Fabrication de la liasse

Amendement n°CL98

Déposé le mardi 20 juillet 2021
Discuté
Non soutenu
(mardi 20 juillet 2021)
Photo de monsieur le député Éric Diard
Photo de monsieur le député Emmanuel Maquet
Photo de monsieur le député Jérôme Nury
Photo de monsieur le député Jacques Cattin
Photo de monsieur le député Philippe Meyer
Photo de monsieur le député Antoine Savignat
Photo de madame la députée Sandra Boëlle
Photo de madame la députée Josiane Corneloup
Photo de monsieur le député Philippe Benassaya
Photo de madame la députée Emmanuelle Anthoine
Photo de madame la députée Valérie Bazin-Malgras
Photo de monsieur le député Julien Ravier
Photo de madame la députée Véronique Louwagie
Photo de madame la députée Brigitte Kuster
Photo de monsieur le député Michel Herbillon
Photo de monsieur le député Frédéric Reiss

Supprimer l’alinéa 3.

Exposé sommaire

Cet amendement vise à supprimer la prorogation des pouvoirs du Premier ministre dans le cadre de la sortie d’urgence sanitaire fixés jusqu’au 30 septembre 2021.

 

En effet, le projet de loi ici présenté vise à attribuer de nouveaux pouvoirs au Gouvernement visant à lutter contre l’épidémie de Covid-19 et notamment de son variant dit Delta, en mettant en place l’obligation de vaccination pour plusieurs catégories professionnelles et en généralisant les passe-sanitaires.

 

Si le nombre de contaminations accélère depuis plusieurs jours, il est nécessaire de rappeler que la situation n’a rien à voir avec celle qui avait lieu au cours de l’examen de la loi du 31 mai 2021 relative à la sortie de l’état d’urgence sanitaire.

 

Cela est notamment dû à la campagne de vaccination massive qui a lieu et qui permet d’immuniser une part de plus en plus grande de la population et donc de freiner la circulation du virus.

 

C’est donc par la vaccination et l’immunité collective que la lutte contre l’épidémie de Covid-19 sera efficace. Dès lors, les mesures relatives au confinement, aux fermetures d’établissements et au couvre-feu sont disproportionnées, dans la mesure où elles étaient mises en place à un moment où l’on ne disposait pas des moyens vaccinaux que l’on a aujourd’hui. Il est donc proposé par cet amendement de supprimer leur prorogation au-delà du 30 septembre prochain.