Accueil > Les députés > Mme Ericka Bareigts

Mme Ericka Bareigts

Réunion (1re circonscription)

Mandat en cours

Commission
Biographie
  • Née le 16 avril 1967 à Saint-Denis (Réunion)
  • Cadre territorial
Suppléant
  • M. Philippe Naillet
Contact
Déclaration d’intérêts et d’activités

Ericka Bareigts

Socialiste, républicain et citoyen

Navigation

Actualité

  • DERNIÈRES VIDÉOS

  • Commission

    Délégation aux Outre-mer :  Mme Marisol Touraine, ministre et Mme George Pau-Langevin, ministre, sur le projet de loi relatif à la santéVoir la vidéo

    Délégation aux Outre-mer : Mme Marisol Touraine, ministre et Mme George Pau-Langevin, ministre, sur le projet de loi relatif à la santé

  • Commission

    Commission des affaires économiques : Signes d’identification de l’origine et de la qualité (rapport d'information)Voir la vidéo

    Commission des affaires économiques : Signes d’identification de l’origine et de la qualité (rapport d'information)

  • Commission

    Commission des affaires économiques : M. Jean-Bernard Lévy, dont la nomination à présidence d'EDF est envisagéeVoir la vidéo

    Commission des affaires économiques : M. Jean-Bernard Lévy, dont la nomination à présidence d'EDF est envisagée

  • Toutes les vidéos de Ericka Bareigts
  • Travaux récents

  • Question écrite n° 75089 publiée le 3 mars 2015
    outre-mer - équipements - réseaux eaux usées. La Réunion. perspectives

    Mme Ericka Bareigts interroge Mme la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur l'état du traitement collectif des eaux usées à La Réunion. Accusant depuis de nombreuses années un retard et un sous-dimensionnement aux besoins régulièrement dénoncés, le traitement collectif des eaux usées est aujourd'hui soupçonné par plusieurs acteurs et commentateurs de la vie politique d'une responsabilité dans la crise des attaques de requins qui frappe depuis plusieurs années ce département d'Outre-mer. Pourtant de nombreux projets et aménagements ont été démarrés sous la responsabilité des élus locaux réunionnais. Mme la députée souhaite donc connaître la position de l'Etat concernant l'état des services de traitement collectif des eaux usées à La Réunion, leur dimensionnement aux besoins et leur impact environnemental.

    Voir la question
  • Question écrite n° 75088 publiée le 3 mars 2015
    outre-mer - commerce - commerce en ligne. perspectives

    Mme Ericka Bareigts interroge M. le ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique sur la pratique constante, s'agissant des entreprises de commerce en ligne, d'assimiler les départements et régions d'Outre-mer à des territoires spécifiques dans la localisation des ventes. Si cette mesure peut s'entendre pour les produits physiques en raison des frais de port et de la logistique impliquée, elle a connu depuis quelques années une évolution contestable avec le développement des plateformes vendant des produits exclusivement numériques. Par exemple, la vente d'<em> ebooks </em> sur des plateformes commerciales domiciliées en France n'ouvre pas le même catalogue selon que l'on soit domicilié sur le territoire hexagonal ou en Outre-mer. Si cette situation de fait protège partiellement les commerces locaux en limitant la concurrence à laquelle ils sont exposés, elle aboutit également à une moindre qualité de service pour le consommateur.

    Voir la question
  • Réponse à la question écrite n° 64279 publiée le 3 mars 2015
    télécommunications - Internet - réseaux sociaux. protection des données personnelles

    Mme Ericka Bareigts alerte M. le ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique sur l'expérience menée par le réseau social <em>Facebook</em> du 11 au 18 janvier 2012 sur ses utilisateurs. Dans le cadre de cette expérience, 689 003 profils ont vu les algorithmes régissant leur fil d'actualité modifiés. Ces fils montraient ainsi soit plus de messages à caractères positifs soit plus de messages à caractères négatifs. L'expérience de Facebook a ainsi pu démontrer un effet de contagion dans lequel les utilisateurs du réseau social exposés sur celui-ci à un contenu émotionnellement chargé ont une tendance renforcée à partager des contenus véhiculant la même émotion. Néanmoins, dans la mesure où aucun des utilisateurs n'a manifesté son accord express à cette expérience précise, ni même n'avait conscience de faire l'objet d'une expérience et d'autre part du fait que cette expérience portait sur ce qu'un être humain a de plus intime, ses émotions, et peut être dangereuse si appliquée à des personnalités déjà fragiles, elle lui demande dans un premier temps si des utilisateurs français ont été concernés par cette expérience et dans un second temps le cas échéant, dans quelle mesure cette expérience respectait les lois et règles de déontologie applicables en France.

    Voir la réponse publiée le 3 mars 2015
  • Compte rendu intégral de la deuxième séance du samedi 14 février 2015

    • 1. Croissance, activité et égalité des chances économiques
    • 2. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu intégral de la deuxième séance du vendredi 13 février 2015

    • 1. Croissance, activité et égalité des chances économiques
    • 2. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu intégral de la troisième séance du jeudi 12 février 2015

    • 1. Croissance, activité et égalité des chances économiques
    • 2. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu de réunion n° 8 - Délégation aux outre-mer

    Mercredi 11 février 2015 - Séance de 16 heures 30

    • - Examen du rapport d'information de Mme Monique Orphé sur le projet de loi relatif à la santé (n° 2302).

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu de réunion n° 7 - Délégation aux outre-mer

    Mardi 10 février 2015 - Séance de 10 heures 30

    • - Audition, ouverte à la presse, de Mme Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes et de Mme Georges Paul-Langevin, ministre des Outre-mer sur le projet de loi relatif à la santé (n°2302).

    Voir le compte rendu

  • Question écrite n° 72696 publiée le 20 janvier 2015
    politique extérieure - Israël et territoires palestiniens - attitude de la France

    Mme Ericka Bareigts alerte M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur la décision prise par le gouvernement israélien ce 3 janvier 2015 de suspendre le versement de 106 millions d'euros d'impositions qu'il perçoit pour l'Autorité palestinienne en vertu des accords d'Oslo de 1993. Cette décision fait suite à l'adhésion de l'Autorité palestinienne au statut de Rome qui institue la Cour pénale internationale fin décembre 2014. Elle lui rappelle que le droit pénal international est une conquête des droits fondamentaux dans le monde en permettant de faire juger par une tierce partie et sous le regard de la communauté internationale des décideurs que le droit national ne peut ou ne veut juger. La situation actuelle, matérialisée par cette adhésion et les sanctions qui ont suivi, est particulièrement inquiétante pour la solution négociée à deux États soutenue par les parlementaires français dans une résolution votée le 2 décembre 2014 à l'Assemblée nationale et une résolution votée le 11 décembre 2014 au Sénat. En effet elle démontre une profonde défiance des deux protagonistes l'un envers l'autre et d'Israël envers la justice internationale. De plus le gouvernement israélien a déjà annoncé préparer d'autres sanctions contre l'utilisation de la diplomatie internationale par l'autorité palestinienne. Elle l'interroge donc sur la position officielle de la France concernant l'adhésion de la Palestine au statut de Rome et sur les sanctions prises par Israël à l'encontre de l'Autorité palestinienne.

    Voir la question
  • Réponse à la question écrite n° 57480 publiée le 20 janvier 2015
    handicapés - aveugles et malvoyants - chiens-guides. lieux publics. accès

    Mme Ericka Bareigts appelle l'attention de Mme la secrétaire d'État, auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, sur la deuxième édition de l'enquête sur l'accessibilité des chiens-guides d'aveugles réalisée par la Fédération française des associations de chiens-guides d'aveugles, l'Association nationale des maîtres de chiens-guides d'aveugles et les écoles de chiens-guides d'aveugles fédérées. Celle-ci montre une ignorance de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées avec 26,4 % des lieux ouverts aux publics qui refusent l'accès aux chiens-guides d'aveugles. 47,4 % des piscines et 45,8 % des salles de sport ainsi testées ont refusé l'accès au chien-guide d'aveugle. 80 % des lieux testés l'année passée et ayant posé problème ont permis l'accès au chien-guide lorsqu'ils ont été testés cette année. Ainsi, il paraît nécessaire et efficace de sensibiliser et d'informer les lieux ouverts au public sur leurs obligations légales.

    Voir la réponse publiée le 20 janvier 2015
  • Réponse à la question écrite n° 58495 publiée le 30 décembre 2014
    enseignement maternel et primaire - programmes - langues étrangères

    Mme Ericka Bareigts rappelle à M. le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche que le projet de loi pour la refondation de l'école de la République, voté définitivement il y a maintenant un an, avait acté dans son article 39 que l'enseignement d'une langue vivante étrangère dès le début de la scolarité obligatoire pouvait favoriser les langues des pays avec lesquels l'académie a des accords de coopération régionale en vigueur. Cette disposition, introduite par un amendement porté par la députée en première lecture, puis modifiée au Sénat, a une importance particulière dans les outre-mers en favorisant l'intégration régionale des territoires ultramarins, tant culturel qu'économique et diplomatique. Pour cette raison, et à l'occasion du premier anniversaire de l'adoption de ce projet de loi, elle lui demande quelles langues vivantes étrangères sont enseignées dans le cadre de l'enseignement obligatoire d'une langue étrangère dès le début de la scolarité obligatoire sur l'ensemble du territoire français ainsi que plus spécifiquement dans chaque académie d'Outre-mer.

    Voir la réponse publiée le 30 décembre 2014
  • Question écrite n° 70313 publiée le 2 décembre 2014
    finances publiques - dépenses - Outre-Mer. dépenses par habitant. statistiques

    Mme Ericka Bareigts attire l'attention de M. le secrétaire d'État, auprès du ministre des finances et des comptes publics, chargé du budget sur les dépenses publiques en outre-mer. Selon les calculs de la fédération des entreprises d'outre-mer, se basant sur le document de politique transversale outre-mer annexé au projet de loi de finances, l'État dépenserait à La Réunion 5 % de moins par habitant qu'en France métropolitaine. Ce calcul appelle cependant plusieurs remarques : d'une part, il ne prend pas en compte les dépenses fiscales et d'autre part en intégrant Paris il biaise la comparaison en raison de l'hypercentralité française. Par conséquent et afin d'éclairer le débat public et budgétaire, elle lui demande de bien vouloir lui indiquer les dépenses budgétaires brutes par habitant et les dépenses fiscales par habitant moyennes de l'État en France hexagonale de province et par Outre-mer.

    Voir la question
  • Compte rendu intégral de la première séance du vendredi 14 novembre 2014

    • 1. Projet de loi de finances pour 2015
    • 2. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu intégral de la première séance du mardi 04 novembre 2014

    • 1. Questions au Gouvernement
    • 2. Fixation de l’ordre du jour
    • 3. Projet de loi de finances pour 2015
    • 4. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu de la commission élargie n° 15

    Mercredi 29 octobre 2014 - Séance de 16 heures 15

    • 1. Projet de loi de finances pour 2015 - Commission élargie : Outre-mer

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu de la commission élargie n° 14

    Mercredi 29 octobre 2014 - Séance de 09 heures 30

    • 1. Projet de loi de finances pour 2015 - Commission élargie : Égalité des territoires et logement

    Voir le compte rendu

  • Compte rendu intégral de la troisième séance du vendredi 10 octobre 2014

    • 1. Transition énergétique
    • 2. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Question écrite n° 65866 publiée le 7 octobre 2014
    santé - épidémies - risques. lutte et prévention

    Mme Ericka Bareigts alerte Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur les risques présentés par le virus ebola dans l'océan indien. La mise en quarantaine d'un voyageur rentrant du Mali à l'hôpital de Pamplemousse à l'île Maurice, même s'il s'est avéré qu'il souffrait en réalité de la malaria, souligne les risques sanitaires courus par les îles tropicales de l'Océan indien à l'heure d'un risque pandémique en Afrique. Par conséquent, elle l'interroge sur les mesures envisagées pour limiter les risques de contagions de maladies hautement infectieuses entre les îles de l'océan indien.

    Voir la question
  • Compte rendu intégral de la deuxième séance du mercredi 01 octobre 2014

    • 1. Hommage à un otage français assassiné
    • 2. Questions au Gouvernement
    • 3. Transition énergétique
    • 4. Ordre du jour de la prochaine séance

    Voir le compte rendu

  • Rapport n° 2230 déposé le 27 septembre 2014

    Energie : transition énergétique pour la croissance verte

    Voir le document - Voir le dossier législatif

Fonctions

  • Organismes extra-parlementaires

    • Membre titulaire de la Commission nationale de l'évaluation des politiques de l'Etat outre-mer
    • Membre titulaire de l'Observatoire national du service public de l'électricité et du gaz
  • Mandats locaux en cours

    • Membre du Conseil municipal de Saint-Denis, Réunion

Contact

Historique

  • Anciens mandats et fonctions à l'Assemblée nationale

    • Commission permanente
      • Commission des affaires économiques
        • du 28/06/2012 au 13/11/2013 (Membre)
        • du 15/11/2013 au 10/12/2013 (Membre)
      • Commission des affaires étrangères
        • du 14/11/2013 au 14/11/2013 (Membre)
      • Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire
        • du 11/12/2013 au 13/12/2013 (Membre)

Retour haut de pageImprimer