Accueil > Dossiers

L'amiante dans l'environnement de l'homme


Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques


- Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques
Rapport sur l'amiante dans l'environnement de l'homme : ses conséquences et son avenir n° 329 déposé le 16 octobre 1997 par MM. Jean-Yves Le Déaut et Henri Revol


En savoir plus
Liens utiles
Summary
Résumé

Liens utiles



Texte du rapport (site du Sénat)

Summary



Asbestos in the human environment: its consequences and its future
Mr. Jean-Yves Le Déaut, M.P., and Mr Henri Revol, Senator (1997)
Asbestos is a toxic and carcinogenic substance present everywhere in our environment.
This report reviews current scientific knowledge without evading the uncertainties that persist.
Since 1 January 1997, the use of asbestos has been banned in France. Notwithstanding this, the problem of asbestos remains unresolved.
An overall inventory of all the asbestos present in our buildings and our environment must be drawn up in order to determine what actions will be necessary and in what order of priority. The treatment and removal of asbestos require great care and the report underlines the quality necessary wherever asbestos is involved. It also considers the methods to be used for processing asbestos wastes.
Prior consideration must be given to those suffering from asbestos-related diseases and to everyone that has been exposed to this hazard. The report therefore sets out ways and means of ensuring that the necessary public health measures can be given priority.

Résumé



L'amiante dans l'environnement de l'homme : ses conséquences et son avenir.
M. Jean-Yves LE DÉAUT, député et Henri REVOL, sénateur (1997)
L'amiante, substance toxique et cancérogène, est présente partout dans notre environnement.
Le rapport fait le point des connaissances scientifiques actuelles sans occulter les incertitudes qui subsistent.
La diffusion d'amiante est désormais interdite en France depuis le ler janvier 1997, mais le problème de l'amiante n'est pas résolu pour autant.
L'inventaire de tout l'amiante existant dans nos bâtiments et dans notre environnement devra être réalisé de manière globale pour déterminer quels travaux seront nécessaires et selon quelles priorités ils devront être entrepris. Quand il faudra traiter ou enlever l'amiante, les travaux devront être exécutés avec un soin tout particulier et le rapport insiste sur la nécessaire qualité de toute la chaîne amiante. Il examine également les solutions à mettre en place pour traiter le déchet amiante.
C'est en priorité aux malades de l'amiante et à toutes les populations qui ont été exposées à ce risque qu'il faut penser. Le rapport recense donc la manière de privilégier les actions nécessaires en matière de santé publique.


© Assemblée nationale