Proposition de loi constitutionnelle nº 744 rejetée par l'Assemblée nationale, visant à instaurer un droit de révocation des élus