Histoire et Patrimoine


Histoire patrimoniale Histoire de France Histoire parlementaire

Monarchie de Juillet

27-29 juillet 1830

L'insurrection des "Trois Glorieuses"

À l’issue des élections législatives de 1827, une majorité de députés libéraux et républicains se confronte au roi très conservateur Charles X. Le climat politique est considérablement tendu lorsque sont publiées, le 26 juillet 1830, plusieurs ordonnances royales jugées liberticides par la presse et les députés.

14 août 1830

La Charte constitutionnelle révisée

Le 9 août 1830, Louis-Philippe d’Orléans, proclamé « roi des Français », accepte la révision par les chambres de la Charte de 1814. Elle instaure un régime plus équilibré, à mi-chemin entre la monarchie traditionnelle et le parlementarisme moderne.

1832

Édification de la bibliothèque

Dès ses premières heures, l’Assemblée législative se soucie de disposer d’ouvrages de référence. Une bibliothèque est officiellement créée le 4 mars 1796. Elle se développe sous la direction d’Armand-Gaston Camus, qui recueille une quantité importante d’ouvrages tirés des Dépôts littéraires où sont réunis les fonds confisqués aux bibliothèques du clergé et des émigrés. En 1804, Camus est remplacé par son premier collaborateur, l’ancien moine bénédictin Pierre-Paul Druon, qui procède à son tour – jusqu’à sa mort en 1832, à l’âge de 92 ans – à l’acquisition de pièces rares et précieuses.

1832-1835

Les bustes de Daumier

La Chambre des députés au début de la monarchie de Juillet a fait l’objet du regard satirique d’Honoré Daumier. Entre 1832 et 1835, Daumier modèle une quarantaine de bustes en terre crue polychrome caricaturant un certain nombre de parlementaires et de personnalités de l'époque, les Célébrités du Juste milieu. L'expression a pour origine un discours du 30 janvier 1831 dans lequel Louis-Philippe déclare se tenir « dans un juste milieu également éloigné des excès du pouvoir populaire et des abus du pouvoir royal ».

1833

Décoration du salon du Roi par Eugène Delacroix

En août 1831, Adolphe Thiers, alors ministre des Travaux publics, confie à Delacroix la décoration du salon du Roi, aussi nommé salon du Trône. Comptant parmi les pièces principales du nouveau palais Bourbon, récemment modifié par Jules de Joly, le salon est destiné à recevoir Louis-Philippe le jour des séances royales.

1838

La décoration de la bibliothèque par Eugène Delacroix

En 1838, à peine achevé le salon du Roi, le Gouvernement confie à Delacroix la décoration de la bibliothèque de la Chambre des députés. Composée d’un majestueux vaisseau de 42 mètres de long, de cinq coupoles et deux culs-de-four, la bibliothèque est un projet d’une très grande ampleur. La classification traditionnelle des savoirs (législation, théologie, poésie, philosophie et science) inspire à Delacroix l’élaboration d’un véritable programme qui guide la décoration des lieux. Les peintures, terminées en 1847, sont accueillies avec enthousiasme par la critique qui reconnaît Delacroix comme un artiste complet, à la fois penseur et poète, dans la grande tradition de la Renaissance italienne.

1843 - 1848

Palais Bourbon et Hotel de Lassay, propriétés de l'État

Après plusieurs années de location, l’État acquiert l’hôtel de Lassay en 1843, grâce à sa mise en vente par le conseil de tutelle du duc d’Aumale. À la suite de la réalisation d’importants travaux, notamment l’exhaussement d’un étage, l’hôtel devient la résidence du Président de la chambre des députés.

Février 1848

Révolution de février

La monarchie constitutionnelle de Louis Philippe, libérale économiquement et conservatrice politiquement, est incarnée par François Guizot, président du Conseil des ministres ; il est inflexible à l’abaissement du cens électoral et au suffrage direct, et partisan d’une monarchie bourgeoise. Son Gouvernement se confronte aux aspirations d’un régime républicain.

Visite virtuelle de l'Assemblée nationale


Visitez l'Assemblée nationale depuis chez vous !

Avec votre ordinateur ou votre casque de réalité virtuelle, déplacez-vous librement dans les lieux emblématiques de l’Assemblée nationale tels que l’hémicycle, la bibliothèque ou encore les grands salons.

Lancez vous!