Accueil > Dossiers

Nanosciences et progrès médical


Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques


- Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques
Rapport sur "Nanosciences et progrès médical" n° 1588 déposé le 6 mai 2004 par MM. Jean-Louis Lorrain et Daniel Raoul


En savoir plus
Summary
Résumé

Summary



The nanosciences and advances in medicine
By MM. Jean-Louis LORRAIN et Daniel RAOUL, Senators (2004)
Taking decisions today makes us ready tomorrow
In the future the nanobiotechnologies will bring about real advances in the field of health, especially in three particular areas :
- Diagnosis : by improving investigations in vitro (with the most up-to-date biochips and "Lab on Chips") as well as in vivo (using virtually non-invasive techniques involving ingeted capsules containing nano-video cameras).
- Healthcare : drug targeting and delivery,
- Correction of physical defects : tissue engineering and neuroprostheses.
Like all the nanotechnologies, these techniques are now inevitable, and although they are the focus of great expectations they are also generating certain fears.
It is therefore essential to look into the potential risks of the nanotechnologies (for example, toxicity or environmental discharges), to do so in parallel with research concerned with the applications of nanotechnologies, and to publish the results.
Legislation should be submitted to the French parliament in order to highlitht the strategic nature of the nanotechnologies, establish a road map, and draw up guidelines for research and its backing (both financial and industrial). The legislation should take due regard of the very rapid development of the nanotechnologies, and make provision for its periodic reassessment by the OPECST.
The Micro -and Nanotechnologies Observatory (OMNT) should be provided with additional resources enabling it permanently to monitor research carried out anywhere in the worlk and to encourage links with the European Commission and with individual countries of Europe.
Public funding should be such as to match the strategic importance of the nanotechnologies to ensure that the countries of Europe are no longer left behind by the United States and Japan.
Ethical aspects such as privacy and the temptation to creat superhumans should be taken fully into account with a view to defining a "corpus of doctrine".

Résumé



Nanosciences et progrès médical
MM. Jean-Louis LORRAIN et Daniel RAOUL, Sénateurs (2004)
Décider aujourd'hui pour être prêts demain
Les nanobiotechnologies pourront apporter de réels progrès dans le domaine de la santé, et tout particulièrement dans trois domaines :
- le diagnostic : mieux voir in vitro (dernières générations de biopuces et laboratoires-sur-puces) et mieux voir in vivo (techniques peu invasives des capsules ingérées contenant des nano-caméras).
- les soins : vectorisation et ciblage des médicaments.
- la compensation des déficits : ingénierie tissulaire et neuroprothèses.
Comme l'ensemble des nanotechnologies, elles sont aujourd'hui incontournables, porteuses d'espoir mais aussi de certaines craintes.
Il est donc indispensable d'étudier les éventuels risques des nanotechnologies (toxicité ou dissémination dans l'environnement), de mener ces recherches en parallèle avec les recherches portant sur les applications des nanotechnologies, et de diffuser les résultats auprès des citoyens.
Une loi devrait être soumise au Parlement français afin d'affirmer le caractère stratégique des nanotechnologies, d'établir une feuille de route et de définir les orientations de recherche et de soutien (financiers et industriels). Elle devrait, compte tenu de l'évolution très rapide des nanotechnologies, prévoir sa réévaluation périodique par l'OPECST.
L'OMNT (Observatoire des micro et nanotechnologies) doit être doté de moyens supplémentaires pour établir une veille permanente des recherches menées dans le monde entier et favoriser les relations avec la Commission européenne et les Etats européens.
Les financements des pouvoirs publics doivent être à la hauteur de l'enjeu stratégique des nanobiotechnologies afin que les pays européens ne soient plus distancés par les Etats-Unis et le Japon.
Les aspects éthiques (respect de la vie privée et tentation de « l'homme augmenté ») doivent être sérieusement pris en compte afin de définir un « corpus de doctrine ».


© Assemblée nationale