Fabrication de la liasse
Adopté
(jeudi 2 mai 2024)
Photo de madame la députée Sandrine Le Feur
Photo de madame la députée Christelle Petex
Photo de madame la députée Sylvie Bonnet
Photo de monsieur le député Pierre Cordier
Photo de madame la députée Emmanuelle Anthoine
Photo de monsieur le député Jean-Pierre Taite
Photo de monsieur le député Stéphane Viry
Photo de monsieur le député Jean-Yves Bony
Photo de monsieur le député Jean-Luc Bourgeaux
Photo de monsieur le député Emmanuel Maquet
Photo de madame la députée Virginie Duby-Muller
Photo de madame la députée Josiane Corneloup
Photo de madame la députée Marie Pochon
Photo de monsieur le député Stéphane Delautrette
Photo de monsieur le député Gérard Leseul
Photo de madame la députée Chantal Jourdan

À l’alinéa 6, après le mot :

« capacité », 

insérer les mots :

« à anticiper et à s’adapter aux conséquences du changement climatique, en valorisant les solutions fondées sur la nature, compte tenu de la trajectoire du réchauffement de référence, à en atténuer les effets et ».

Exposé sommaire

La pêche maritime est essentielle à la sécurité alimentaire de la France mais le changement climatique menace sa pérennité. Les politiques publiques doivent anticiper, atténuer et résister aux impacts climatiques pour protéger cette souveraineté. 

Ces politiques publiques doivent intégrer des évaluations scientifiques pour comprendre les impacts du changement climatique sur les écosystèmes marins et les pratiques de pêche et doivent mettre en place des systèmes de surveillance et de gestion adaptative pour suivre les changements dans les populations de poissons et ajuster les quotas de pêche en fonction des nouvelles réalités écologiques. 

Une approche proactive pour la protection de la souveraineté alimentaire maritime de la France est nécessaire pour faire face aux défis du changement climatique et assurer la durabilité de la pêche pour les générations futures.