Accueil > Dossiers

Conséquences de l'accident de la centrale de Tchernobyl et organisation de la sûreté et de la sécurité des installations nucléaires


Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques


- Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques
Rapport sur les conséquences de l'accident de la centrale de Tchernobyl et l''organisation de la sûreté et de la sécurité des installations nucléaires n° 1156 déposé le 17 décembre 1987 par MM. Jean-Marie Rausch et Richard Pouille

Lire le texte intégral du rapport (au format PDF)


En savoir plus
Summary
Résumé

Summary



Consequences of the accident at the Chernobyl nuclear power plant and the organisation of safety and security at nuclear installations
Mr. Jean-Marie Rausch, senator and Mr. Richard Pouille, senator (1987)
Four months after the Chernobyl disaster, a delegation from OPECST, the first foreign delegation allowed to visit the station, met those in charge of nuclear management in the USSR and Ukraine.
Although technical information is still very scarce, this report seeks to elucidate - sometimes in different ways - the circumstances and consequences of this disaster.
It also sets out the lessons that could be learned for France, concerning not only the lack of information during an emergency but also the organisation for monitoring the safety and security of nuclear installations.
Through this report, the Parliament demonstrates its interest in a technology which, while having undoubted advantages, does need to be carefully monitored and controlled by the public authorities.

Résumé



Conséquences de l'accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl et organisation de la sûreté et de la sécurité des installations nucléaires.
M. Jean-Marie RAUSCH, sénateur et M. Richard POUILLE, sénateur (1987)
Quatre mois après la catastrophe de Tchernobyl, une délégation de l'Office -la première délégation étrangère admise à se rendre sur place- a rencontré les principaux responsables de la gestion nucléaire d'URSS et d'Ukraine.
Bien que les données techniques disponibles soient encore lacunaires, le rapport tente d'apporter un éclairage nouveau et parfois divergent sur les circonstances et les conséquences de cette catastrophe.
Il présente, en outre, les enseignements que l'on peut en tirer pour la France, aussi bien sur l'information en période de crise que sur l'organisation du contrôle de la sûreté et de la sécurité des installations nucléaires.
Par ce rapport, le Parlement marque son intérêt pour une technique aux avantages incontestables, mais qui demande à être suivie et contrôlée attentivement par les pouvoirs publics.


© Assemblée nationale