Fabrication de la liasse

Amendement n°311

Déposé le vendredi 16 mars 2018
Discuté
Photo de madame la députée Aude Bono-Vandorme
Photo de monsieur le député Philippe Chalumeau
Photo de monsieur le député Stéphane Trompille
Photo de monsieur le député François André
Photo de monsieur le député Pieyre-Alexandre Anglade
Photo de monsieur le député Jean-Philippe Ardouin
Photo de monsieur le député Florian Bachelier
Photo de monsieur le député Didier Baichère
Photo de monsieur le député Xavier Batut
Photo de monsieur le député Christophe Blanchet
Photo de madame la députée Carole Bureau-Bonnard
Photo de madame la députée Françoise Dumas
Photo de monsieur le député Jean-Marie Fiévet
Photo de monsieur le député Philippe Folliot
Photo de madame la députée Pascale Fontenel-Personne
Photo de monsieur le député Thomas Gassilloud
Photo de madame la députée Séverine Gipson
Photo de monsieur le député Guillaume Gouffier-Cha
Photo de monsieur le député Fabien Gouttefarde
Photo de madame la députée Émilie Guerel
Photo de monsieur le député Jean-Michel Jacques
Photo de monsieur le député Loïc Kervran
Photo de madame la députée Anissa Khedher
Photo de madame la députée Frédérique Lardet
Photo de monsieur le député Jean-Charles Larsonneur
Photo de monsieur le député Didier Le Gac
Photo de monsieur le député Christophe Lejeune
Photo de monsieur le député Jacques Marilossian
Photo de madame la députée Sereine Mauborgne
Photo de madame la députée Patricia Mirallès
Photo de madame la députée Natalia Pouzyreff
Photo de monsieur le député Gwendal Rouillard
Photo de monsieur le député Thierry Solère
Photo de madame la députée Sabine Thillaye
Photo de madame la députée Nicole Trisse
Photo de madame la députée Alexandra Valetta Ardisson
Photo de monsieur le député Richard Ferrand
ARTICLE 2 - RAPPORT ANNEXÉ

Compléter l’alinéa 391 par la phrase suivante : 

« Dans cette perspective, elles porteront une attention particulière, notamment dans le cadre de la coopération européenne, à l’émergence de technologies de rupture comme les »pseudo-satellites de haute altitude« , ou dans le domaine des services en orbite et des lanceurs. »

Exposé sommaire

La majorité parlementaire et l’exécutif font de l’innovation de rupture une clé de voute du mandat en cours. En matière de défense, il s’agit d’une condition sine qua non de la garantie de l’autonomie stratégique future de la France.

Certaines de ces innovations sont en outre de nature à limiter la dépendance à l’espace exo-atmosphérique, objectif rappelé à l’alinéa 391 du présent rapport.

La référence à la coopération européenne se justifie non seulement par le volume des investissements nécessaires mais aussi par l’adéquation des mécanismes européens à assumer des risques que l’innovation de rupture impose.