Accueil > Dossiers

Productions agricoles à usage non alimentaire


Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques


- Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques
La Mission d'information a nommé M. Robert Galley rapporteur le 20 février 1997
Rapport sur les perspectives de developpement des productions agricoles à usage non alimentaire n° 3345 déposé le 20 février 1997 par M. Robert Galley

Lire le texte intégral du rapport (au format PDF)


En savoir plus
Summary
Résumé

Summary



The prospects for developing non-food agricultural products
Mr. Robert Galley, M.P. (1997)
For a number of years, agriculture in the developed countries has had to cope with great difficulties in marketing its food products as a result of substantial advances in the industry's productivity, and changes in food habits.
The Common Agricultural Policy's answer to this problem has been to withdraw land from production. This approach does not appear to be a real solution in view of its inherent threat of producing wasteland, and the confusion it has caused amongst farmers.
Other outputs for agricultural production should therefore be given consideration.
One answer appears to be the development of non-food agricultural products.
Another argument in favour of exploring this avenue is that it would certainly be conducive to preserving the environment. It would also be useful preparation for the future in making it possible gradually to meet the challenge of the inevitable scarcity of fossil raw materials.

Résumé



Les perspectives de développement des productions agricoles à usage non alimentaire.
M. Robert GALLEY, député (1997)
L'agriculture des pays développés doit faire face depuis quelques années à de grandes difficultés de commercialisation de ses productions alimentaires compte tenu des très importants progrès de productivité accomplis par ce secteur et des modifications des comportements alimentaires.
La politique agricole commune a proposé, pour obvier à ce problème, de retirer des terres de la production. Il ne semble pas que cette mesure constitue une véritable solution à cette situation compte tenu des menaces de désertification du territoire qu'elle porte en elle et de l'incompréhension qu'elle suscite chez les agriculteurs.
Il convient donc de réfléchir à d'autres débouchés pour l'agriculture.
Une solution semble résider dans la valorisation non alimentaire des productions agricoles.
Il est d'autant plus nécessaire d'explorer cette voie que celle-ci pourrait certainement se révéler favorable à la sauvegarde de l'environnement. Elle serait aussi très utile pour préparer l'avenir dans la mesure où elle pourrait permettre, progressivement, de relever le défi de l'inéluctable raréfaction des matières premières fossiles.



© Assemblée nationale