Accueil > Dossiers

Contrôle de la sûreté et de la sécurité des installations nucléaires de France


Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques


- Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques
La Mission d'information a nommé M. Claude Birraux rapporteur le 2 avril 1997
Rapport sur le contrôle de la sécurité des installations nucléaires (7e rapport) n° 3491 déposé le 2 avril 1997 par M. Claude Birraux

Lire le texte intégral du rapport (au format PDF) : tome 1 - tome 2


En savoir plus
Summary
Résumé

Summary



Monitoring the safety and security of nuclear installations
Mr. Claude Birraux, M.P. (7th report) (1997)
In 1993, Professor Carlo Rubbia, winner of the Nobel Prize for physics, announced an original design for a nuclear reactor, which was supposed to produce electricity at a competitive price while minimising the production of radioactive wastes. Is this machine really likely to meet mankind's energy needs in the near future? This report, contrasts the major options of the Rubbia project with the imperatives of safety, radiation protection, non-proliferation, and so on. It shows that the choices made by Carlo Rubbia should be explored further, while being careful not to underestimate the time and money necessary for the possible development of an entirely new type of nuclear reactor.
The maintenance of nuclear reactors is an essential factor in safety; it necessitates faultless organisation and a rigorous approach. Has the reform of maintenance started by EDF in 1990 produced results? Does the use of external contractors introduce slackness and risk? Can the radiation protection of these outside workers be properly managed? A year of investigations in the field shows that the efforts must be continued, even though appreciable progress can be seen.

Résumé



Contrôle de la sûreté et de la sécurité des installations nucléaires.
M. Claude Birraux, député (7e rapport, 1997)
En 1993, le Professeur Carlo RUBBIA, Prix Nobel de physique, a présenté un concept original de réacteur nucléaire, censé produire de l'électricité à des prix compétitifs tout en générant un minimum de déchets radioactifs. Cette machine est-elle vraiment susceptible de subvenir, dans un avenir proche, aux besoins énergétiques de l'humanité ? Le rapport confronte les grandes options du projet RUBBIA aux impératifs de sûreté, de radioprotection, de non prolifération, etc. Il montre que les choix retenus par Carlo RUBBIA doivent être explorés plus avant, tout en se gardant de sous-estimer les délais et les coûts nécessaires à la mise au point éventuelle d'une filière nucléaire totalement nouvelle.
La maintenance des réacteurs nucléaires est essentielle pour la sûreté ; elle nécessite une organisation et une rigueur sans failles. La réforme de la maintenance initiée par EDF en 1990 a-t-elle porté ses fruits ? Le recours aux prestataires extérieurs est-il porteur de dérives et de risques ? La radioprotection de ces travailleurs extérieurs peut-elle être correctement gérée ? Une année d'investigations sur le terrain montre que les efforts doivent être poursuivis, même si des progrès sensibles peuvent être constatés.


© Assemblée nationale