Accueil> Dossiers

implantation d'un nouveau synchrotron

( 1er avril 2005 )


Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques


- Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques
Rapport sur les conditions d'implantation d'un nouveau synchrotron et le rôle des très grands équipements dans la recherche publique ou privée, en France et en Europe - Tome I : Les conditions d'implantation d'un nouveau synchrotron n° 2258 déposé le 17 mars 2000 par MM. Christian Cuvilliez et René Trégouët


En savoir plus
Summary
Résumé

Summary



Conditions governing the location of a new synchrotron and the role of very large facilities in state and private research in France and in Europe.
Mr Christian Cuvilliez, M.P. and Mr René Trégouët, senator (2000)
Volume I : The conditions governing the location of a new synchrotron.
What is a synchrotron? What is the radiation it produces used for? Why is it an important scientific issue? What is the position of France in this field, and what is the best national or European solution for replacing the obsolete LURE synchrotron and providing French research with the up-to-date resources it needs ?
These are some of the questions answered by this report by the Parliamentary Office for the evaluation of scientific and technological choices.
For the purposes of their report, the Rapporteurs of the Office, Messrs Christian CUVILLIEZ, deputy, and René TRÉGOUËT, senator, established a working group made up of ten eminent scientists involved in government, university and industrial research and holding contrasting views as to the best decision to be taken regarding this controversial question.
Together with these scientists the Rapporteurs questioned over forty experts that utilise synchrotron radiation, as well as French and European scientific leaders, on this subject.
The report contains transcripts of these interviews, during which the biggest names in French science gave their views on this question. A report on the public hearings held in the National Assembly on 2nd March 2000 is also included.
Finally, to collect concrete information about synchrotrons, the Rapporteurs visited the LURE installations in Orsay, the ESRF in Grenoble, the British SRS synchrotron at Daresbury and the Deutsche Elektronen-Synchrotron in Hamburg. Information on what they found there is also included.
It was on the basis of this comprehensive information and after soliciting the views of all concerned that on completion of these investigations the report by Messrs CUVILLIEZ and TRÉGOUËT, unanimously adopted by the Parliamentary Office for the evaluation of scientific and technological choices, concludes that it is essential for a clear decision regarding the construction of a national synchrotron to be taken without delay.
This report is the first volume of a wider study the Parliamentary Office has devoted to the role of very large systems in government and private research in France and in Europe.

Résumé



Les conditions d'implantation d'un nouveau synchrotron et le rôle des très grands équipements dans la recherche publique et privée, en France et en Europe
MM. Christian CUVILLIEZ, député, et René TREGOUËT, sénateur (2000)
Tome I : Les conditions d'implantation d'un nouveau synchrotron
Qu'est-ce qu'un synchrotron ? A quoi sert le rayonnement qu'il produit ? En quoi s'agit-il d'un enjeu scientifique important ? Quelle est la situation de la France dans ce domaine et quelle est la meilleure solution, nationale ou européenne, pour remplacer le synchrotron obsolète du LURE et doter la recherche française des ressources modernes dont elle a besoin ?
Telles sont quelques-unes des questions auxquelles répond le présent rapport de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques.
Pour établir leur constat, les Rapporteurs de l'Office, M. Christian CUVILLIEZ, député, et M. René TRÉGOUËT, sénateur, se sont entourés d'un groupe de travail composé de dix scientifiques éminents, appartenant à la recherche publique, universitaire ou industrielle et témoignant de positions contrastées quant à la meilleure décision à prendre sur cette question controversée.
Entourés de ces scientifiques, les Rapporteurs ont interrogé sur ce sujet plus de quarante experts, utilisateurs du rayonnement synchrotron et responsables scientifiques français et européens.
On trouvera dans le présent rapport, les comptes rendus de ces auditions, au cours desquelles de très grands noms de la science française ont exprimé leurs vues sur cette question. On trouvera également le compte rendu de l'audition publique intervenue le 2 mars 2000 à l'Assemblée nationale.
Enfin, pour connaître les réalités concrètes des synchrotrons, les Rapporteurs ont visité les installations du LURE à Orsay, l'ESRF à Grenoble, le synchrotron britannique SRS de Daresbury et le Deutsche Elektronen-Synchrotron de Hambourg. Les observations faites sur place sont également versées au dossier.
C'est sur la base de ces informations complètes et après avoir recensé les positions de toutes les parties prenantes, qu'au terme de ces investigations, le rapport de MM. CUVILLIEZ et TRÉGOUËT, adopté à l'unanimité par l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, conclut qu'il est indispensable de décider clairement et sans délai la construction d'un synchrotron national.
Ce rapport constitue le premier tome d'une étude plus vaste consacrée par l'Office parlementaire au rôle des très grands équipements dans la recherche publique et privée, en France et en Europe.


© Assemblée nationale