A la une

  Google+ Dailymotion

Les Agendas

Travaux parlementaires

Déposer une contribution

Espace presse

Déontologie

Représentants d'intérêts

Bloc notes

  • Portrait de Raymonde Tillon  - Source : Assemblée nationale

    Disparition de Raymonde Tillon (1915-2016)

    Ce dimanche 17 juillet 2016 vient de disparaitre, à l’âge de 100 ans, Raymonde Tillon-Nédelec qui fut, de 1946 à 1951, députée communiste des Bouches-du-Rhône sous le nom de son époux Charles Nédelec. Résistante puis déportée au camp de Ravensbrück, elle est, une fois la guerre achevée, élue députée d’abord membre de la commission des affaires économiques puis de la commission du travail et de la sécurité sociale en 1950 ; elle a également été désignée comme jurée à la Haute cour de justice. En 1951 elle se maria en secondes noces avec Charles Tillon, membre du bureau politique du parti communiste français, plusieurs fois ministre de septembre 1944 à mai 1947. Tous deux furent exclus de ce parti en 1970 après leur condamnation de l'intervention soviétique en Tchécoslovaquie. Raymonde Tillon- Nédelec était la dernière survivante des 33 femmes élues à pour la première fois à la première Assemblée Constituante de la IVème République le 21 octobre 1945. Pour en savoir sur Raymonde Tillon, cliquez sur le titre.
  • Montage de 4 photographies sur la prison - Source : Conseil de l'Europe

    Comité européen pour la prévention de la torture : appel à candidatures

    Le mandat du membre du Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) désigné au titre de la France prendra fin le 19 décembre 2017. La délégation française à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe doit élaborer une liste de trois candidats qui sera présentée aux autorités compétentes du Conseil de l’Europe afin de pourvoir le siège au titre de la France. Pour en savoir plus et connaître les modalités de candidature, cliquer sur le titre.
  • 8ème prix parlementaire franco-allemand

    Le prix parlementaire franco-allemand attribué par l’Assemblée nationale et le Bundestag récompense deux lauréats, l’un français, l’autre allemand, pour un ouvrage qui contribue à une meilleure connaissance mutuelle des deux pays, dans les domaines juridique, politique, économique, social ou dans celui des sciences humaines. Les candidatures pour le 8ème prix, qui sera remis courant 2017, sont ouvertes. Pour en savoir plus, cliquer sur le titre.

Autres actualités