Fabrication de la liasse

Amendement n°CE2165

Déposé le vendredi 26 avril 2024
Discuté
Adopté
(jeudi 2 mai 2024)
Photo de monsieur le député Philippe Naillet
Photo de madame la députée Mélanie Thomin

Après l’alinéa 6, insérer l’alinéa suivant :

« - sa capacité à répondre aux contraintes climatiques et géographiques spécifiques aux territoires d’Outre-mer, caractérisés par l’éloignement et l’insularité. »

Exposé sommaire

Cet amendement du groupe Socialistes et apparentés met en lumière les spécificités du contexte agricole ultramarin. 

Ce dernier est caractérisé par des défis géographiques structurels, tels que l’éloignement géographique et l’insularité (à l’exception de la Guyane), qui engendrent des coûts élevés d’approvisionnement et des difficultés logistiques. 

La topographie de l’île de la Réunion offre des reliefs acérés avec des plateaux et des ravines. L’agriculture dans ces territoires nécessite une approche particulière, sur des surfaces plus petites. 

Par ailleurs, avec les effets du réchauffement climatique, les territoires ultramarins font face à des phénomène météorologiques extrêmes dont l’intensité pourrait s’accroître encore plus ces prochaines années. Le passage du cyclone Belal à la Réunion le 15 janvier dernier en témoigne. 

La taille restreinte des marchés ultramarins limite par ailleurs les économies d’échelle et les débouchés, favorisant les importations depuis la France hexagonale et le reste du monde.