Accueil > Les députés > Mme Danielle Auroi

Mme Danielle Auroi

Puy-de-Dôme (3e circonscription)

Mandat en cours

Commission
Biographie
  • Née le 29 février 1944 à Clermont Ferrand (Puy-de-Dôme)
  • Retraitée de l'enseignement
Suppléant
  • M. Roger Gardes
Contact
Déclaration d’intérêts et d’activités

Danielle Auroi

Écologiste

Navigation

Actualité

  • DERNIÈRES VIDÉOS

  • Commission

    Commission des affaires européennes : Transition énergétique pour la croissance verte (rapport d'intervention) ; Qualité de l’eau potable (communication)Voir la vidéo

    Commission des affaires européennes : Transition énergétique pour la croissance verte (rapport d'intervention) ; Qualité de l’eau potable (communication)

  • Commission

    Commission des affaires européennes : Transition énergétique pour la croissance verte (rapport d'intervention) ; Qualité de l’eau potable (communication)Voir la vidéo

    Commission des affaires européennes : Transition énergétique pour la croissance verte (rapport d'intervention) ; Qualité de l’eau potable (communication)

  • Commission

    Commission des affaires européennes : Transition énergétique pour la croissance verte (rapport d'intervention) ; Qualité de l’eau potable (communication)Voir la vidéo

    Commission des affaires européennes : Transition énergétique pour la croissance verte (rapport d'intervention) ; Qualité de l’eau potable (communication)

  • Commission

    Commission des affaires européennes : Transition énergétique pour la croissance verte (rapport d'intervention) ; Qualité de l’eau potable (communication)Voir la vidéo

    Commission des affaires européennes : Transition énergétique pour la croissance verte (rapport d'intervention) ; Qualité de l’eau potable (communication)

  • Commission

    Commission des affaires européennes : Transition énergétique pour la croissance verte (rapport d'intervention) ; Qualité de l’eau potable (communication)Voir la vidéo

    Commission des affaires européennes : Transition énergétique pour la croissance verte (rapport d'intervention) ; Qualité de l’eau potable (communication)

  • Toutes les vidéos de Danielle Auroi
  • Travaux récents

  • Question écrite n° 64230 publiée le 16 septembre 2014
    relations internationales - sécurité - désarmement nucléaire

    Mme Danielle Auroi attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur la journée internationale pour l'élimination totale des armes nucléaires, établie par l'assemblée générale des Nations-unies qui aura lieu le 26 septembre 2014. Elle fait référence à la date anniversaire de la toute première réunion de haut niveau à l'assemblée générale sur le désarmement nucléaire. Cette journée commémorative soutenue par l'Union interparlementaire vise à encourager les dirigeants du monde à négocier pour le désarmement nucléaire. Aussi, elle demande de quelle façon le Gouvernement envisage de commémorer cette journée.

    Voir la question
  • Rapport d'information n° 2199 déposé le 16 septembre 2014

    Observations sur le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte

    Voir le document - Voir le dossier législatif

  • Réponse à la question écrite n° 62026 publiée le 2 septembre 2014
    politique extérieure - Niger - Areva. attitude de la France

    Mme Danielle Auroi attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur la renégociation des contrats d'exploitation d'uranium par Areva au Niger. Selon l'ONG Oxfam, un mois après l'annonce de la signature d'un accord le 26 mai dernier renouvelant le partenariat stratégique entre l'État du Niger et le groupe français, ce contrat n'a toujours pas fait l'objet d'une publication officielle. Depuis plusieurs mois, les organisations de la société civile au Niger et en France se mobilisent pour que l'entreprise française accepte de se soumettre à la législation nigérienne et la loi minière de 2006, afin de faire profiter ce pays - l'un des plus pauvres de la planète - des retombées économiques issues de l'exploitation de l'uranium. Partenaire stratégique de la France, le Niger fournit environ un tiers de l'uranium du groupe français Areva. Le Gouvernement français actionnaire à plus de 86 % d'Areva doit avoir un rôle clé à jouer en s'assurant de la transparence des négociations. Aussi, elle lui demande ce que le gouvernement français compte entreprendre pour garantir la transparence concernant cet accord et une juste répartition des retombées financières issues de l'exploitation d'uranium au Niger.

    Voir la réponse publiée le 2 septembre 2014
  • Réponse à la question écrite n° 31563 publiée le 26 août 2014
    énergie et carburants - électricité - centrales thermiques. construction. financements internationaux. limitations

    Mme Danielle Auroi alerte M. le ministre de l'économie et des finances sur le soutien financier du Gouvernement à des banques multilatérales de développement encourageant la construction de centrales à charbon. Le 1er mars 2013, durant les assises du développement et de la solidarité internationale, le Président de la République a annoncé que l'Agence française de développement (AFD) ne financerait plus de projets de centrales à charbon. Cela va dans le sens d'une transition énergétique mondiale bienvenue au moment où la France s'est proposée pour accueillir le prochain sommet mondial sur le climat, qui se déroulera en 2016. Néanmoins, le Gouvernement continue de financer de nombreuses institutions financières internationales (IFI), telles que la Banque européenne d'investissement (BEI), la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et la Banque mondiale, qui soutiennent la construction de centrales à charbon. À titre d'exemple, un tiers des financements énergétiques de la BEI sont destinés à des structures utilisant une énergie fossile en tant que combustible, dont deux milliards d'euros pour des centrales à charbon. Concernant la BERD, ces cinq dernières années, 48 % de ses investissements énergétiques sont dirigés vers des énergies non renouvelables et 262 millions d'euros par an sont attribués aux centrales à charbon. À l'heure où la France doit devenir, selon les mots du Président de la République, le pays de « l'excellence environnementale », elle souhaite savoir s'il compte suivre les recommandations du Parlement européen et de la commissaire européenne pour l'action climatique Mme Connie Hedegaard et se positionner, en tant qu'actionnaire de ces institutions, pour un arrêt des financements du charbon par les banques multilatérales de développement, afin de se mettre en cohérence avec l'annonce de l'arrêt des subventions de l'AFD aux centrales à charbon.

    Voir la réponse publiée le 26 août 2014
  • Réponse à la question écrite n° 60263 publiée le 12 août 2014
    consommation - information des consommateurs - produits alimentaires. équilibre nutritionnel

    Mme Danielle Auroi attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la nécessité de définir un modèle national d'étiquetage nutritionnel simplifié afin de lutter contre les maladies chroniques liées à une mauvaise alimentation. En France, 49 % des adultes et 18 % des enfants sont obèses ou en surpoids et trois millions de personnes sont diabétiques. Les maladies cardiovasculaires représentent quant à elles la deuxième cause de mortalité en France. Face à ces chiffres alarmants, des mesures fortes s'imposent. Un rapport remis en janvier 2014 au ministère de la santé propose une échelle nutritionnelle simple et compréhensible par tous, répertoriant les aliments en cinq classes sous la forme d'une échelle colorielle afin de lui assurer une grande lisibilité. De nombreuses études montrent l'incapacité des consommateurs à identifier la qualité nutritionnelle des aliments industriels. Cette proposition a pour ambition de fournir un modèle national unique pour les étiquetages. Aussi, elle sollicite son attention sur l'intérêt de mettre en oeuvre ce dispositif d'étiquetage nutritionnel nécessaire à la prévention de l'obésité et à l'information des consommateurs.

    Voir la réponse publiée le 12 août 2014
  • Réponse à la question écrite n° 60528 publiée le 5 août 2014
    politique extérieure - Iraq - réfugiés iraniens. rapport. attitude de la France

    Mme Danielle Auroi alerte M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur la situation des résidents du camp Liberty en Irak. Le Haut-commissariat des Nations-unies pour les réfugiés (HCR) a fait part dans une déclaration publiée le 27 juin 2014 de sa vive inquiétude quant à la situation des résidents du camp Hurriyah (Liberty) dont la sécurité est fortement menacée. L'intensification des violences depuis les attaques sur Mossoul survenues le 10 juin 2014 met en effet en danger la vie de plusieurs milliers de réfugiés iraniens du camp Liberty près de Bagdad. Les résidents de ce camp ont en effet subi en 2013 trois séries d'attaques aux roquettes. En raison de l'escalade de la violence et des problèmes de sécurité dans la ville de Bagdad, le personnel des Nations-unies travaillant avec les résidents a dû été relogé hors de la zone. Selon le HCR, le besoin urgent de relocaliser les résidents du camp Hurriya justifierait une évacuation extraordinaire vers une plateforme temporaire d'où ils pourraient être progressivement relogés dans des pays tiers. Aussi, elle lui demande quelles mesures la France entend mettre en oeuvre afin de soutenir les propositions du HCR pour assurer la sécurité et la protection des civils réfugiés dans cette région.

    Voir la réponse publiée le 5 août 2014
  • Réponse à la question écrite n° 56250 publiée le 5 août 2014
    produits dangereux - pesticides - utilisation. conséquences. apiculture

    Mme Danielle Auroi attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, sur l'utilisation de pesticides contenant des substances actives de la famille des néonicotinoïdes. L'utilisation de ce type de pesticides est nuisible aux insectes pollinisateurs, et en particulier aux abeilles. Environ 5 millions d'hectares de blé tendre et 1 million d'hectare d'orge sont semés chaque année en France. Lorsque ces cultures sont semées à l'automne, elles peuvent librement être enrobées avec de l'imidaclopride. Or, selon les statistiques du ministère de l'agriculture, la quasi-totalité des surfaces de blé tendre est semée à l'automne, aux mois d'octobre et de novembre. Pourtant à cette période, les abeilles sont encore souvent en activité. Par ailleurs, le couvert végétal implanté juste après la moisson fleurit souvent en début d'automne (moutarde, phacélie...). Ces plantes sont très attractives pour les abeilles et du fait de la rémanence des produits pesticides utilisés en enrobage de semences, il y a un risque élevé d'intoxication pour les insectes pollinisateurs et en particulier les colonies d'abeilles. L'Anses a estimé par ailleurs qu'il existe un risque lié aux poussières de semis, pour les abeilles mais également pour les insectes non cibles et pour la santé humaine. L'Agence européenne de sécurité des aliments a également souligné que l'imidaclopride peut avoir un effet négatif sur le développement du système nerveux humain. Aussi, elle demande, dans ce contexte, pour quelles raisons l'enrobage des céréales à paille avec de l'imidaclopride ou l'enrobage avec des néonicotinoïdes des semences en général, n'est pas interdit ; et souhaiterait également connaître les chiffres de l'utilisation des insecticides néonicotinoïdes dans l'agriculture française en 2013 par culture et par surface.

    Voir la réponse publiée le 5 août 2014
  • Question écrite n° 62213 publiée le 29 juillet 2014
    sécurité routière - permis de conduire - épreuves théoriques. aménagements. handicapés

    Mme Danielle Auroi attire l'attention de Mme la secrétaire d'État, auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, sur l'intérêt de sous-titrer en langue des signes française les DVD de code de la route distribués par les éditions nationales du permis de conduire. Pour permettre une accessibilité réelle aux cours de conduite, l'association régionale pour l'intégration des sourds a formé des moniteurs de conduite à la langue des signes française. Toutefois cette solution, si elle permet aux personnes sourdes de pouvoir accéder aux cours de manière ponctuelle, se révèle insuffisante. Ainsi l'incrustation d'une interprétation en langue des signes française dans les DVD représenterait une véritable avancée pour l'accessibilité des personnes sourdes aux cours de préparation au permis de conduire. Aussi, elle sollicite son attention sur ce projet afin de permettre sa concrétisation et d'assurer de fait aux personnes sourdes l'accessibilité à l'enseignement théorique du permis de conduire.

    Voir la question
  • Question écrite n° 61941 publiée le 29 juillet 2014
    logement - maisons individuelles - hébergements d'urgence des demandeurs d'asile. statut particulier. pertinence

    Mme Danielle Auroi attire l'attention de Mme la ministre du logement et de l'égalité des territoires sur le statut particulier des hébergements d'urgence des demandeurs d'asile (HUDA). Ces hébergements offrent une solution temporaire mais ô combien indispensable pour de nombreuses personnes. Or ces hébergements ne sont pas pris en compte dans le calcul de la loi relative à la solidarité et au logement urbains au titre de logements sociaux. Aussi, elle lui demande à quel titre ces hébergements ne sont pas considérés comme relevant du logement social et si une évolution vers une telle prise en compte est envisageable.

    Voir la question
  • Question écrite n° 61926 publiée le 29 juillet 2014
    justice - tribunaux - déclaration des droits de l'Homme et du citoyen. affichage

    Mme Danielle Auroi attire l'attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur l'intérêt de l'affichage dans toutes les salles d'audience des tribunaux français de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen. L'affichage de ce texte ô combien symbolique et fondateur serait un signe fort qui replacerait la République au cœur des tribunaux. Aussi, elle lui demande de bien vouloir examiner la proposition associative qui vise à permettre l'affichage de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen dans toutes les salles d'audiences des tribunaux français.

    Voir la question
  • Question écrite n° 61838 publiée le 29 juillet 2014
    établissements de santé - centres hospitaliers - hôpital Raymond-Poincaré. unité d'oncologie pédiatrique. fermeture. conséquences

    Mme Danielle Auroi attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les risques liés à la fermeture de l'unité d'oncologie pédiatrique de l'hôpital Raymond Poincaré de Garches. L'annonce de la fermeture de ce service, suite au départ en retraite de la cheffe de service inquiète particulièrement les parents des enfants malades, qui ont mené une grève de la faim du 26 juin au 10 juillet 2014. En effet, si l'hôpital Ambroise Paré dispose d'un service de pédiatrie où les enfants seront accueillis, il ne dispose pas d'un service dédié aux seuls malades du cancer, comme c'est le cas à l'hôpital de Garches. Aussi, les parents s'alarment du contact de leurs enfants particulièrement faibles aux autres malades et aux risques de propagation de microbes et considèrent le service de pédiatrie de Boulogne Billancourt inadapté aux spécificités médicales de leurs enfants. En effet le service d'oncologie pédiatrique de l'hôpital Raymond Poincaré privilégiait des traitements individualisés et il semble que la poursuite de ces traitements à Boulogne Billancourt ne soit pas possible. Aussi, elle lui demande de préciser les conditions d'accueil et de soins des enfants malades du service d'oncologie pédiatrique de Garches au service de pédiatrie de l'hôpital Ambroise Paré de Boulogne Billancourt.

    Voir la question
  • Réponse à la question écrite n° 59678 publiée le 29 juillet 2014
    politique extérieure - Israël et territoires palestiniens - détenus palestiniens. attitude de la France

    Mme Danielle Auroi attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur la situation préoccupante des prisonniers politiques palestiniens retenus en détention administrative. L'état de santé de ces détenus s'aggrave un peu plus de jour en jour. Le secrétaire général des Nations-unies s'est en effet dit préoccupé par les rapports sur la détérioration de la santé de ces prisonniers qui sont en grève de la faim depuis maintenant plus de cinquante jours. La détention administrative est considérée comme une grave violation des droits humains fondamentaux et du droit international en vigueur à ce jour. La grève de la faim, forme non-violente de protestation, est le seul moyen dont dispose ces détenus pour faire entendre leurs revendications. À ce titre, le projet de loi visant à alimenter de force les grévistes adopté par la Knesset en première lecture s'inscrit en contradiction avec la déclaration de Malte de l'Association médicale mondiale, qui définit cette mesure comme une torture. Aussi, elle lui demande ce qu'il compte entreprendre pour demander à son homologue israélien le respect de ses obligations vis-à-vis des détenus palestiniens au regard du droit international humanitaire.

    Voir la réponse publiée le 29 juillet 2014
  • Réponse à la question écrite n° 58119 publiée le 29 juillet 2014
    politique extérieure - Soudan - condamnation judiciaire. attitude de la France

    Mme Danielle Auroi attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur le cas d'une jeune femme condamnée à mort au Soudan pour apostasie. Le 15 mai dernier, une jeune femme enceinte de huit mois a été condamnée à la peine de mort par pendaison et à cent coups de fouet pour « adultère ». Selon Amnesty international, l'accusation d'adultère repose sur son mariage avec un chrétien. En effet, une musulmane ne peut épouser un homme d'une autre religion selon la loi islamique en vigueur dans cet État. Cette condamnation à mort est une atteinte grave aux droits humains et une violation des textes internationaux. Les ambassades des États-Unis, du Canada, de Grande-Bretagne et des Pays-Bas ont appelé dans un communiqué commun à respecter le droit à la liberté de religion, en vertu de l'article 18 de la Déclaration universelle des droits de l'Homme qui stipule que ce droit implique la liberté de changer de religion ou de croyance. Quelques jours après son accouchement en prison, une déclaration d'un ancien responsable du ministère des affaires soudanaises annonçait dans la presse sa libération le 31 mai dernier. Les autorités soudanaises ont démenti cette information dès le lendemain de cette déclaration. Aussi, elle lui demande ce que le Gouvernement français compte entreprendre pour convaincre les autorités soudanaises de libérer cette jeune femme au plus tôt.

    Voir la réponse publiée le 29 juillet 2014
  • Réponse à la question écrite n° 28722 publiée le 29 juillet 2014
    TVA - taux - parcs d'attraction

    Mme Danielle Auroi attire l'attention de M. le ministre de l'économie et des finances sur les effets du taux intermédiaire de TVA sur les activités des sites de loisirs et culturels qui, selon l'article 68 de la troisième loi de finances rectificative pour 2012, sera relevé de 7 % à 10 %. Une étude du Syndicat national des espaces de loisirs, d'attraction et culturels (SNELAC) met en avant les effets contre-productifs de cette augmentation de la TVA sur le modèle économique de ce type d'entreprise. Cette hausse s'avèrerait très dommageable pour leur équilibre financier, d'autant plus qu'elles sont déjà touchées par la réduction des moyens de leur public habituel, familial et populaire, dans le contexte de crise actuel. Pourtant, ces établissements fournissent des emplois directs et indirects non dé localisables, irriguant ainsi l'activité économique de nos territoires grâce à leur capacité d'investissement et d'embauche. Elle lui demande donc s'il serait envisageable que la billetterie de tous les lieux culturels, et pas seulement les billetteries de spectacle vivant, demeure au taux réduit prévu par le Gouvernement de 5 %, à partir du 1er janvier 2014.

    Voir la réponse publiée le 29 juillet 2014
  • Compte rendu de réunion n° 149 - Commission des affaires européennes

    Mercredi 23 juillet 2014 - Séance de 11 heures 30

    • - I. Examen du rapport d'information de Mme Estelle Grelier et M. Marc Laffineur sur le projet de budget 2015 de l'Union européenne
    • - II. Communication de la Présidente Danielle Auroi sur les risques d'aggravation de la crise ukrainienne suite au tir d'un missile contre un avion civil
    • - III. Examen de textes soumis à l'Assemblée nationale en application de l'article 88-4 de la Constitution

    Voir le compte rendu

  • Question écrite n° 60957 publiée le 22 juillet 2014
    emploi - chômage - associations. financement

    Mme Danielle Auroi attire l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi et du dialogue social sur les difficultés de fonctionnement des associations membres du Mouvement National des Chômeurs et Précaires « MNCP », et plus précisément sur le cas de « CHOM'ACTIF ». Alors que ces associations effectuent une mission essentielle auprès des personnes sans emploi, leur apportant un soutien et en assurant la défense de leurs droits, celles-ci sont confrontées à une diminution de l'appui financier de l'État qui met en péril la pérennité des missions d'accompagnement et de suivi des chômeurs qu'elles exercent. Aussi, elle lui demande s'il envisage la possibilité d'octroyer un cadre financier pluriannuel pour ces associations afin qu'elles puissent disposer des moyens nécessaires aux succès de leurs actions.

    Voir la question
  • Compte rendu de réunion n° 83 - Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire

    Mercredi 16 juillet 2014 - Séance de 09 heures 45

    • - Table ronde, ouverte à la presse, commune avec la commission des affaires étrangères et la commission des affaires européennes, sur le changement climatique, à la suite du rapport du GIEC, avec la participation de M. Philippe Dandin, directeur scientifique adjoint de la recherche au Centre national de recherches météorologiques, M. Jean-Louis Dufresne, directeur de recherche au CNRS, membre de l'équipe « Étude et modélisation du climat et du changement climatique » (EMC3) du LMD (Laboratoire de météorologie dynamique) et M. David Salas y Melia, responsable de l'équipe de recherche « Assemblage du système Terre et étude des rétroactions climatiques » du Groupe de météorologie à grande échelle et climat (GMGEC).

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu de réunion n° 83 - Commission des affaires étrangères

    Mercredi 16 juillet 2014 - Séance de 09 heures 45

    • - Table ronde, ouverte à la presse et conjointe avec la Commission du développement durable et la Commission des affaires européennes, sur le changement climatique, à la suite du rapport du GIEC, en présence de MM. Philippe Ciais, directeur adjoint, LSCE (Laboratoire des sciences, du climat et de l'environnement), Philippe Dandin, directeur adjoint scientifique de la recherche, Centre national de recherches météorologiques, Jean-Louis Dufresne, directeur de recherche au CNRS, membre de l'équipe Etude et Modélisation du Climat et du Changement Climatique du LMD (Laboratoire de météorologie dynamique), David Salas Y Melia, responsable de l'équipe de recherche « Assemblage du Système-Terre et Etude des Rétroactions climatiques » du Groupe de Météorologie à Grande Echelle et Climat (GMGEC)
    • - Informations relatives à la commission.

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu de réunion n° 147 - Commission des affaires européennes

    Mercredi 16 juillet 2014 - Séance de 08 heures 30

    • - Audition de son Exc. M. Giandomenico Magliano, ambassadeur d'Italie, sur les priorités de la présidence italienne

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu de réunion n° 146 - Commission des affaires européennes

    Mardi 15 juillet 2014 - Séance de 16 heures 30

    • - I. Communication de la présidente Danielle Auroi, de Mme Marie-Louise Fort, de MM. Rémi Pauvros et Joaquim Pueyo sur la mission de la commission en Ukraine (3-6 juillet 2014)
    • - II. Communication de la présidente Danielle Auroi sur la proposition de directive du Parlement européen et du Conseil relative au clonage des animaux des espèces bovine, porcine, ovine, caprine et équine élevés et reproduits à des fins agricoles (COM(2013) 892 final - E 8975) et la proposition de directive du Conseil relative à la mise sur le marché des denrées alimentaires obtenues à partir d'animaux clonés (COM(2013) 893 final - E 8976)

    Voir le compte rendu

Contact

  • Mél et site internet

  • Adresses

    • Assemblée nationale

      126 de l'Université

      75355 Paris 07 SP

    • 7 Rue Montlosier

      63000 Clermont Ferrand

Retour haut de pageImprimer