Fabrication de la liasse

Amendement n°40001

Déposé le vendredi 14 février 2020
A discuter
Photo de monsieur le député Dominique Potier
Photo de madame la députée Valérie Rabault
Photo de monsieur le député Hervé Saulignac
Photo de monsieur le député Régis Juanico
Photo de monsieur le député Joël Aviragnet
Photo de madame la députée Ericka Bareigts
Photo de madame la députée Marie-Noëlle Battistel
Photo de madame la députée Gisèle Biémouret
Photo de monsieur le député Christophe Bouillon
Photo de monsieur le député Jean-Louis Bricout
Photo de monsieur le député Luc Carvounas
Photo de monsieur le député Alain David
Photo de madame la députée Laurence Dumont
Photo de monsieur le député Olivier Faure
Photo de monsieur le député Guillaume Garot
Photo de monsieur le député David Habib
Photo de monsieur le député Christian Hutin
Photo de madame la députée Marietta Karamanli
Photo de monsieur le député Jérôme Lambert
Photo de monsieur le député Serge Letchimy
Photo de madame la députée Josette Manin
Photo de madame la députée George Pau-Langevin
Photo de madame la députée Christine Pires Beaune
Photo de monsieur le député Joaquim Pueyo
Photo de madame la députée Sylvie Tolmont
Photo de madame la députée Cécile Untermaier
Photo de madame la députée Hélène Vainqueur-Christophe
Photo de monsieur le député Boris Vallaud
Photo de madame la députée Michèle Victory
ARTICLE 9

Après l’alinéa 6, insérer les deux alinéas suivants :

« Art. L. 191‑4‑1. – La valeur d’acquisition du point varie en fonction de la tranche de revenu d’activité selon un barème progressif fixé par décret.

« Par dérogation au précédent alinéa, une délibération du conseil d’administration de la Caisse nationale de retraite universelle peut fixer un barème différent selon les modalités et dans les limites prévues aux articles L. 19‑11‑3, L. 19‑11‑4, L. 19‑11‑7, afin de garantir le respect de la trajectoire financière pluriannuelle du système universel de retraite. Un décret approuve cette délibération ou énonce les motifs pour lesquels elle ne peut être approuvée. »

Exposé sommaire

Cet amendement des députés Socialistes et apparentés vise à introduire la possibilité de moduler la valeur d’achat du point en fonction de la tranche de revenu, notamment dans l’optique de mobiliser les hauts revenus au financement du système universel de retraite (SUR) sans que cela n’augmente le taux de cotisation. 


Par exemple, si la valeur d’achat du point est fixée à 10 € à l’entrée en vigueur du SUR, avec 100 € cotisés, un assuré acquiert 10 points. Une valeur d’acquisition supérieure est appliquée sur les tranches de revenu au-delà de 5 000 €/mois (soit 1,5 PASS), c’est-à-dire que pour 100 € cotisé sur ces tranches, un assuré acquiert dorénavant 9,5 points. La différence entre la valeur de service (identique pour tous) et la valeur d’acquisition du point pour la tranche de 0 à 1,5 PASS ainsi que les tranches supérieures dégage des recettes utiles au financement des mécanismes de solidarité du système.

Un tel dispositif ne rentre pas en contradiction avec l’esprit premier du SUR car les points acquis ouvrent bien les mêmes droits pour tous. Ce ne sont que les modalités d’acquisition du point qui varient, comme c’est déjà le cas lorsque des assurés acquièrent des points supplémentaires du fait d’aléas de carrière ou pour l’éducation d’enfants par exemple.