Fabrication de la liasse

Amendement n°1465

Déposé le mercredi 12 février 2020
Discuté
Photo de madame la députée Jeanine Dubié
Photo de monsieur le député Philippe Vigier
Photo de monsieur le député Jean-Félix Acquaviva
Photo de monsieur le député Michel Castellani
Photo de monsieur le député Paul-André Colombani
Photo de monsieur le député Charles de Courson
Photo de madame la députée Frédérique Dumas
Photo de monsieur le député M'jid El Guerrab
Photo de monsieur le député Olivier Falorni
Photo de monsieur le député Yannick Favennec Becot
Photo de madame la députée Sandrine Josso
Photo de monsieur le député François-Michel Lambert
Photo de monsieur le député Paul Molac
Photo de monsieur le député Matthieu Orphelin
Photo de monsieur le député Bertrand Pancher
Photo de madame la députée Sylvia Pinel
Photo de monsieur le député François Pupponi
Photo de monsieur le député Jean-Michel Clément
Photo de monsieur le député Jean Lassalle
ARTICLE PREMIER

À la seconde phrase de l’alinéa 6, après la deuxième occurrence du mot :

« à »,

 insérer les mots:

« leur handicap, ».

Exposé sommaire

Le deuxième objectif assigné au système universel de retraite est de renforcer la solidarité entre les assurés. Si l’exposé de motifs du projet de loi prévoit que le système universel doit également prendre en compte les spécificités de certaines situations (carrières longues, métiers pénibles ou dangereux, situation de handicap, d’inaptitude ou d’incapacité…), le texte de l’article 1er ne mentionne pas le handicap.

L’objet de cet amendement est donc de mentionner explicitement le handicap, comme critère à prendre en compte par le système universel de retraites. Ce dernier a en effet un impact important sur les carrières et donc les retraites des personne concernées. Il parait donc légitime de le mentionner très clairement, d'autant plus que des dispositifs sont prévus pour le prendre effectivement en compte.