines, clé de l'internationalisation des entreprises françaises. Depuis plusieurs années, on sait qu'améliorer les capacités des petites et moyennes entreprises françaises à croître et à s'insérer sur les marchés mondiaux constitue l'un des principaux leviers pour renforcer le tissu industriel français. Parmi les nombreux facteurs à l'origine de certaines difficultés rencontrées par nos PME, l'accent est plus fréquemment mis sur le niveau élevé des coûts de production et l'insuffisance des efforts consentis en termes d'innovation. L'internationalisation (qu'elle prenne la forme d'importations, d'exportations ou d'implantations à l'étranger) nécessite de développer les fonctions commerciales et de gestion, lesquelles sont relativement plus intensives en travail qualifié. La montée en qualification des emplois apparaît comme un préalable pour exporter et réaliser un investissement direct à l'étranger. Le recours à des fournisseurs étrangers permet aux entreprises d'améliorer leur connaissance des marchés étrangers et l'efficacité de leur processus de production, et favorise ainsi le passage au statut d'exportateur. Le Centre d'analyse stratégique propose de « mettre en place, dans chacune des futures "maisons de l'export", un centre de compétences en lien avec les établissements d'enseignement supérieur de la région ». Aussi, souhaite-t-elle connaître quelles sont les intentions du Gouvernement suite à cette proposition.

    Voir la réponse publiée le 19 août 2014
  • Réponse à la question écrite n° 42913 publiée le 19 août 2014
    politique économique - généralités - rapport. propositions

    Mme Véronique Louwagie appelle l'attention de M. le ministre de l'économie et des finances sur les travaux du groupe de réflexion présidé par Jacques Attali qui a remis son rapport, "Pour une économie positive", au Président de la République, François Hollande, le 21 septembre 2013. Le rapport formule 45 propositions destinées à faire advenir une économie où la finance retrouve son rôle de support de l'économie réelle, et où les objectifs sociaux et environnementaux ne sont plus perçus comme des contraintes, mais comme des valeurs en soi. La mise en oeuvre de la plupart de ces propositions nécessite des réformes du droit. Il s'agit notamment de modifier la définition de l'entreprise inscrite dans le code civil pour intégrer sa mission sociale, environnementale et économique. Aussi, souhaite-t-elle connaître les intentions du Gouvernement sur la recommandation de "rendre obligatoire l'afficahe de l'impact social et environnemental des produits".

    Voir la réponse publiée le 19 août 2014
  • Réponse à la question écrite n° 36146 publiée le 19 août 2014
    État - normes - simplification

    Mme Véronique Louwagie interroge M. le ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, chargé de l'économie sociale et solidaire et de la consommation, sur la proposition formulée dans le rapport de la mission de lutte contre l'inflation normative d'instaurer un "rescrit normes" à destination de l'administration centrale de son ministère afin de permettre une meilleure cohérence de l'action de l'État (comme cela existe en matière fiscale), un enrichissement de la doctrine et un désengorgement des services de contrôle. Elle souhaite connaître ses intentions sur la mise en œuvre de cette proposition et ainsi répondre aux souhaits du Président de la République d'un État "fort, puissant et efficace" émis lors de son discours prononcé à Dijon le 12 mars 2013.

    Voir la réponse publiée le 19 août 2014
  • Réponse à la question écrite n° 36140 publiée le 19 août 2014
    État - normes - simplification

    Mme Véronique Louwagie interroge M. le ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, chargé du budget, sur la proposition formulée dans le rapport de la mission de lutte contre l'inflation normative d'instaurer un "rescrit normes" à destination de l'administration centrale de son ministère afin de permettre une meilleure cohérence de l'action de l'État (comme cela existe en matière fiscale), un enrichissement de la doctrine et un désengorgement des services de contrôle. Elle souhaite connaître ses intentions sur la mise en œuvre de cette proposition et ainsi répondre aux souhaits du Président de la République d'un État "fort, puissant et efficace" émis lors de son discours prononcé à Dijon le 12 mars 2013.

    Voir la réponse publiée le 19 août 2014
  • Réponse à la question écrite n° 36138 publiée le 19 août 2014
    État - normes - simplification

    Mme Véronique Louwagie interroge Mme la ministre de l'artisanat, du commerce et du tourisme sur la proposition formulée dans le rapport de la mission de lutte contre l'inflation normative d'instaurer un "rescrit normes" à destination de l'administration centrale de son ministère afin de permettre une meilleure cohérence de l'action de l'État (comme cela existe en matière fiscale), un enrichissement de la doctrine et un désengorgement des services de contrôle. Elle souhaite connaître ses intentions sur la mise en œuvre de cette proposition et ainsi répondre aux souhaits du Président de la République d'un État "fort, puissant et efficace" émis lors de son discours prononcé à Dijon le 12 mars 2013.

    Voir la réponse publiée le 19 août 2014
  • Réponse à la question écrite n° 36058 publiée le 19 août 2014
    État - normes - simplification

    Mme Véronique Louwagie interroge M. le ministre de l'économie et des finances sur la proposition formulée dans le rapport de la mission de lutte contre l'inflation normative d'instaurer un "rescrit normes" à destination de l'administration centrale de son ministère afin de permettre une meilleure cohérence de l'action de l'État (comme cela existe en matière fiscale), un enrichissement de la doctrine et un désengorgement des services de contrôle. Elle souhaite connaître ses intentions sur la mise en œuvre de cette proposition et ainsi répondre aux souhaits du Président de la République d'un État "fort, puissant et efficace" émis lors de son discours prononcé à Dijon le 12 mars 2013.

    Voir la réponse publiée le 19 août 2014
  • Question écrite n° 63033 publiée le 12 août 2014
    professions de santé - médecins généralistes - stagiaires. répartition géographique. statistiques

    Mme Véronique Louwagie interroge Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les jeunes médecins qui chaque année effectuent des stages obligatoires en milieu de santé. Face à la difficulté que représente l'harmonisation du système de soins sur l'ensemble du territoire national, elle souhaite connaître le pourcentage de stagiaires qui effectuent leurs formations en milieu hospitalier hors des établissements universitaires.

    Voir la question
  • Question écrite n° 63032 publiée le 12 août 2014
    professions de santé - médecins généralistes - contrats de praticiens territoriaux. mise en oeuvre. statistiques

    Mme Véronique Louwagie interroge Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le nombre de praticiens territoriaux de médecine générale, statut créé par la LFSS 2013, qui ont choisi d'exercer dans le département de la Vendée. Au regard du très faible développement de ce dispositif, elle souhaite pouvoir établir des comparaisons territoriales.

    Voir la question
  • Question écrite n° 63031 publiée le 12 août 2014
    professions de santé - médecins généralistes - contrats de praticiens territoriaux. mise en oeuvre. statistiques

    Mme Véronique Louwagie interroge Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le nombre de praticiens territoriaux de médecine générale, statut créé par la LFSS 2013, qui ont choisi d'exercer dans le département de la Somme. Au regard du très faible développement de ce dispositif, elle souhaite pouvoir établir des comparaisons territoriales.

    Voir la question
  • Question écrite n° 63030 publiée le 12 août 2014
    professions de santé - médecins généralistes - contrats de praticiens territoriaux. mise en oeuvre. statistiques

    Mme Véronique Louwagie interroge Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le nombre de praticiens territoriaux de médecine générale, statut créé par la LFSS 2013, qui ont choisi d'exercer dans le département de la Loire-Atlantique. Au regard du très faible développement de ce dispositif, elle souhaite pouvoir établir des comparaisons territoriales.

    Voir la question
  • Question écrite n° 63029 publiée le 12 août 2014
    professions de santé - médecins généralistes - contrats de praticiens territoriaux. mise en oeuvre. statistiques

    Mme Véronique Louwagie interroge Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le nombre de praticiens territoriaux de médecine générale, statut créé par la LFSS 2013, qui ont choisi d'exercer dans le département du Maine-et-Loire. Au regard du très faible développement de ce dispositif, elle souhaite pouvoir établir des comparaisons territoriales.

    Voir la question
  • Question écrite n° 63028 publiée le 12 août 2014
    professions de santé - médecins généralistes - contrats de praticiens territoriaux. mise en oeuvre. statistiques

    Mme Véronique Louwagie interroge Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le nombre de praticiens territoriaux de médecine générale, statut créé par la LFSS 2013, qui ont choisi d'exercer dans le département de l'Ille-et-Vilaine. Au regard du très faible développement de ce dispositif, elle souhaite pouvoir établir des comparaisons territoriales.

    Voir la question
  • Question écrite n° 63027 publiée le 12 août 2014
    professions de santé - médecins généralistes - contrats de praticiens territoriaux. mise en oeuvre. statistiques

    Mme Véronique Louwagie interroge M. le ministre du travail, de l'emploi et du dialogue social sur le nombre de praticiens territoriaux de médecine générale, statut créé par la LFSS 2013, qui ont choisi d'exercer dans le département de l'Eure. Au regard du très faible développement de ce dispositif, elle souhaite pouvoir établir des comparaisons territoriales.

    Voir la question

Contact

Historique

  • Anciens mandats et fonctions à l'Assemblée nationale

    • Commission d'enquête
      • Commission d'enquête relative aux causes du projet de fermeture de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord, et à ses conséquences économiques, sociales et environnementales et aux enseignements liés au caractère représentatif qu'on peut tirer de ce cas
        • du 02/07/2013 au 11/12/2013 (Membre)

Retour haut de pageImprimer