Accueil> Dossiers

entreposage des combustibles nucléaires irradiés

( 1er avril 2005 )


Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques


- Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques
Rapport sur les possibilités d'entreposage à long terme des combustibles nucléaires irradiés n° 3101 déposé le 30 mai 2001 par M. Christian Bataille


En savoir plus
Summary
Résumé

Summary



The possibilities for the long-term storage of spent nuclear fuel.
by Mr Christian Bataille, Deputy (2001)
The decision by EDF to reprocess immediately only a portion of the spent fuel discharged each year from its power stations has substantially changed the views held hitherto regarding the management of the tail-end of the nuclear fuel cycle.
It is now essential to consider - even there is no longer any real urgency - the circumstances in which it will be possible safely, at economically reasonable cost, and over the long term, to store fuel that will thus await future reprocessing or definitive storage.
This report completes a series of projects that Mr Christian Bataille has carried out over a period of some ten years in the Office or other bodies of the Assembly concerning the management of civilian and military nuclear wastes, the generation of electricity and the public electricity supply industry.
An appendix to this report also sets out the proceedings of the public hearings held by the Office on 3rd May 2001 to consider the management of nuclear wastes and the long-term storage of non-reprocessed spent fuels.

Résumé



Les possibilités d'entreposage à long terme de combustibles nucléaires irradiés
Christian BATAILLE, député (2001)
La décision d'EDF de ne plus retraiter immédiatement qu'une partie du combustible irradié sortant chaque année de ses centrales a considérablement modifié l'idée que l'on se faisait jusqu'ici de la gestion de l'aval du cycle nucléaire.
Il faut donc désormais s'interroger, même s'il n'y a pas encore de véritable urgence, sur les conditions dans lesquelles on pourra entreposer à long terme, de façon sûre et à des coûts économiquement supportables, le combustible qui restera ainsi en attente d'un futur retraitement ou d'un stockage définitif.
Le présent rapport complète une série de travaux que M. Christian Bataille a conduit depuis une dizaine d'années à l'Office ou dans d'autres organes de l'Assemblée sur la gestion des déchets nucléaires civils et militaires, la production d'énergie électrique et le service public de l'électricité.
Figure également en annexe de ce rapport, le compte-rendu des auditions publiques organisées par l'Office le 3 mai 2001 sur la gestion des déchets nucléaires et sur l'entreposage à long terme des combustibles irradiés non retraités.


© Assemblée nationale