Fabrication de la liasse

Amendement n°962

Déposé le vendredi 31 août 2018
Discuté
Photo de madame la députée Olga Givernet
Photo de monsieur le député Pierre Person
Photo de monsieur le député Christophe Blanchet
Photo de madame la députée Danielle Brulebois
Photo de madame la députée Danièle Cazarian
Photo de madame la députée Frédérique Lardet
Photo de monsieur le député Patrick Vignal
Photo de madame la députée Carole Grandjean
Photo de monsieur le député Grégory Besson-Moreau
Photo de madame la députée Frédérique Tuffnell
Photo de madame la députée Émilie Guerel
Photo de madame la députée Alexandra Valetta Ardisson
Photo de monsieur le député Thomas Rudigoz
Photo de madame la députée Pascale Fontenel-Personne
Photo de monsieur le député Adrien Morenas
Photo de madame la députée Anissa Khedher
Photo de monsieur le député Olivier Gaillard
Photo de monsieur le député Jean-Michel Mis
Photo de madame la députée Béatrice Piron
Photo de monsieur le député Pascal Bois
Photo de monsieur le député Stéphane Testé
Photo de monsieur le député François Cormier-Bouligeon
Photo de monsieur le député Fabien Gouttefarde
Photo de madame la députée Sandrine Josso
Photo de madame la députée Valérie Gomez-Bassac
Photo de madame la députée Nathalie Sarles
Photo de monsieur le député Régis Juanico

I. – À l’alinéa 1, substituer au mot :

« loterie »,

les mots :

« grattage et de tirage ».

II. – Au même alinéa, après le mot :

« et »,

insérer les mots :

« dématérialisés ».

III. – Après le même alinéa, insérer les deux alinéas suivants :

« Le jeu de tirage est un jeu de loterie par lequel un opérateur propose aux joueurs de participer, moyennant un sacrifice financier et en vue de l’obtention d’un gain, au même tirage, lequel est postérieur à ce sacrifice et repose exclusivement sur le hasard. »

« Le jeu de grattage est un jeu de loterie par lequel un opérateur met à disposition des joueurs, moyennant un sacrifice financier, un support matériel ou immatériel contenant un ou plusieurs éléments à découvrir pour connaitre son gain potentiel. L’attribution du support est aléatoire et son contenu est déterminé avant le sacrifice financier. »

Exposé sommaire

Il convient, dans un contexte de privatisation, de préciser dans la loi le champ d’activité sous monopole attribué à la Française des Jeux. La formulation initiale est imprécise car elle vise les jeux de loterie, qui constituent au sens de l’article L. 322‑2 du code de la sécurité intérieure l’ensemble des jeux d’argent et de hasard. Cela revient à confier à une personne morale unique l’exclusivité sur l’ensemble des jeux d’argent et de hasard. La rédaction initiale crée ainsi une insécurité juridique, qui pourrait conduire à des recours contre le monopole et contre son titulaire.

Le présent amendement vise à définir les activités actuellement exercées sous monopole par la Française des Jeux. L’Observatoire des jeux et la Cour des comptes dans son rapport d’octobre 2016, définissent ces activités comme des jeux de grattage et de tirage.

Outre le remplacement du mot « loterie » par ceux de « grattage et de tirage », le présent amendement vient définir ces deux concepts juridiquement, pour remédier à une carence de la législation. La précision sur la dématérialisation vise à indiquer que l’offre en ligne doit être strictement conforme à celle proposée sur le réseau physique.