Fabrication de la liasse

Amendement n°II-2396

Déposé le lundi 2 novembre 2020
Discuté
Rejeté
(jeudi 5 novembre 2020)
Photo de madame la députée Valérie Six
Photo de madame la députée Nicole Sanquer
Photo de madame la députée Sophie Auconie
Photo de monsieur le député Thierry Benoit
Photo de monsieur le député Guy Bricout
Photo de monsieur le député Pascal Brindeau
Photo de madame la députée Béatrice Descamps
Photo de monsieur le député Philippe Dunoyer
Photo de monsieur le député Philippe Gomès
Photo de monsieur le député Meyer Habib
Photo de monsieur le député Grégory Labille
Photo de monsieur le député Jean-Christophe Lagarde
Photo de monsieur le député Pierre Morel-À-L'Huissier
Photo de monsieur le député Christophe Naegelen
Photo de madame la députée Agnès Thill
Photo de monsieur le député André Villiers
Photo de monsieur le député Jean-Luc Warsmann
Photo de monsieur le député Michel Zumkeller
ARTICLE 33 - ÉTAT B

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Accès et retour à l'emploi300 0000
Accompagnement des mutations économiques et développement de l'emploi00
Amélioration de la qualité de l'emploi et des relations du travail00
Conception, gestion et évaluation des politiques de l'emploi et du travail0300 000
TOTAUX300 000300 000
SOLDE0
Exposé sommaire

Le rapport 1000 premiers jours de l’enfant, publié en septembre dernier, a formulé beaucoup de propositions pour favoriser le bien-être et le développement de l’enfant, mais également pour l’accompagnement de la parentalité.


L’une de ces propositions consiste à former spécifiquement tous les professionnels de la périnatalité à accompagner les parents en situation de handicap, en particulier lorsqu’il s’agit d’un premier enfant.


En effet, le rapport indique que : « Les situations de handicap peuvent être de naissance ou acquises au cours de la vie et ont non seulement un impact physique mais aussi un retentissement psychique qui peut se majorer au moment du désir d’enfant et/ou de l’accès à la parentalité. Cette situation de handicap touche souvent un seul des parents avec un coparent valide, mais parfois, elle concerne les deux parents, multipliant encore les difficultés. La parentalité en situation de handicap présente donc une vulnérabilité très spécifique, qui nécessité un accompagnement, une prise en charge et des moyens qui tienne compte de cette singularité. Plus que pour d’autres, il est important d’anticiper toutes les dimensions de la parentalité, notamment lorsqu’il s’agit du premier enfant. Chaque situation est particulière et doit être accompagnée au cas par cas dans le cadre du parcours 1000 premiers jours, afin de changer aussi bien la prise en charge que les regards de la société ».


Cet amendement vise à attribuer 300 000 euros à l’action 3 « Plan d’investissement des compétences » du programme 102 « Accès et retour à l’emploi » au détriment de l’action 11 « Communication » du programme 155 « Conception, gestion et évaluation des politiques de l’emploi et du travail ».


Cet amendement a pour but d’appeler l’attention du Gouvernement sur la nécessité de former les professionnels à l’accompagnement de la parentalité des parents en situation de handicap.