Fabrication de la liasse

Amendement n°CD1794

Déposé le jeudi 9 mai 2019
Discuté
Retiré
(vendredi 17 mai 2019)
Photo de madame la députée Laurianne Rossi
Photo de madame la députée Ramlati Ali
Photo de madame la députée Delphine Bagarry
Photo de madame la députée Sophie Beaudouin-Hubiere
Photo de madame la députée Aurore Bergé
Photo de madame la députée Barbara Bessot Ballot
Photo de madame la députée Danielle Brulebois
Photo de monsieur le député Stéphane Buchou
Photo de monsieur le député Sébastien Cazenove
Photo de monsieur le député Olivier Damaisin
Photo de madame la députée Jennifer De Temmerman
Photo de monsieur le député Loïc Dombreval
Photo de madame la députée Emmanuelle Fontaine-Domeizel
Photo de monsieur le député Jean-Marie Fiévet
Photo de monsieur le député Yannick Kerlogot
Photo de monsieur le député Rodrigue Kokouendo
Photo de monsieur le député Sylvain Maillard
Photo de madame la députée Jacqueline Maquet
Photo de monsieur le député Jacques Marilossian
Photo de madame la députée Sereine Mauborgne
Photo de madame la députée Cécile Muschotti
Photo de madame la députée Cathy Racon-Bouzon
Photo de madame la députée Marie-Pierre Rixain
Photo de monsieur le député Thomas Rudigoz
Photo de monsieur le député Denis Sommer
Photo de monsieur le député Stéphane Trompille
Photo de madame la députée Laurence Vanceunebrock

Au premier alinéa de l’article L431‑1 du code de la route : 

a) Après les mot : « moteur », sont insérés les mots : « , l’engin de déplacement personnel à moteur  et le cycle à pédalage assisté » ;

b) Après le mot : « circule », sont insérés les mots : « sans porter de gants, ».

Exposé sommaire

Aujourd’hui, les engins de déplacement personnels (EDP) ne font l’objet d’aucune règlementation malgré l’importante croissance de l’utilisation de ces véhicules contribuant à l’émergence de mobilités douces et durables, qu’il nous faut encourager tout autant que réguler.

Au-delà de la création d’un statut des EDP motorisés couvrant les nouvelles mobilités à moteur, il apparaît nécessaire de fixer des règles de sécurité minimale comme cela est déjà le cas pour les cycles et les deux-roues à moteur.

Cette démarche s’inscrit dans les propos du Ministre de l’intérieur lors de sa réponse du 13 septembre 2018 à la question écrite sénatoriale n°04141, où il a été affirmé que le statut de ces engins, leurs équipements et leurs règles de circulation ainsi que les éventuelles obligations d’équipements de leurs utilisateurs seront précisées dans le code de la route.

Cet amendement vous propose donc de rendre obligatoire le port du casque et des gants pour toute circulation à bord d’EDP à moteur et de vélo à assistance électrique.

Cet amendement s’inscrit dans la volonté affichée par le Gouvernement de faire de la sécurité routière une priorité nationale, qui concerne aussi les conducteurs d’EDP motorisés.