Accueil > Dossiers

Coopération scientifique avec l''Europe centrale et orientale


Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques


- Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques
Rapport sur la coopération scientifique et technologique avec les pays d'Europe centrale et orientale n° 1481 déposé le 5 juillet 1994 par M. Jacques Sourdille

Lire le texte intégral du rapport (au format PDF) : tome 1 - tome 2


En savoir plus
Summary
Résumé

Summary



Scientific co-operation with the countries of Central and Eastern Europe
Mr. Jacques Sourdille, Senator (1994)
Scientific and technological co-operation with the countries of Central and Eastern Europe has so far remained a largely misunderstood subject that had not yet been the subject of an overall study.
Based upon interviews with over 350 people involved in this kind of co-operation, this report tries to evaluate the true impact of the policies pursued by the Community and within the principal countries of Western Europe. Because of the complexity of this question, a three-stage analysis was developed in order:
- to measure the influence of the past, so as to take into account the delays and problems of implementing a new system;
- to gain a better understanding of the transitional situation that has emerged in these countries since the destruction of the Berlin wall, and to analyse the extent of the changes that have taken place there, and the initial reforms;
and, finally, to outline the policy that should now be applied after several years of hesitation and false starts.

Résumé



La coopération scientifique avec les pays d'Europe centrale et orientale.
M. Jacques SOURDILLE, sénateur (1994)
La coopération scientifique et technologique avec les pays d'Europe centrale et orientale était restée jusqu'à présent un sujet largement méconnu qui n'avait fait l'objet d'aucune étude globale.
Grâce à l'audition de plus de 350 acteurs de cette coopération, tant en France qu'à l'étranger, ce rapport cherche à évaluer l'impact réel des politiques conduites au niveau communautaire et dans les principaux pays de l'Europe occidentale.
La complexité de ce dossier a conduit à développer une analyse en trois temps qui permet :
- de mesurer le poids du passé, afin de prendre en compte les lenteurs et les difficultés de mise en place d'un nouveau système ;
- de mieux comprendre la situation transitoire qui s'est développée dans ces pays depuis la chute du Mur, et analyser l'ampleur des bouleversements qui s'y sont produits ainsi que les premières réformes ;
- et enfin de dégager les grandes lignes de la politique qu'il faudrait maintenant mener après plusieurs années d'hésitations et de tâtonnements.


© Assemblée nationale