Fabrication de la liasse

Amendement n°I-2961

Déposé le vendredi 16 octobre 2020
Discuté
Adopté
(vendredi 16 octobre 2020)
Déposé par : Le Gouvernement
ARTICLE 14

I. – Rédiger ainsi le début de l’alinéa 163 :

« 8° L’article… (le reste sans changement) ».

II. – En conséquence, rédiger ainsi le début de l’alinéa 164 :

« a) À compter de la date mentionnée au premier alinéa du A du V, le II… (le reste sans changement) ».

III. – En conséquence, après l’alinéa 165, insérer les huit alinéas suivants :

«  a bis) À compter de la date mentionnée au premier alinéa du A du V, le III est ainsi rédigé :

« III. – A. – Le barème en émissions de dioxyde de carbone du malus à compter du 1er janvier 2022 est fixé comme suit :

« 1° Lorsque les émissions sont inférieures à 128 grammes par kilomètre, le tarif est nul ;

« 2° Lorsque les émissions sont supérieures ou égales à 128 grammes par kilomètre et inférieures ou égales à 223 grammes par kilomètre, le barème est le suivant :

« 

Émissions de dioxyde de carbone (en g/km)

Tarif par véhicule (en €)

Émissions de dioxyde de carbone (en g/km)

Tarif par véhicule (en €)

Émissions de dioxyde de carbone (en g/km)

Tarif par véhicule (en €)

Émissions de dioxyde de carbone (en g/km)

Tarif par véhicule (en €)

128

50

152

1 172

176

6 039

200

18 188

129

75

153

1 276

177

6 375

201

18 905

130

100

154

1 386

178

6 724

202

19 641

131

125

155

1 504

179

7 086

203

20 396

132

150

156

1 629

180

7 462

204

21 171

133

170

157

1 761

181

7 851

205

21 966

134

190

158

1 901

182

8 254

206

22 781

135

210

159

2 049

183

8 671

207

23 616

136

230

160

2 205

184

9 103

208

24 472

137

240

161

2 370

185

9 550

209

25 349

138

260

162

2 544

186

10 011

210

26 247

139

280

163

2 726

187

10 488

211

27 166

140

310

164

2 918

188

10 980

212

28 107

141

330

165

3 119

189

11 488

213

29 070

142

360

166

3 331

190

12 012

214

30 056

143

400

167

3 552

191

12 552

215

31 063

144

450

168

3 784

192

13 109

216

32 094

145

540

169

4 026

193

13 109

217

33 147

146

650

170

4 279

194

14 273

218

34 224

147

740

171

4 543

195

14 881

219

35 324

148

818

172

4 818

196

15 506

220

36 447

149

898

173

5 105

197

16 149

221

37 595

150

983

174

5 404

198

16 810

222

38 767

151

1 074

175

5 715

199

17 490

223

39 964

 

« 3° Lorsque les émissions excèdent 223 grammes par kilomètre, le tarif est fixé à 40 000 euros.

« B. – Le barème en puissance administrative du malus à compter du 1er janvier 2022 est fixé comme suit :

« 

Puissance administrative

(en CV)

Montant de la taxe

 (en euros)

Puissance administrative

(en CV)

Montant de la taxe

(en euros)

jusqu’à 4

0

15

16 500

5

1 000

16

19 250

6

3 000

17

21 000

7

4 000

18

23 500

8

6 000

19

26 000

9

7 000

20

28 500

10

9 250

21

31 000

11

10 500

22

33 500

12

12 500

23

36 000

13

13 500

24

38 500

14

15 625

à partir de 25

40 000

 

IV. – En conséquence, rédiger ainsi le début de l’alinéa 166 :

« b) À compter de la date mentionnée au second alinéa du A du V, le même III… (le reste sans changement) ».

V. – En conséquence, à l’alinéa 167, substituer à l’année :

« 2022 »

l’année :

« 2023 ».

VI. – En conséquence, supprimer l’alinéa 171.

VII. – En conséquence, à l’alinéa 173, substituer à l’année :

« 2022 »

l’année :

« 2023 ».

VIII. – En conséquence, substituer aux alinéas 188 à 192 les quatre alinéas suivants :

« 1° Lorsque les émissions sont inférieures à 133 grammes par kilomètre, le tarif est nul ;

« 2° Lorsque les émissions sont supérieures ou égales à 133 grammes par kilomètre et inférieures ou égales à 225 grammes par kilomètre, le barème est le suivant :

« 

Émissions de dioxyde de carbone (en g/km)

Tarif par véhicule (en €)

Émissions de dioxyde de carbone (en g/km)

Tarif par véhicule (en €)

Émissions de dioxyde de carbone (en g/km)

Tarif par véhicule (en €)

Émissions de dioxyde de carbone (en g/km)

Tarif par véhicule (en €)

133

50

155

983

177

4 818

199

14 273

134

75

156

1 074

178

5 105

200

14 881

135

100

157

1 172

179

5 404

201

15 506

136

125

158

1 276

180

5 715

202

16 149

137

150

159

1 386

181

6 039

203

16 810

138

170

160

1 504

182

6 375

204

17 490

139

190

161

1 629

183

6 724

205

18 188

140

210

162

1 761

184

7 086

206

18 905

141

230

163

1 901

185

7 462

207

19 641

142

240

164

2 049

186

7 851

208

20 396

143

260

165

2 205

187

8 254

209

21 171

144

280

166

2 370

188

8 671

210

21 966

145

310

167

2 544

189

9 103

211

22 781

146

330

168

2 726

190

9 550

212

23 616

147

360

169

2 918

191

10 011

213

24 472

148

400

170

3 119

192

10 488

214

25 349

149

450

171

3 331

193

10 980

215

26 247

150

540

172

3 552

194

11 488

216

27 166

151

650

173

3 784

195

12 012

217

28 107

152

740

174

4 026

196

12 552

218

29 070

153

818

175

4 279

197

13 109

-

-

154

898

176

4 543

198

13 682

-

-

 

« 3° Lorsque les émissions sont supérieures à 218 grammes, le tarif est fixé à 30 000 euros. »

IX. – En conséquence, rédiger ainsi le tableau de l’alinéa 194 :

« 

Puissance administrative

(en CV)

Montant de la taxe

 (en euros)

Puissance administrative

(en CV)

Montant de la taxe

(en euros)

jusqu’à 4

0

13

12 800

5

250

14

15 325

6

2 825

15

15 925

7

3 425

16

18 450

8

5 950

17

19 150

9

6 550

18

22 500

10

9 075

19

25 000

11

9 675

20

27 500

12

12 200

à partir de 21

30 000

 ».

X. – En conséquence, à l’alinéa 205, substituer à la référence :

« 6° à »

les références :

« 6° , 7° et a et bis du ».

XI. – En conséquence, après le même alinéa, insérer l’alinéa suivant :

« Entre en vigueur le 1er janvier 2023 le b du 8° du I. »

Exposé sommaire

Le présent amendement a pour objet de lisser la hausse du malus CO2 sur trois années, dans la mesure où le Gouvernement souhaite compléter ce malus par une composante assise sur la masse en ordre de marche du véhicule.

En effet, si l’objectif d’un abaissement de 15 grammes de CO2 recommandé par la convention citoyenne pour le climat est cohérent au regard des objectifs environnementaux, sa mise en oeuvre sur deux ans, en complément de la composante masse, induirait une hausse de taxation trop brutale pour les véhicules concernés. Elle ferait ainsi courir le risque de ne pas permettre aux constructeurs et aux ménages de s’adapter et d’être considérée comme trop punitive.

L’article 14 du projet de loi prévoit un lissage de la hausse du malus CO2 sur deux ans. Compte tenu des difficultés mentionnées ci-dessus, le présent amendement va plus loin en prévoyant un lissage sur trois ans :

- baisse du seuil d’entrée dans le malus de 5 gramme par an, en 2021, 2022 et 2023 ;

- hausse du plafond du malus de 10 000 € par an, en 2021, 2022 et 2023.