Fabrication de la liasse

Amendement n°34643

Déposé le vendredi 14 février 2020
A discuter
Photo de monsieur le député Dominique Potier
Photo de monsieur le député Boris Vallaud
Photo de madame la députée Valérie Rabault
Photo de monsieur le député Régis Juanico
Photo de monsieur le député Hervé Saulignac
Photo de monsieur le député Joël Aviragnet
Photo de madame la députée Ericka Bareigts
Photo de madame la députée Marie-Noëlle Battistel
Photo de madame la députée Gisèle Biémouret
Photo de monsieur le député Christophe Bouillon
Photo de monsieur le député Jean-Louis Bricout
Photo de monsieur le député Luc Carvounas
Photo de monsieur le député Alain David
Photo de madame la députée Laurence Dumont
Photo de monsieur le député Olivier Faure
Photo de monsieur le député Guillaume Garot
Photo de monsieur le député David Habib
Photo de monsieur le député Christian Hutin
Photo de madame la députée Marietta Karamanli
Photo de monsieur le député Jérôme Lambert
Photo de monsieur le député Serge Letchimy
Photo de madame la députée Josette Manin
Photo de madame la députée George Pau-Langevin
Photo de madame la députée Christine Pires Beaune
Photo de monsieur le député Joaquim Pueyo
Photo de madame la députée Sylvie Tolmont
Photo de madame la députée Cécile Untermaier
Photo de madame la députée Hélène Vainqueur-Christophe
Photo de madame la députée Michèle Victory
ARTICLE 13

I. – Après l’alinéa 6, insérer l'alinéa suivant :

« Le taux de la cotisation mentionnée au 2° du présent article varie en fonction de la tranche de revenu d’activité sous la forme d’un barème progressif. »

II. – En conséquence, à la première phrase de l’alinéa 7, substituer aux mots :

« au précédents alinéa »

les mots :

« aux deux précédents alinéas ».

Exposé sommaire

Le présent amendement des députés Socialistes et apparentés propose d’ouvrir la possibilité d’instaurer par décret un barème progressif du taux de cotisation de solidarité en fonction des tranches de revenu d’activité. L’effet redistributif de cette cotisation de solidarité serait ainsi renforcé, grâce notamment à la contribution des plus hauts revenus à l’équilibre financier du système universel de retraite ainsi qu’aux mécanismes de solidarité.
Cette proposition est conforme à la Constitution au regard du principe d’égalité de traitement, puisqu’elle n’ouvre pas de droit sociaux et qu’elle est universelle. De plus, après plusieurs échanges avec le Gouvernement, cette proposition n’a pas été rejetée dans son principe.

Sur la base des taux de cotisation de solidarité suivants, les recettes supplémentaires pour le système de retraite s’élèveraient à 2 milliards d’euros chaque année :

- 2,81 % de 0 à 1,5 PASS ;

- 5,5 % de 1,5 à 3 PASS ;

- 8 % au-delà de 3 PASS.