Fabrication de la liasse

Amendement n°258

Déposé le mercredi 11 novembre 2020
Discuté
Photo de madame la députée Marine Brenier
Photo de madame la députée Josiane Corneloup
Photo de monsieur le député Jean-Marie Sermier
Photo de monsieur le député Éric Pauget
Photo de monsieur le député Jacques Cattin
Photo de monsieur le député Fabien Di Filippo
Photo de monsieur le député Maxime Minot
Photo de madame la députée Emmanuelle Anthoine
Photo de madame la députée Valérie Bazin-Malgras
Photo de monsieur le député Jean-Claude Bouchet
Photo de monsieur le député Dino Cinieri
Photo de monsieur le député Pierre Cordier
Photo de monsieur le député Pierre-Henri Dumont
Photo de monsieur le député Didier Quentin
Photo de monsieur le député Arnaud Viala
Photo de monsieur le député Julien Dive
Photo de monsieur le député Thibault Bazin
Photo de monsieur le député Robin Reda
Photo de madame la députée Laurence Trastour-Isnart
Photo de monsieur le député Philippe Meyer
Photo de madame la députée Bérengère Poletti
Photo de monsieur le député Patrick Hetzel
Photo de monsieur le député Ian Boucard
Photo de monsieur le député Julien Ravier
Photo de monsieur le député Claude de Ganay
Photo de monsieur le député Raphaël Schellenberger
Photo de madame la députée Nathalie Serre
Photo de monsieur le député Frédéric Reiss
ARTICLE 22

Compléter cet article par les quatre alinéas suivants :

« Art. L. 242‑8 – Lorsqu’elles sont mises en œuvre sur la voie publique, les opérations mentionnées aux articles L. 242‑5 et L. 242‑6, une zone règlementée temporaire est créée, afin de verrouiller l’espace aérien et empêcher toute intrusion d’un aéronef télépiloté non autorisé.

« Cette zone règlementée est applicable sur un périmètre et une durée strictement définis par les autorités compétentes.

« Ce verrouillage aérien ne peut être autorisé que dans certaines situations.

« Les modalités sont définies par décret en Conseil d’État. » 

Exposé sommaire

L'objectif ici est de renforcer l'espace aérien des zones où peuvent se trouver du public, une zone de crise, un grand rassemblement etc. 

L'utilisation de cette technologie par les forces de l'ordre n'empêchera pas des utilisateurs malveillants de s'introduire dans l'espace protégé. C'est pourquoi il convient de définir un périmètre précis, afin que les forces de l'ordre puissent se prévenir de toute nuisance aérienne.