Fabrication de la liasse

Amendement n°CD567

Déposé le jeudi 2 mai 2019
Discuté
Adopté
(lundi 20 mai 2019)
Photo de monsieur le député Xavier Roseren
Photo de madame la députée Caroline Abadie
Photo de monsieur le député Xavier Batut
Photo de madame la députée Delphine Bagarry
Photo de monsieur le député Christophe Blanchet
Photo de madame la députée Carole Bureau-Bonnard
Photo de monsieur le député Sébastien Cazenove
Photo de madame la députée Annie Chapelier
Photo de madame la députée Typhanie Degois
Photo de madame la députée Jennifer De Temmerman
Photo de monsieur le député Jean-Marie Fiévet
Photo de madame la députée Séverine Gipson
Photo de madame la députée Carole Grandjean
Photo de madame la députée Annaïg Le Meur
Photo de madame la députée Véronique Riotton
Photo de madame la députée Sabine Thillaye
Photo de madame la députée Laurence Vanceunebrock

Après l’alinéa 9, insérer l’alinéa suivant :

« IV. – Au I de l’article L. 318‑3 du code de la route, après le mot : « réaliser », sont insérés les mots : « ou de faire réaliser ». »

Exposé sommaire

La désactivation des dispositifs anti-pollution, et notamment des systèmes de réduction catalytique sélective (SCR) par injection d’une solution d’urée (AdBlue) sur les poids lourds est de plus en plus fréquente.

Cette désactivation est facilement réalisée par le biais de l’installation d’un boitier contenant un logiciel « AdBlue Emulator » qui permet de tromper le calculateur qui empêche le moteur de démarrer lorsqu’il détecte un dysfonctionnement du système SCR

Ce dispositif, bien qu’illégal, est vendu librement sur internet pour la modique somme de 19,76 €.

L’article L. 318‑3 du code de la route sanctionne le fait de réaliser des transformations ayant pour effet de supprimer un dispositif de maitrise de la pollution, d’en dégrader la performance ou de masquer son éventuel dysfonctionnement. Il punit également le fait de se livrer à la propagande ou à la publicité.

Cet amendement propose de compléter ces dispositions en ajoutant que le fait de faire réaliser ces installations par un tiers est également passible de l’amende. 

Il s’inscrit dès lors dans les objectifs poursuivis par ce projet de loi et particulièrement ceux de l’article 29 qui vise à renforcer les moyens des contrôleurs afin de garantir une effectivité à cette amende.