Fabrication de la liasse

Amendement n°1632

Déposé le jeudi 14 janvier 2021
Discuté
Photo de madame la députée Émilie Cariou
Photo de madame la députée Delphine Bagarry
Photo de monsieur le député Guillaume Chiche
Photo de madame la députée Albane Gaillot
Photo de monsieur le député Hubert Julien-Laferrière
Photo de monsieur le député Sébastien Nadot
Photo de monsieur le député Aurélien Taché
Photo de madame la députée Paula Forteza

Supprimer cet article.

Exposé sommaire

Il faut nécessairement une politique de protection par la puissance publique des personnes - notamment concrétisée par une politique pénale judiciaire dotée d’orientations claires, pragmatiques et financées en moyens humains et matériels.

Cette juste action publique ne peut être remplacée par la création d’infraction floue et probablement surabondante par rapport à celles existantes.

Le présent amendement s’oppose donc à une énième création d’infraction, mal déterminée, dans cet article 18 notamment rapport à l’atteinte à l’intégrité psychique. Aucune mention d’ailleurs expresse n’est faite au concept de « moyen d’un réseau de communication électronique », pourtant la référence pour tout le droit pénal numérique. De même, elle sort, selon notre lecture, des rapports habituels d’informations et de travail transversal que l’article 41 de la loi de 1978 instaure classiquement entre Parquet et CNIL, en cas d’infractions spéciales du droit des données.

Nous proposons en conséquence de supprimer l’article 18.