Fabrication de la liasse

Amendement n°AS1072

Déposé le vendredi 8 mars 2019
Discuté
Photo de madame la députée Audrey Dufeu
Photo de madame la députée Emmanuelle Fontaine-Domeizel
Photo de monsieur le député Didier Baichère
Photo de monsieur le député Adrien Morenas
Photo de madame la députée Béatrice Piron
Photo de monsieur le député Yannick Haury
Photo de monsieur le député Jean-Luc Fugit
Photo de madame la députée Nicole Le Peih
Photo de monsieur le député Bertrand Sorre
Photo de monsieur le député Sylvain Maillard
Photo de monsieur le député Olivier Damaisin
Photo de madame la députée Sandrine Josso
Photo de madame la députée Fadila Khattabi
Photo de madame la députée Caroline Janvier
Photo de madame la députée Véronique Hammerer
Photo de monsieur le député Jean-Louis Touraine
Photo de monsieur le député Rémy Rebeyrotte
Photo de monsieur le député Patrick Vignal
Photo de madame la députée Martine Wonner
Photo de monsieur le député Benoit Simian
Photo de madame la députée Mireille Clapot
Photo de madame la députée Corinne Vignon
Photo de madame la députée Perrine Goulet
Photo de monsieur le député Sébastien Cazenove
Photo de madame la députée Valérie Oppelt
Photo de monsieur le député Yves Daniel
Photo de madame la députée Nathalie Sarles
Photo de monsieur le député Benjamin Dirx
Photo de madame la députée Marion Lenne
Photo de madame la députée Séverine Gipson
Photo de madame la députée Delphine Bagarry
Photo de monsieur le député Stéphane Buchou
Photo de madame la députée Laurianne Rossi
Photo de madame la députée Carole Grandjean
Photo de monsieur le député Mounir Belhamiti
Photo de madame la députée Laurence Vanceunebrock
ARTICLE 2

À l’alinéa 3, après le mot :

« France »

insérer les mots :

« , dont un stage situé dans une zone caractérisée par une offre de soins insuffisante ou des difficultés dans l’accès aux soins, définie en application de l’article L. 1434‑4 du code de la santé publique, ».

Exposé sommaire

Les étudiants en médecine, lors de la réalisation du second cycle d’études, sont amenés à réaliser des stages dans divers services. Cependant, ces stages sont très largement concentrés dans les milieux urbains et ont donc lieu essentiellement dans les grandes métropoles.

Or, c’est la réalisation de ces stages dans d’autres milieux, et en particulier dans les territoires ruraux ou périurbain où la difficulté d’accès aux soins est présente, qui permettrait aux étudiants de découvrir une autre pratique de la médecine et ainsi les former et les inciter à la pratique dans ces zones. En effet, un jeune médecin n’ira pas s’installer dans une zone ou un milieu qu’il n’a jamais expérimenté en stage.

Aussi, cet amendement propose que l’accès à l’internat soit conditionné à la réalisation d’au moins un stage dans une zone caractérisée par une offre de soins insuffisante ou des difficultés d’accès aux soins, afin de permettre la découverte de cette pratique de la médecine à l’ensemble des étudiants.