Fabrication de la liasse

Amendement n°CL76

Déposé le vendredi 10 janvier 2020
Discuté
Photo de madame la députée Albane Gaillot
Photo de madame la députée Delphine Bagarry
Photo de monsieur le député Olivier Damaisin
Photo de madame la députée Jennifer De Temmerman
Photo de madame la députée Stella Dupont
Photo de madame la députée Pascale Fontenel-Personne
Photo de monsieur le député Fabien Gouttefarde
Photo de madame la députée Carole Grandjean
Photo de madame la députée Danièle Hérin
Photo de madame la députée Anissa Khedher
Photo de madame la députée Marjolaine Meynier-Millefert
Photo de madame la députée Nathalie Sarles
Photo de madame la députée Nicole Trisse
Photo de madame la députée Laurence Vanceunebrock
Photo de madame la députée Martine Wonner
ARTICLE 3

À l’alinéa 2, substituer aux mots :

« le juge d’instruction ou le juge des libertés et de la détention »

les mots :

« le juge aux affaires familiales ».

Exposé sommaire

A l’occasion de son audition par la commission des lois, Ernestine Ronai, Présidente de l’Observatoire départemental des violences faites aux femmes de Seine-Saint-Denis, a mentionné le fait qu’il était plus judicieux d’accorder le droit de suspendre le droit de visite et d’hébergement de l’enfant mineur au juge des affaires familiales, formé à la question de la protection de l’enfance et des violences conjugales plutôt qu’aux juges d’instruction et des libertés et de la détention, qui ne sont pas compétents sur ces questions.

C’est l’objet du présent amendement.