Proposition de loi nº 451, adoptée par l'Assemblée nationale instaurant des mesures de sûreté à l'encontre des auteurs d'infractions terroristes à l'issue de leur peine