Fabrication de la liasse

Amendement n°CE6

Déposé le vendredi 22 mars 2019
Discuté
Photo de monsieur le député Sébastien Jumel
Photo de monsieur le député Alain Bruneel
Photo de madame la députée Huguette Bello
Photo de monsieur le député Moetai Brotherson
Photo de madame la députée Marie-George Buffet
Photo de monsieur le député André Chassaigne
Photo de monsieur le député Pierre Dharréville
Photo de monsieur le député Jean-Paul Dufrègne
Photo de madame la députée Elsa Faucillon
Photo de madame la députée Manuéla Kéclard-Mondésir
Photo de monsieur le député Jean-Paul Lecoq
Photo de monsieur le député Jean-Philippe Nilor
Photo de monsieur le député Stéphane Peu
Photo de monsieur le député Fabien Roussel
Photo de monsieur le député Gabriel Serville
Photo de monsieur le député Hubert Wulfranc
ARTICLE PREMIER

À la fin de l’alinéa 33, substituer au taux :

« 3 % »,

le taux :

« 6 % ».

Exposé sommaire

Le présent article vise à porter le taux de la taxe sur les services numériques de 3 % à 6 %.

Les impôts acquittés par les entreprises concernées sont à l’évidence en inadéquation avec la réalité de leurs activités économiques. En l’état, le projet de loi ne rééquilibre aucunement ce problème démocratique majeur. En effet, le montant de contribution additionnelle prévue par le projet de loi demeure largement en deçà des capacités contributives des entreprises concernées.

Compte tenu des enjeux fiscaux et économiques contemporains, notamment du manque à gagner causé par les pratiques de fraude, d’optimisation et d’évasion fiscales, les 500 millions d’euros de rendement attendus demeurent largement insuffisants.

En doublant le taux prévu, l’ambition de cet amendement, au demeurant assez modeste, est de porter le produit à 1 milliard d’euros à l’horizon 2020 et ainsi contribuer davantage à la justice fiscale entre entreprises du numérique et TPE et PME.